Présentation

  • : le blog de tonton daniel
  • le blog de tonton daniel
  • : De tout un peu dans un blog généraliste afin de dénoncer l'obscurantisme, les intégrismes et la bêtise, mais aussi pour vous informer, vous divertir, vous interroger...ou vous faire rêver ! Bonne lecture !
  • Contact

Recherche

12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 20:07

Bonjour à tous

Deux photos prises cet après-midi au bar du Meurice à Paris... Sans commentaire !

Tonton Daniel

le bar du meurice
le bar du meurice

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans paris - ile de france
commenter cet article
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 19:59

Bonjour à tous

Quelle gourde ! Effrayée par la forêt dans laquelle elle s'était perdue la nuit, Blanche-Neige découvrit très vite que derrière les yeux menaçants, les cris mystérieux et les ombres nocturnes se cachaient en réalité des habitants pour la plupart inoffensifs et craintifs. Le Muséum National d'Histoire Naturelle au Jardin des Plantes à Paris vous propose aujourd'hui de retrouver tous ces animaux nocturnes dans une très belle exposition sobrement intitulée "Nuit".

Après une première salle révélant les secrets de la Lune et du ciel étoilé, voici une forêt où se croisent hiboux, chouettes, lucioles, amphibiens, papillons, primates, chauve-souris, mammifères de tous poils et autres scorpions. Depuis la nuit des temps, tous ont adapté leurs sens et leurs facultés afin de mieux se cacher, se nourrir ou se reproduire : yeux démesurés, détection des rayonnements thermiques, écholocation, ouïe et odorat améliorés, bioluminescence... La nuit semble ici s'animer de mille cris et de mille odeurs. Les animaux naturalisés conservés par le Muséum depuis les expéditions naturalistes du XVIIIe siècle s'éveillent-ils le soir une fois le dernier visiteur parti ?

Grâce à de nombreux écrans tactiles, à des dispositifs olfactifs et sonores, vous apprendrez que 2/3 des oiseaux migrateurs sont nocturnes et que les conduits auditifs de la chouette sont asymétriques. Vous découvrirez aussi la raison de la mimique du Flehmen chez les mammifères (transfert des phéromones sexuelles vers l'organe voméro-nasal) et pourquoi les fleurs fécondées par des pollinisateurs nocturnes comme celles du jasmin de nuit, des agaves et des baobabs sont majoritairement blanches (reflétant la lumière de la Lune, elles sont plus visibles). Saviez-vous que les abeilles dormaient comme la plupart des animaux et que les dauphins et certains oiseaux ne dorment que d'un oeil en laissant une moitié de leur cerveau en éveil ?

Quant à la pollution lumineuse dans nos villes, elle gêne évidemment les astronomes et empêche beaucoup de citadins de dormir correctement mais elle a aussi des conséquences sur la faune sauvage : oiseaux migrateurs perdus, bébés de tortues marines tournant le dos à la mer, oiseaux marins prenant des lampadaires pour des calamars et des proies bioluminescentes ou insectes nocturnes les confondant avec la Lune...

Avant de partir, un dernier regard dans les étages afin d'admirer la Grande Galerie de l'Evolution, et comme disait Nounours... "Bonne nuit, les petits !" Mais quelle idiote cette Blanche-Neige !

Tonton Daniel

nuit

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans paris - ile de france
commenter cet article
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 19:40

Bonjour à tous

Nostalgiques de l'Hôtel du Nord ou de l'Hôtel International, vous risquez d'être déçus ou au mieux légèrement déconcertés ! Fidèle à son style baroque et décalé, le réalisateur américain Wes Anderson propose avec "The Grand Budapest Hotel" un film inclassable, à la fois loufoque et déjanté avec son scénario tarabiscoté, ses couleurs pastels, ses décors kitsch et ses inventions visuelles mais aussi grave et sérieux sur le fond quand il dénonce avec force le fascisme et les régimes totalitaristes. Wes Anderson se réclame d'ailleurs de l'écrivain autrichien Stefan Zweig comme source d'inspiration au générique de fin.

Démarrant laborieusement, l'histoire de ce palace imaginaire est surtout celle de son concierge, M.Gustave, personnage aussi fantasque et insaisissable que ses clients. Une mort mystérieuse, un héritage convoité, un tableau de prix, une histoire d'amour, une déclaration de guerre, une poursuite dans les montagnes enneigées... dans cet inventaire à la Prévert, il faut ajouter des personnages volontairement caricaturaux servis par une distribution exceptionnelle et hétéroclite, Ralph Fiennes, Adrien Brody, Willem Dafoe, Jeff Goldblum, Harvey Keitel, Jude Law, Bill Murray, Edward Norton, Tilda Swinton et même deux "frenchies", Léa Seydoux et Mathieu Amalric.

On l'aura compris, ce film à tiroirs, au style très particulier, risque de surprendre. S'il a obtenu le Grand Prix du Jury au festival de Berlin en 2014 (probablement pour son discours "politique" en filigrane), les avis sont très partagés voire radicalement opposés à la sortie des salles. On aime ou on déteste. A vous de voir !

Tonton Daniel

the grand budapest hotel
the grand budapest hotel

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans cinéma
commenter cet article
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 14:03

Bonjour à tous

"Quis necavit equitem"... Cette inscription latine découverte sous la couche de peinture qui la masque lors de l'expertise d'une toile du XVe siècle par une restauratrice d'oeuvres d'art est à l'origine d'une enquête policière signée du journaliste et romancier espagnol Arturo Pérez-Reverte, "Le Tableau du maitre flamand". Sur la toile sont représentés trois personnages et l'échiquier sur lequel la position des pièces semble dissimuler plusieurs sens cachés et proposer des "lectures parallèles". Intrigue originale, mystère historique, peintre "féru de symbolisme", tout est donc réuni a priori pour une enquête passionnante dans le milieu de l'art autour d'un "tableau qui tue"...

Las ! Autour de ce tableau aussi fictif que son auteur, le roman oscille vite entre plusieurs genres, enquête policière, étude de caractères, roman historique, manuel de jeu d'échecs... Les personnages sont souvent caricaturaux, le ton est bavard et pédant, l'écriture précieuse et prétentieuse, le rythme trop lent et trop convenu. Beaucoup trop technique, trop construit, trop prévisible, trop mathématique, trop intellectuel, l'ensemble manque de sentiment, d'irrationnel, d'illogique, de surprise... A force d'opposer le blanc et le noir dans un manichéisme outrancier, Arturo Pérez-Reverte se perd dans une opération de psychanalyse du jeu d'échecs avec tout ce que cela comporte d'arbitraire. Sous sa plume, l'échiquier devient un "champ de bataille en miniature où se déroule le mystère de la vie", l'assaut du jeu d'échecs est comparé à une lutte amoureuse, à "une combinaison de pulsions agressives", à l'opposition de deux philosophies qui s'affrontent... Jusqu'au mat qu'il assimile à plusieurs reprises à un parricide ou à un orgasme...

Vous voulez frissonner ? Relisez plutôt "L'échiquier du mal", l'extraordinaire roman de Dan Simmons paru en 1989 !

Tonton Daniel

le tableau du maitre flamand

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans littérature
commenter cet article
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 21:45

Bonjour à tous

Le saviez-vous ? Soumise à l'influence gravitationnelle du Soleil et à celle de la Lune, au mouvement des plaques tectoniques et à celui du manteau magmatique, notre bonne vieille planète ralentit un peu son rythme de rotation sur elle-même tous les jours ! Il y a 500 millions d'années par exemple, la Terre tournait plus vite qu'aujourd'hui, les journées ne duraient alors que 21 heures et une année (une révolution autour du Soleil) comptait 417 jours et 417 nuits !

Mais rassurez-vous, à ce rythme, les journées rallongent de... 1,7 millionième de seconde par an et la Terre devrait donc s'arrêter de tourner sur elle-même dans environ... 18500 milliards d'années ! Un calcul évidemment théorique car notre étoile deviendra dans 4 milliards d'années une "Géante rouge" qui avalera sans frémir une partie de ses satellites, la Planète Bleue et toutes les autres planètes jusqu'à Mars...

En conclusion, rassurez-vous et dormez tranquilles, le Soleil se lèvera demain matin comme tous les autres jours. Tournez manèges !

(Sources : magazine Science et Vie hors-série "La nuit" Mars 2014 - Internet)

Tonton Daniel

en rotation

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans astronomie et espace
commenter cet article
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 19:22

Bonjour à tous

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans paroles et musique
commenter cet article
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 19:57

Bonjour à tous

Je vous l'accorde, la chorégraphie de Perry Como sur "Papa loves mambo" ne vaut pas celle de Brigitte Bardot dans "Et Dieu créa la femme" ou celle des Sharks et des Jets dans "West side story" mais sa prestation reste bien sympathique malgré tout !

Tonton Daniel

Retrouvez également Yma Sumac, la reine du mambo dans les années 40 et 50 :

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans paroles et musique
commenter cet article
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 19:38

Bonjour à tous

Comme chaque année depuis 2007 le dernier samedi du mois de mars, nous sommes invités ce soir à éteindre tous nos éclairages inutiles entre 20h30 et 21h30 afin de réduire la consommation mondiale d'énergie. Une goutte d'eau symbolique dans un océan de gaspillage ? En 2007 peut-être... Mais ce sont désormais des milliers de villes réparties dans 150 pays et des millions de terriens qui s'appliquent à préserver notre fragile environnement.

Le mouvement planétaire Earth hour, c'est aussi, entre autres exemples, la plantation de 500.000 arbres en Ouganda, la collecte de 127.000 signatures en Russie pour protéger les forêts ou la protection de 3.4 millions d'hectares marins en Argentine.

Si vous avez manqué cette année l'opération lancée par le WWF, rien ne vous empêche de choisir un autre jour à votre convenance ! La planète vous dira merci un jour !

Tonton Daniel

Partager cet article

23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 13:52

Bonjour à tous

Lequel d'entre nous n'a pas eu envie un jour de s'isoler du monde dans une cabane dans les bois ? Sylvain Tesson, écrivain et grand voyageur, a pu concrétiser ce rêve de sérénité en 2010 en occupant volontairement pendant six mois une cabane posée sous les étoiles au bord du lac Baïkal en Russie. Fruit de cette expérience hors du commun, son récit "Dans les forêts de Sibérie" a obtenu le prix Médicis essai en 2011. Le hasard a voulu que je trouve ce livre il y a quelques semaines près d'un lac, en l'occurrence celui du Bourget en Savoie, certes moins exotique mais tout aussi romantique que le Baïkal et procurant sans conteste cette "joie du lieu" souvent évoquée par l'auteur. Par un autre hasard bien plus extraordinaire, l'auteur et moi, séparés par des milliers de kilomètres, avons vécu la même expérience douloureuse le 16 juin 2010 ! Si de mon côté j'étais à l'origine de ce profond changement, le monde a changé radicalement pour nous deux en ce jour de printemps éloigné. Comme l'écrit Sylvain Tesson, "être seul, c'est entendre le silence"...

Dès la première page, le ton est donné : températures extrêmes, ours sauvages et taïga... espace, silence et solitude... âpreté, beauté et liberté...bonheur, désespoir et paix. Durant les six mois de ce congé sabbatique, à l'instar de Christopher McCandless ou de Henry David Thoreau (ce "parpaillot comptable" et sans humour !), l'ermite philosophe va vivre son défi au plus près de la Nature, "indifférent au sort du monde", à la recherche du "bonheur de vivre", niant toute fuite et tout désir de décroissance régressive. Loin de "la termitière humaine pleine à craquer", il écrit dans son journal que "la présence des autres affadit le monde"... Misanthrope, Sylvain Tesson ? Il reconnait lui-même dans les médias ne pas posséder de téléphone mobile mais avoue pourtant avec un humour désabusé : "Rien ne vaut la solitude. Pour être parfaitement heureux, il me manque quelqu'un à qui l'expliquer" ! Somme de toutes ses contradictions, l'Homme sera toujours un éternel insatisfait, à la fois Yin et Yang, ermite et bourgeois, Voltaire et Rousseau !

Pendant cette "croisière immobile" où chaque jour nouveau est "une page blanche", pendant ce voyage contemplatif et introspectif où "l'homme libre possède le temps", l'échelle des heures est transformée : en vivant au jour le jour, l'individu indépendant va chercher à ralentir la course du temps et à "épaissir les secondes". Pour s'occuper, il y a la marche à pied, la pêche, les cigares et la lecture, mais l'auteur est prudent : "Il est dangereux d'ouvrir un livre" ! Mieux vaut marcher que lire afin de s'évader et de développer son imagination, et certaines pages inutiles ou dangereuses peuvent même servir à allumer un feu par grand froid à l'instar des "Combustibles" d’Amélie Nothomb ! Dans la Nature, le pragmatisme avant tout ! Autre occupation : la vodka ! Car face au silence, cette "disparition de tout interlocuteur", le doute arrive par moments, accompagné de quelques bouffées de pessimisme, de résignation, de mélancolie et de fatalisme slave, toutes composantes de ce que les Russes nomment "pofigisme". Fil rouge du récit et remède au pofigisme, la vodka calme les angoisses, accueille les rares visiteurs et permet de partager avec eux le grisant bonheur d'être vivant. Na zdarovié !

Dans cette solitude et ce silence monacal, évolution logique et inévitable vers la spiritualité, Sylvain Tesson va se construire un petit autel en bois miniature mais les réflexions religieuses vont rapidement laisser place à une analyse plus philosophique. Un rayon de soleil printanier et la visite d'une mésange, la compagnie de deux chiots et la pluie "inventée pour que l'homme se sente heureux sous un toit" auront vite raison de toute vélléité spirituelle et laisseront place entre une citation et une référence littéraire à l'acceptation des stoïciens et à l'ataraxie épicurienne.

La dernière page est tournée. Avec ses bouleaux blancs, le bois de Satory près de Versailles prend un air de taïga sibérienne et mon train de banlieue adopte le rythme alangui du transsibérien... La cabane du lac Baïkal me manque déjà...

Tonton Daniel

dans les forêts de sibérie

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans littérature
commenter cet article
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 19:29

Bonjour à tous

Accompagné cette année par les Frères Jacques, le printemps est de retour !

Tonton Daniel

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans paroles et musique
commenter cet article
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog