Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog de tonton daniel
  • le blog de tonton daniel
  • : De tout un peu dans un blog généraliste afin de dénoncer l'obscurantisme, les intégrismes et la bêtise, mais aussi pour vous informer, vous divertir, vous interroger...ou vous faire rêver ! Bonne lecture !
  • Contact

Recherche

27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 19:38

Bonjour à tous

En attendant l'éclipse solaire partielle qui sera visible partout en France le 20 mars prochain et qui promet d'être spectaculaire dans un ciel dégagé, il est possible d'observer le Soleil en direct sur le site suivant grâce au satellite Solar Dynamic Observer (SDO) lancé par la NASA le 11 février 2010 :

Le satellite SDO est dédié à l'étude du champ magnétique et du rayonnement ultraviolet de notre étoile afin de mieux connaitre l'activité solaire et ses variations dans le temps.

Les vues présentées sur le site sont captées par plusieurs équipements du satellite :

- les images HMI (Helioseismic and Magnetic Imager) montrent le champ magnétique et la vitesse de la surface du Soleil,

- les images AIA (Atmospheric Imaging Assembly), renouvelées toutes les 10 secondes, montrent l'atmosphère solaire dans 10 longueurs d'ondes différentes,

- les images EVE (Extreme Ultraviolet Variablity Experiment) montrent le rayonnement solaire dans l'ultraviolet.

Tonton Daniel

(Source : magazine Ciel et Espace n°538 - Mars 2015)

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans astronomie et espace
commenter cet article
22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 19:12

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans paroles et musique
commenter cet article
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 19:17

Bonjour à tous

Voyager est synonyme pour beaucoup d'entre nous de vacances, de découvertes, d'exotisme ou de rencontres improbables. Pour d'autres, contraints à la fuite, à l'exil, aux allers sans retours par la guerre, la misère ou l'intolérance, le voyage n'est pas un choix et prend souvent des couleurs négatives. Fabrication de souvenirs et témoignages pour les uns, oubli et silence pour les autres, le voyage ne s'effectue que pour soi ou involontairement à cause des autres.

Dans son dernier roman, "Voyageur malgré lui", la romancière franco-vietnamienne Minh Tran Huy tente de répondre à sa manière à la question du départ, ses causes et ses conséquences. Hélas, d'abord attiré par un titre au singulier, le lecteur est vite désorienté par une histoire plurielle et très diluée. L'histoire d'Albert Dadas, premier patient atteint de dromomanie, cette folie du fugueur dénommée aussi tourisme pathologique au XIXe siècle et se manifestant par une "pulsion de marche" vitale et irraisonnée, laisse rapidement place à de nombreuses destinées de "voyageurs malgré eux". Au fil des pages se croisent maladroitement Ulysse, le juif errant, les compagnons de la table ronde, des héros de Jules Verne, la coureuse somalienne Samia Yusuf Omar ou les boat-people vietnamiens fuyant les horreurs de la guerre dans les années 1970. A l'instar de son héroïne, "gardienne de traces" sonores portant un regard permanent vers le passé, la romancière puise sans doute dans sa propre histoire familiale pour évoquer également de nombreuses anecdotes et le déracinement de quelques personnages du roman, la dernière partie, consacrée au père de l'héroïne, s'achevant avec la maladie et l'ultime voyage de ce dernier.

Pas ou peu de dialogues, beaucoup de silences comme autant d'étapes d'un cheminement intérieur, les souvenirs de Maupassant, Molière, Pagnol, Hugo, Marcel Aymé ou Georges Pérec, l'oeuvre a beaucoup d'atouts et de personnalité mais l'ensemble parait pourtant confus et mal construit, la vie d'Albert Dadas ayant mérité un développement romancé à elle seule. Le style impeccable, les souvenirs historiques et l'intention littéraire ne font pas tout. Ce "Voyageur malgré lui" n'arrive hélas pas à destination.

Tonton Daniel

voyageur malgré lui

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans littérature
commenter cet article
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 11:46

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans sur les routes de france
commenter cet article
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 17:57

Bonjour à tous

Avis ! Monsieur Spitzweg est de retour ! Après "Il avait plu tout le dimanche", le sympathique anti-héros parisien de Philippe Delerm réapparait dans "Monsieur Spitzweg s'échappe" et dans "Quelque chose en lui de Bartleby". Dix ans ont passé depuis ses premières réflexions. Le promeneur anonyme habite toujours dans le même appartement discret du XVIIIe arrondissement de la Capitale, travaille toujours comme guichetier à la Poste, mange toujours avec les mêmes collègues... mais Arnold Spitzweg pense que "Paris a changé". Ou plutôt que les Parisiens ont changé : bobos, danseurs des bords de Seine, adeptes du tai-chi, du roller ou du vélib... Va-t-il rester spectateur de ce monde en mouvement, garder ses habitudes rassurantes, continuer à cultiver son "amour trop connu de la solitude", devenir le seul parisien réfractaire aux modes et finir comme un animal en voie de disparition ?

Non ! Arnold a décidé de réagir et de ne plus regarder les autres bouger à sa place ! A lui l'aventure des pique-niques en bord de Seine, les efforts du jogging matinal, les affres de l'informatique et l'hyper-activité ! Arnold ne marche plus, il court, achète une montre, crée son blog, vit à cent à l'heure, envie les danseurs de tango, devient acteur de sa propre vie et découvre un nouveau rapport au temps et aux saisons qui passent. Sur son blog, il se raconte, s'exprime, s'épanche, se dévoile, se répand, s'extériorise, s'exporte, se multiplie... Grâce à ses lecteurs et à ses correspondants, M.Spitzweg existe "en dehors de lui". M.Spitzweg rajeunit !

Mais bien vite, la Nature reprend ses droits et la parenthèse hédoniste va se refermer lentement... A quoi sert de courir ? De faire plusieurs choses à la fois ? Pourquoi faire comme tout le monde ? Le bonheur, c'est un chocolat chaud en terrasse à Paris un jour d'hiver gris et bleu... Ou les fenêtres ouvertes d'une cour intérieure un soir d'été d'où s'échappent la vie des voisins... Monsieur Spitzweg contemple à nouveau son monde, observe les détails, picore des petites scènes, flâne... Lui sur qui le qu'en dira-t-on n'a pas de prise retrouve le bonheur de la solitude, assume sa différence et retourne "s'appuyer sur le coussin des jours"... Indépendant et dépourvu de besoin, il retrouve Paris, ses jardins, ses boutiques, ses passages couverts, ses cafés, ses gares, ses touristes, ses promenades, ses soirs d'été, ses dimanches : "Paris est le centre du monde" !

Comme le Bartleby d'Herman Melville, Arnold finira par dire "Non" aux conventions et à la vitesse. A sa manière, en douceur, sans contrarier qui que ce soit. "Arnold aime bien ne pas être riche". Il fustigera les hommes politiques qui incitent à travailler plus et gagner plus, abandonnera son blog car il choisira de ne laisser ni trace ni témoignage et redécouvrira par ce geste qu'on peut exister sans le regard des autres. Il n'est ni dans la fuite, ni dans la décroissance, juste à son rythme. M.Spitzweg a découvert la sagesse.

Tonton Daniel

monsieur spitzweg

Partager cet article

7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 09:43

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans paroles et musique
commenter cet article
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 19:42

Bonjour à tous

Moins d'un mois après les attentats de Paris, la lecture de "Dieu n'est pas grand" ("God Is Not Great") du journaliste anglo-américain Christopher Hitchens résonne de manière très particulière. Evoquant les caricatures danoises de Mahomet parues en 2006, le militant "antithéiste et défenseur des idées des Lumières" avait sous-titré son essai paru en 2007 "Comment la religion empoisonne tout" ! L'actualité semble confirmer inlassablement cette affirmation : manifestations anti-Charlie Hebdo en Afghanistan, exactions du groupe salafiste et djihadiste Boko Haram dans le nord du Nigéria, explosion dans une mosquée chiite au Pakistan, virevoltes du pape François sur la procréation des catholiques assimilée à celle des lapins, femmes hindoues incitées à avoir quatre enfants afin de "protéger leur religion", enlèvements et tortures d'hommes mariés par des rabbins ultra-orthodoxes à New York dans le cadre de divorces religieux...

Défenseur de la liberté d'expression, Christopher Hitchens n'hésite pas à employer des mots très forts : servilité, intolérance, dictature, magie noire, chimère, sottises, absurdités, cruautés, racisme... L'homme connait son sujet : ami de Salman Rushdie, il a beaucoup voyagé, du Darfour à Sarajevo, de Médine au Vatican, de Jérusalem au Tibet, a reçu le petit-fils de l'ayatollah Khomeini et participé entre autres évènements au procès en béatification de mère Térésa. Il explique la création de la religion par une biologie imparfaite, les humains étant toujours des "créatures en cours d'évolution", en proie aux peurs des phénomènes naturels et désirant échapper à la mort comme le soulignait Freud avant lui. Quant aux guérisons miraculeuses, ne sont-elles pas le résultat d'un effet placebo engendré par une foi sans discernement ? Le marxisme, lui, n'est pas une alternative rationnelle à la religion selon Christopher Hitchens, les deux idéologies appliquant un "dogmatisme comparable". L'auteur rappelle les guerres saintes, les croisades et les schismes, oppose la littérature qui nourrit les esprits aux saintes écritures abêtissantes et "les lumières de la raison" et de la science aux innombrables atrocités et exactions menées au nom de tous les dieux au fil des siècles, y compris en Asie et en Extrême-Orient. Il dénonce les absurdités bibliques, les télé-évangélistes et le créationnisme, cite le "De natura" de Lucrèce et "L'origine des espèces" de Charles Darwin, avant de conclure et de déclarer préfèrer le combat actif à toute utopie humaniste et passive.

Moins philosophique que le "Traité d'athéologie" de Michel Onfray, l'ensemble est un fourre-tout un peu brouillon qui part dans tous les sens et aborde des sujets a priori sans rapports directs : Kaaba, ONVI, catastrophes naturelles, commerce triangulaire, kamikazes japonais, suaire de Turin, hypothèse de Laplace, pari de Pascal, aliments interdits, "main invisible" d'Adam Smith, apartheid, et même Madonna ou Léon Trotski ! La sexualité n'est pas oubliée : contraception, avortement, planning familial, masturbation, préservatif... pas plus que l'excision et la circoncision. Le lecteur attentif trouvera quelques informations peu connues mais avérées et d'autres difficiles à vérifier. Parmi les premières, l'évangile selon Saint Matthieu qui évoque Jacques et la fratrie de Jésus (Matthieu, XIII, 55-57), les nombreuses similitudes entre Islam et Eglise mormone ou encore l'interdiction du suicide par l'Islam (quid des terroristes kamikazes ?). Parmi les affirmations invérifiables, l'origine de la charcuterie espagnole destinée à démasquer les musulmans au XVe siècle ou l'interdiction du recyclage du papier par les talibans par crainte de broyer des fragments du Coran...

Avec force détails, Christopher Hitchens parviendra peut-être à convaincre les indécis et les agnostiques que la religion est le mal principal de notre Société mais "Dieu n'est pas grand" n'ébranlera pas, hélas, la conviction des plus fanatiques qui de toute façon ne le liront jamais ! D'aucuns, plus pragmatiques, affirmeront également que la religion, par la crainte qu'elle inspire, est peut-être un mal nécessaire pour canaliser les faiblesses humaines et éviter l'anarchie la plus totale... D'autres enfin rappelleront que dans un million d'années, après l'inéluctable disparition de la civilisation humaine, tout ceci n'aura plus aucune importance...

Tonton Daniel

dieu n'est pas grand

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans littérature religion
commenter cet article
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 15:24

Un film magnifique et émouvant, réalisé par Jean-Paul Rouve d'après le roman de David Foenkinos, avec l'extraordinaire Annie Cordy, Mathieu Spinosi, Michel Blanc et Chantal Lauby. A voir sans hésitation !

les souvenirs

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans cinéma
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 21:54

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans paroles et musique
commenter cet article
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 15:14
affiche exposition musée marmottan monet paris

affiche exposition musée marmottan monet paris

claude monet impression soleil levant 1872

claude monet impression soleil levant 1872

paysage turpin de crissé musée marmottan monet paris

paysage turpin de crissé musée marmottan monet paris

Partager cet article