Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog de tonton daniel
  • le blog de tonton daniel
  • : De tout un peu dans un blog généraliste afin de dénoncer l'obscurantisme, les intégrismes et la bêtise, mais aussi pour vous informer, vous divertir, vous interroger...ou vous faire rêver ! Bonne lecture !
  • Contact

Recherche

1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 11:42

Bonjour à tous

Le saviez-vous ? Alors que la température en forêt est toujours inférieure à celle des zones urbaines grâce au phénomène d'évapotranspiration, il est paradoxalement déconseillé de se promener en forêt lors d'épisodes caniculaires car la qualité de l'air y est moindre, la pollution à l'ozone se renforçant au contact de la végétation en cas de fortes températures !

En cas de fortes chaleurs, arbres et forêts produisent en effet de grandes quantités d'hydrocarbures volatiles comme l'isoprène qui permettent de limiter l'évaporation et de "protéger les feuilles qui font la photosynthèse des effets nocifs de la chaleur". La production de ces hydrocarbures engendre également des effets secondaires comme la formation d'ozone troposphérique nocif pour la santé humaine. Le phénomène, naturel selon les biologistes, serait associé aux oxydes d'azote issus de la combustion des hydrocarbures, donc catalysé et renforcé par la pollution automobile.

Tonton Daniel

Ci-après un article rédigé par Andrew Bridges pour le Los Angeles Times le 30 septembre 2003 et relayé par le site courrierinternational.com :

"Chimie. Ces arbres qui favorisent la pollution :

Certains gaz émis par les arbres participent à la formation d'ozone, et donc à la pollution atmosphérique.

Il y a plus de vingt ans, Ronald Reagan se couvrait de ridicule en affirmant que les arbres produisaient davantage de pollution que les voitures. Mais, d'après de nouvelles recherches, les arbres joueraient un rôle bien plus complexe dans la pollution atmosphérique qu'on ne le pensait précédemment, et certaines espèces aggraveraient même le phénomène.

Selon les scientifiques, choisir de planter une espèce d'arbre plutôt qu'une autre peut affecter la qualité de l'air, tout comme choisir de conduire un certain type de véhicule. Par exemple, à Los Angeles, la ville la plus polluée des Etats-Unis, un trop grand nombre d'eucalyptus peut aggraver la situation. En effet, ces derniers émettent des quantités faramineuses de gaz qui, au contact des gaz d'échappement, conduisent à la formation d'ozone. Il faudrait donc leur préférer les avocatiers. Dans des villes comme Atlanta ou Saint Louis, les chênes ont été rendus en partie responsables de la mauvaise qualité de l'air. Et, dans la Columbia River Valley, en Oregon, les vastes plantations de peupliers, cultivés en rangs serrés, modifient considérablement la composition chimique de l'atmosphère de la région même s'il n'est pas démontré que ces effets soient négatifs.

Avant que quiconque ne prône l'abattage des arbres pour purifier l'atmosphère - en oubliant que les arbres nous fournissent notre oxygène -, les scientifiques rappellent que les productions gazeuses des arbres sont naturelles, que ces derniers fournissent également de l'ombre et qu'ils nettoient l'atmosphère de certains polluants. "Parler d'arbres pollueurs est une grossière exagération", corrige Ned Black, écologiste de l'Agence de protection de l'environnement de San Francisco. Les arbres, les arbustes et autres plantes du monde entier produisent de grandes quantités d'hydrocarbures volatiles et, en particulier, de l'isoprène - neuf fois plus que les voitures, selon certaines estimations. Difficile de savoir pourquoi. Selon certains scientifiques, ces émissions permettraient de protéger les feuilles qui font la photosynthèse des effets nocifs de la chaleur. Mais ces gaz contribuent à la formation d'ozone, qui irrite les poumons et peut provoquer de l'asthme ou d'autres troubles respiratoires.

Pour produire de l'ozone, il faut impérativement un autre ingrédient : des oxydes d'azote (NOx), issus de la combustion des hydrocarbures. Et chaque voiture, camion ou bus qui circule sur notre planète en produit [s'il est équipé d'un moteur thermique]. Vaporisez de l'oxyde d'azote sur une forêt de chênes émettant de l'isoprène dans la banlieue d'Atlanta, ajoutez un rayon de soleil, et les niveaux d'ozone grimperont en flèche. Evoquant l'abondante végétation des forêts du sud-est [des Etats-Unis], l'une des régions les plus vertes du pays, Hal Westberg, spécialiste de la pollution atmosphérique à l'université de l'Etat de Washington, estime qu'"il ne fait aucun doute qu'elle contribue à augmenter les niveaux d'ozone dans cette région". En 2001, le Comité de l'air californien est allé jusqu'à recenser 1 400 espèces d'arbres, et la quantité d'hydrocarbures et de pollen produits par ces derniers. Un site Internet, SelecTree, mis en place par l'université d'Etat de Californie, à San Luis Obispo, permet à ses visiteurs de choisir entre plusieurs espèces d'arbres, classées selon leurs propriétés et, pour plus de 200 espèces, selon leurs émissions de gaz. D'après ce site, l'eucalyptus arrive en tête. Une forêt de 10 000 de ces arbres émettrait une dizaine de kilogrammes d'hydrocarbures par heure - ce qui revient à déverser une cinquantaine de litres d'essence et à les laisser s'évaporer, d'après une estimation du Centre de ressources pour l'agriculture de l'université de Californie.

Mais comme le dit Alex Guenther, scientifique du Centre national des recherches sur la qualité de l'air, "notre travail ne doit pas servir à justifier la déforestation".

l'arbre et la canicule

Partager cet article

29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 19:32

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans paroles et musique
commenter cet article
27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 14:31

Bonjour à tous

Autant le dire immédiatement, malgré son titre accrocheur et malgré l'avis du célèbre libraire et critique Gérard Collard, je n'ai pas aimé "Le mystère des livres disparus" de Ian Sansom !

Intrigue fade, dialogues insipides, situations convenues, personnages pittoresques mais caricaturaux et insupportables, style aussi amer et déplaisant qu'une Guiness... Ajoutez une bibliothèque vide et un anti-héros un peu neuneu, timide, maladroit, naïf et falot, qu'on a souvent envie de secouer... Ne reste que le décor vert et gris du comté d'Antrim en Irlande du nord, la beauté de la Chaussée des géants, quelques références littéraires et, en filigrane très discret, l'histoire récente de l'Ulster avec ses attentats, sa violence et sa pauvreté. Le tout n'est pas très valorisant ni pour l'Irlande du nord ni pour ses habitants !

Cette enquête, première d'une série, a fait un carton au Royaume-Uni... "The Case of the Missing Books" aurait dû être traduit par... "Le mystère du livre discutable" ! Allons ! Je préfère relire Agatha Christie, T.J. Middleton ou revoir l'album de mes photos prises en Irlande il y a moins d'un an !

Tonton Daniel

le mystère des livres disparus

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans littérature
commenter cet article
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 22:19

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans portraits télévision
commenter cet article
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 20:01

Les photos prises aujourd'hui :

Passage du pont aux biches

Passage du pont aux biches

Cariatide rue de Turbigo

Cariatide rue de Turbigo

Les chats de la rue Volta

Les chats de la rue Volta

Le square du Temple

Le square du Temple

Le marché des enfants rouges

Le marché des enfants rouges

Le jardin Saint-Gilles et l'hôtel du Grand Veneur

Le jardin Saint-Gilles et l'hôtel du Grand Veneur

Le square Georges-Caïn

Le square Georges-Caïn

Le jardin de l'hôtel Donon - Musée Cognacq-Jay

Le jardin de l'hôtel Donon - Musée Cognacq-Jay

L'hôtel de Soubise - Archives Nationales

L'hôtel de Soubise - Archives Nationales

Les très discrets jardins des Archives Nationales

Les très discrets jardins des Archives Nationales

Fresque rue des Haudriettes

Fresque rue des Haudriettes

Le jardin Anne-Frank

Le jardin Anne-Frank

Horloge du Défenseur du Temps

Horloge du Défenseur du Temps

Passage Molière

Passage Molière

Doggy bar

Doggy bar

Maison de Nicolas Flamel - XVe siècle - La plus vieille de Paris

Maison de Nicolas Flamel - XVe siècle - La plus vieille de Paris

Fresque rue de Montmorency

Fresque rue de Montmorency

Passage de l'Ancre

Passage de l'Ancre

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans paris - ile de france
commenter cet article
20 juin 2015 6 20 /06 /juin /2015 18:09

Bonjour à tous

Gourmand, jouisseur et passionné, rebelle, buveur et bon vivant, insolent, impertinent et orgueilleux, voici à grands traits le portrait de Filippo Lippi réalisé par la romancière Sophie Chauveau dans "La passion Lippi", premier volume d'un tryptique consacré par elle à trois génies de la peinture avant Botticelli et Vinci. Plus hédoniste qu'épicurien, celui qui fréquentait les bordels de Florence au XVe siècle fut d'abord un orphelin sans racines avant de devenir moine, peintre de renom et ami de son mécène Cosme de Médicis. En perpétuelle recherche de la beauté, il fut un artiste pas très académique, innovant sans cesse et créant de nouvelles perspectives. Toujours en fuite, n'acceptant pas les compromis et peu discipliné au sein d'une corporation très hiérarchisée, il fut surtout le premier peintre de l'Histoire de l'art à faire payer sa signature en plus du travail et de la commande officielle. Après Lippi et grâce à lui, les artisans laisseront la place aux artistes.

Le XVe siècle fut une période aussi riche et mouvementée que la vie tourmentée de Filippo Lippi. Sophie Chauveau évoque pêle-mêle les premières peintures à l'huile, l'Humanisme, la peste noire, Jeanne d'Arc, la chute de Constantinople, l'invention de l'imprimerie, la découverte du Nouveau Monde, les bûchers et les procès pour sorcellerie ! Dans cet inventaire hétéroclite, la biographie romancée permet de retrouver Pierre et Laurent de Médicis et leurs protégés, Fra Angelico, Paolo Uccello, Masaccio, Donatello ou Sandro Botticelli dans une Florence bouillonnante où se succèdent complots de succession, visite au Pape, fêtes dans les cloitres et séjours à la campagne.

Hélas, la forme beaucoup trop sage, lisse et superficielle est en décalage avec le fond du récit. Malgré le décor de Florence, les pigments dorés, les descriptions sensuelles et la multitude de personnages secondaires, la fresque colorée manque parfois de relief dans son cadre flamboyant. Le rythme essoufflé et les phrases courtes ne permettent pas une étude de caractères en profondeur et le style conventionnel et trop académique empêche de retracer le portrait d'un artiste qui n'était ni l'un ni l'autre ! En conclusion, cette "passion" se révèle beaucoup trop... raisonnée et raisonnable ! Un comble !

"La raison sans les passions serait presque un roi sans sujets.” (Denis Diderot - Essai sur les règnes de Claude et Néron)

Tonton Daniel

la passion lippi

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans littérature les arts
commenter cet article
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 19:15

Bonjour à tous

Surprise printanière ! Le petit olivier installé l'année dernière sur mon balcon est aujourd'hui couvert d'une multitude de minuscules fleurs jaunes et blanches !

Contrairement à la majorité des plantes à fleurs dont la reproduction est assurée par une espèce animale (insecte, oiseau, chauve-souris), l'olivier fait partie des plantes dites anémophiles dont la pollinisation est assurée par le vent (graminées, conifères, chênes, saules, marronniers, cyprès...).

Plus aléatoire et donc moins efficace, cette méthode nécessite la production de très nombreuses fleurs et donc de grandes quantités de pollen potentiellement allergisant pour l'homme. En revanche, ces fleurs n'ont pas besoin d'être grandes, colorées ou parfumées afin d'attirer un reproducteur. Sur un olivier, moins de 10% d'entre elles donneront une olive sauf si l'arbre appartient à une espèce autofertile.

La récolte est donc prévue à l'automne ! A suivre !

Tonton Daniel

Les photos prises cette semaine :

olivier en fleurs
olivier en fleurs
olivier en fleurs

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans au jardin arbres
commenter cet article
17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 19:10

Bonjour à tous

Bancs de pierre, statues de marbre, chevaux frémissants, tilleuls en fleurs, parfums de foin coupé et soleil printanier... En milieu de semaine et en toute saison, la grande perspective et les allées du parc de Marly sont toujours aussi désertes ! Un vrai bonheur pour le promeneur !

Tonton Daniel

Les photos prises aujourd'hui :

le parc de marly
le parc de marly
le parc de marly
le parc de marly
le parc de marly
le parc de marly
le parc de marly
le parc de marly

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans paris - ile de france
commenter cet article
13 juin 2015 6 13 /06 /juin /2015 12:47

Bonjour à tous

Etonnant et passionnant reportage diffusé hier au soir sur la chaine RMC découverte : "Nazi Titanic" retrace l'histoire du film le plus curieux des années 40 ! Le reportage signé Oscar Chan raconte le tournage du film commandé par le ministre de la propagande du Troisième Reich Joseph Goebbels dans le triple but de décrédibiliser l'ennemi anglais, de satisfaire Adolf Hitler et de surpasser Hollywood où les grands réalisateurs juifs allemands et autrichiens comme Ernst Lubitsch, Fritz Lang, Josef von Sternberg ou Erich von Stroheim avaient émigré depuis quelques années.

Mettant en scène le naufrage du célèbre paquebot qui fit 1500 victimes en avril 1912, le tournage dura deux ans, de 1940 à 1942, sous la direction d'Herbert Selpin, réalisateur aussi orgueilleux que mégalomaniaque. A grand renfort de contre-vérités et de personnages fictifs, la superproduction mettait en avant bêtise, cupidité, corruption, décadence, lâcheté, tous défauts attribués aux actionnaires et aux hommes d'affaires anglais, au premier rang duquel se trouvait Joseph Bruce Ismay, président de la White Star Line et propriétaire du Titanic. Malgré l'effort de guerre et les restrictions, le budget alloué était considérable, des centaines de soldats furent prêtés comme figurants et le paquebot Cap Arcona réquisitionné pour les décors extérieurs. Les retards s'accumulèrent et l'armée finit paradoxalement par être au service de la production alors que le film devait initialement servir son pays !

A la tête d'une équipe technique déconnectée de la réalité et perpétuellement insatisfait, le réalisateur à l'égo surdimensionné finit par dénigrer ouvertement l'armée et le régime qui ne lui permettaient pas selon lui de travailler correctement. Dénoncé par le scénariste Walter Zerlett-Olfenius et interrogé par la Gestapo, Herbert Selpin sera arrêté, emprisonné à Berlin et retrouvé pendu dans sa cellule. Suicide ou exécution ? Le mystère reste entier aujourd'hui. Le film interrompu sera repris et terminé par le réalisateur Werner Klingler mais, après les échecs de Stalingrad et l'avancée des alliés à l'ouest, Goebbels décida d'interdire la sortie du film en Allemagne et n'autorisa sa première diffusion qu'à Prague en 1943. Avec le pouvoir des images et le parallèle possible entre l'intransigeant Ismay et le Führer, le message délivré pouvait en effet être mal interprété et opposé au but initial : résister et remettre l'autorité en question ! Par ce naufrage très symbolique, tel fut pris celui qui voulait prendre !

Dernière tragédie associée à ce film maudit, le Cap Arcona ayant servi de "doublure" au Titanic fut bombardé et coulé à Lübeck par les alliés en mai 1945 alors qu'il transportait des milliers de déportés et de prisonniers de guerre sortis depuis peu des camps de concentration : de nombreux survivants furent abattus par les avions et on dénombrera 4700 victimes, trois fois plus que lors du naufrage du Titanic... La propagande hollywoodienne n'évoquera jamais ce désastre !

Tonton Daniel

nazi titanic
nazi titanic

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans télévision histoire cinéma
commenter cet article
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 10:25

Bonjour à tous

Monuments, petits métiers, célébrités, évènements historiques ou vie de quartier, avec ses 230 000 clichés, le site parisenimages.fr est une mine de documents photographiques pour tous les amoureux de la Capitale ! Bonne visite !

Tonton Daniel

Le Moulin Rouge et le Cyrano place Blanche

Le Moulin Rouge et le Cyrano place Blanche

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans paris - ile de france
commenter cet article