Présentation

  • : le blog de tonton daniel
  • le blog de tonton daniel
  • : De tout un peu dans un blog généraliste afin de dénoncer l'obscurantisme, les intégrismes et la bêtise, mais aussi pour vous informer, vous divertir, vous interroger...ou vous faire rêver ! Bonne lecture !
  • Contact

Recherche

1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 18:51

Bonjour à tous

Un peu de musique pour préparer la rentrée ?

Tonton Daniel

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans paroles et musique
commenter cet article
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 10:39

Bonjour à tous

"Les étoiles du Rex" ! L'affiche était prometteuse ! Las ! Ce parcours sonorisé dans les coulisses du cinéma le plus célèbre de Paris fut hier matin une réelle déception !

Dans la première salle, la partie historique retraçant les différentes étapes de la construction du bâtiment a été réduite à sa plus simple expression. Parfait exemple d'architecture art déco, le Rex, édifié et inauguré en 1932, est pourtant un bâtiment unique en son genre. Classé monument historique en 1981, celui qui reste le plus grand cinéma d'Europe est aussi l'un des derniers "cinémas atmosphériques" construits dans les années 1920-1930. Ces salles fermées, imaginées par l'architecte John Eberson et édifiées initialement aux Etats-Unis pendant l'âge d'or du cinéma hollywoodien, devaient donner au public l'illusion d'être à la fois en plein air et dans un pays exotique et romantique. Dans la gigantesque salle de 3300 places du Grand Rex, l'exotisme est matérialisé par un décor intérieur somptueux rappelant un palais méditerranéen idéalisé. Balcons vénitiens, statues gréco-romaines, fresques, végétation luxuriante, fenêtres ouvrant sur des paysages peints en trompe-l’oeil, portions de toitures... tout rappelle la douceur du midi et le chant des cigales. Quant au lointain plafond bleu marine piqueté de petites ampoules scintillant comme autant de petites étoiles, il donne vraiment l'impression de contempler la voûte céleste ! Mais pour rêver aux étoiles filantes, il vous faudra prendre une place pour le film diffusé dans la salle. Car celle-ci est inaccessible et invisible aux visiteurs de l'exposition !

Mais revenons à notre visite ! La suite du parcours est tout aussi décevante. Cabine de projection reconstituée, fausse salle de montage, effets spéciaux et trucages dépassés, mauvais enregistrements vidéo et sonore des visiteurs transformés en figurants de film catastrophe, toutes les animations sont d'un autre âge et à peine dignes d'un parc d'attractions vieillissant... Les seules étoiles présentées ici fugitivement sont les personnalités venues au Grand Rex à l'occasion d'un concert, d'une avant-première ou de la célèbre "féérie des eaux", spectacle aquatique et musical présenté sur scène chaque fin d'année. La mélancolie est à son comble quand le regretté Robin Williams, disparu il y a deux semaines, nous incite dans un extrait du "Cercle des poètes disparus" à profiter du moment présent... Dans la dernière salle, reconvertie sans surprise en boutique de souvenirs ringards et kitschissimes, un employé nous rappelle que nous pouvons acheter la pathétique vidéo de notre visite...

Passer derrière le grand écran afin de regarder les rouages d'une machine à rêves et tenter de percer les mystères et la magie du cinéma semble être une mauvaise idée. Cette exposition en est la preuve. Il est sage de se contenter du spectacle des étoiles sans chercher à comprendre comment et pourquoi elles brillent.

Tonton Daniel

Le lien (en anglais) :

http://en.wikipedia.org/wiki/Atmospheric_theatre

L'affiche et les photos prises hier matin (photo internet pour la salle) :

les étoiles du rex
les étoiles du rex
les étoiles du rex
les étoiles du rex
les étoiles du rex

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans paris - ile de france cinéma
commenter cet article
28 août 2014 4 28 /08 /août /2014 19:07

Bonjour à tous

Avis à la population ! Ou plutôt... avis aux entreprises et aux fonds de pensions ! Biens publics, sites naturels et patrimoine culturel à vendre partout en Europe en raison de la crise économique ! Montagnes en Autriche, forêts en Irlande, iles grecques, Hôtel de la Marine sur la place de la Concorde à Paris, mur de Berlin, Colisée à Rome... tout est à vendre ! Approchez approchez !

A Madrid, la station de métro de la "Puerta del sol" en plein centre historique de la ville a été rebaptisée " Vodafone Sol" après un accord signé entre le gouvernement régional de Madrid et le groupe britannique de téléphonie mobile ! Le groupe aurait déboursé 3 millions d'euros pour cette publicité inédite. Et pour le même prix, c'est toute la ligne numéro 2 de la capitale espagnole qui a été rebaptisée "Ligne 2 Vodafone" pour un délai de 3 ans...

Approchez, approchez ! Il y en aura pour tout le monde !

Tonton Daniel

vodafone sol

Partager cet article

26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 19:30

Bonjour à tous

Réouvert en septembre 2012 après quatre ans de travaux, le département des Arts de l'Islam du musée du Louvre à Paris présente dans la cour Visconti 3000 oeuvres retraçant l'évolution de l'art islamique du VIIe au XIXe siècles. Dès la première salle, sous une extraordinaire structure évoquant tout à la fois les ondulations d'une dune de sable et la tente d'un bédouin, il est bien précisé que cet art n'est pas uniquement religieux, l'Islam étant considéré ici "comme une civilisation plutôt que comme une religion". Chandeliers, tapis ou lampes, beaucoup d'objets exposés sur les deux niveaux ont d'ailleurs une fonction indéfinie, civile ou religieuse.

Avec une histoire vieille de 1200 ans, le monde islamique regroupe tout à la fois les conquêtes arabes, le califat de Cordoue, les sultans de Bagdad, les berbères du Maroc, les Mamlouks du Caire, le soufisme turco-mongol, le sultanat de Delhi, les Ottomans à Constantinople, les moghols indiens... C'est aussi l'Alhambra de Grenade, le palais de Topkapi à Istambul, la mosquée des Omeyyades de Damas, le mausolée de Tamerlan à Samarcande ou le Taj Mahal à Agra ! Un empire si vaste et si étendu qu'il a souvent été influencé par ses conquêtes et ses voisins, l'Inde, la Chine ou l'Europe. L'unité stylistique dans cette présentation est donc avant tout le résultat d'une écriture commune, l'écriture arabe, "véhicule du Coran" et prétexte à une calligraphie sophistiquée souvent accompagnée de symboles géométriques.

Parmi les oeuvres d'art célèbres sont ici exposés la "Pyxide d’al-Mughira", boite en ivoire du Xe siècle, le "Chandelier aux canards", en cuivre martelé du XIIe siècle, une aiguière en cristal de roche fabriquée en Egypte au début du XIe siècle ainsi que le magnifique "Baptistère de Saint-Louis", bassin de métal incrusté réalisé en Syrie au XIVe siècle. Si l'art islamique connait très peu la sculpture, les objets usuels et scientifiques ne sont pas oubliés, des bâtons de divination en os sculpté du VIIe siècle, une incroyable cage à mangouste ou un minuscule tendeur de corde d'arc en bronze, tous deux du VIIIe siècle, ou encore ce rarissime globe céleste en bronze gravé incrusté d'argent du XIIe siècle.

Malgré les tapis de prière ottomans du XVe siècle, les stèles funéraires et les dagues indiennes du XVIIe siècle, quelques objets laissent deviner un monde oriental beaucoup plus sensuel, hédoniste et épicurien qu'il ne semble être de nos jours dans certaines contrées soumises à un orthodoxisme et un intégrisme religieux insupportables. Ainsi cette cruche en céramique du VIIIe siècle portant l'inscription en arabe "Buvez de bon coeur", ce minuscule flacon à parfum de turban en verre soufflé du VIIIe siècle, ce pichet du IXe siècle portant comme inscription une ardente déclaration d'amour ou ces coupes à vin en jade du XVe siècle que n'aurait pas reniées le poète persan Omar Khayyam !

Enfin, miniatures et portraits princiers moghols du XVIIe siècle, collections de peintures et de dessins persans au XVIe siècle, enluminures et livres précieux nous rappellent que, contrairement à une idée reçue, l'art islamique s'est illustré depuis toujours de représentations humaines, animales ou florales et n'est pas du tout incompatible avec des traductions de la Nature. Doit-on d'ailleurs rappeler que dans le monde musulman, à une autre époque, offrir une fleur à peine éclose ou sa représentation était un symbole de paix et un cadeau très précieux ?

Tonton Daniel

Les liens :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Arts_de_l%27Islam

http://tontondaniel.over-blog.com/2014/05/le-louvre-lens.html

http://tontondaniel.over-blog.com/article-31911385.html (Louvre Abu Dhabi)

http://tontondaniel.over-blog.com/article-album-photos-ouzbekistan-38149730.html

Les photos prises hier au musée du Louvre :

arts de l'islam au louvre
arts de l'islam au louvre
arts de l'islam au louvre
arts de l'islam au louvre
arts de l'islam au louvre
arts de l'islam au louvre

Partager cet article

24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 18:54

Bonjour à tous

Quadras et quinquas névrosés, mes frères et soeurs, n'ayez pas peur du temps qui passe ! Ce message subliminal (et probablement autobiographique) délivré dans "Un bon coup de jeune" par Alix Girod de l'Ain (le docteur AGA du magazine Elle) prend sous sa plume la forme d'un roman léger, drôle et méchant, à la fois cruel et moderne, en plein dans "l'air du temps". Hommes et femmes hyperactifs qui veulent tout gérer dans leurs vies privée, familiale et professionnelle se reconnaitront aisément dans cette très parisienne peinture des milieux bobos.

Physique, mari, enfants, amis, boulot et motivations, au beau milieu de la quarantaine, Alice remet toute sa vie en question. D'un côté (regard en arrière), un mari bedonnant parti en séminaire professionnel, les conseils avisés d'une grand-mère, les copains d'avant, des repas pris à heure fixe avec ses enfants et une sexualité plan-plan... De l'autre ("Le changement, c'est maintenant !"), les familles recomposées, les cougars désinhibées, Game of Thrones, Lady Gaga, les restos tendance, la "fashion street" et les comptes Twitter ! Entre bon sens, conflits de génération et jeunesse éternelle, Alice va devoir choisir ! La réponse est-elle dans un régime Dukan, une salle de sports, une chirurgie esthétique, un amant vigoureux, un congé sabbatique, un joint fumé avec une amie ?

Entre amertume et nostalgie, Alice-Alix découvrira "la décadence des nantis occidentaux" et réalisera que le temps est un éternel recommencement. Comme disait Jean Cocteau, "la mode, c'est ce qui se démode"... Allez, un bon coup de jeune et ça repart !

Tonton Daniel

un bon coup de jeune

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans littérature
commenter cet article
23 août 2014 6 23 /08 /août /2014 19:10

Bonjour à tous

De retour après une semaine de balades en Pays Basque, je vous propose ce soir une petite sélection de fleurs sauvages photographiées dans la vallée de la Soule afin de colorer et de parfumer la fin de vos vacances ! Bonne rentrée à tous !

Tonton Daniel

fleurs du pays basque
fleurs du pays basque
fleurs du pays basque
fleurs du pays basque
fleurs du pays basque
fleurs du pays basque
fleurs du pays basque
fleurs du pays basque
fleurs du pays basque
fleurs du pays basque

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans pays basque
commenter cet article
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 18:55

Bonjour à tous

En bord de Seine entre Paris et Normandie, le Vexin est un pays chargé d'Histoire qui garde à la fois le souvenir des invasions normandes du IXe siècle et celui des grands peintres impressionnistes, Van Gogh à Auvers-sur-Oise ou Monet à Giverny dix siècles plus tard. Entre les champs de blé et sous les reflets d'un ciel changeant, le voyageur peut également y admirer les magnifiques vitraux de Notre-Dame des Andelys, les ruines du château-fort de Gisors, la vue extraordinaire sur les boucles de la Seine depuis Château-Gaillard ou le panorama, exceptionnel et très mérité, depuis le sommet du donjon du château de la Roche-Guyon.

Le site le plus fréquenté reste sans aucun doute possible le "Clos Normand" du peintre Claude Monet à Giverny. Inspiré par les estampes japonaises qu'il adorait et collectionnait, le maitre impressionniste y a créé un extraordinaire jardin hors du temps, composé comme un tableau lumineux aux mille fleurs, aux mille couleurs, aux mille parfums. La beauté, l'harmonie et la sérénité du miroir d'eau du bassin des nymphéas font de ce lieu unique un petit paradis terrestre. Sans conteste la plus belle oeuvre du peintre !

Tonton Daniel

Le lien :

http://tontondaniel.over-blog.com/2014/05/le-parc-des-impressionnistes.html

Les photos prises depuis vendredi :

La tombe de Vincent Van Gogh à Auvers sur Oise

La tombe de Vincent Van Gogh à Auvers sur Oise

L'église Saint Gervais Saint Protais à Gisors

L'église Saint Gervais Saint Protais à Gisors

Le donjon du château-fort de Gisors

Le donjon du château-fort de Gisors

Le château-hôtel de la Rapée à Bazincourt-sur-Epte

Le château-hôtel de la Rapée à Bazincourt-sur-Epte

Le château de Boury

Le château de Boury

Le château d'Ambleville

Le château d'Ambleville

Les vitraux de l'église Notre-Dame aux Andelys

Les vitraux de l'église Notre-Dame aux Andelys

La Seine depuis Château-Gaillard

La Seine depuis Château-Gaillard

Château-Gaillard

Château-Gaillard

Maison à colombages à Gaillon

Maison à colombages à Gaillon

Le Clos Normand de Claude Monet à Giverny

Le Clos Normand de Claude Monet à Giverny

Le bassin des nymphéas à Giverny

Le bassin des nymphéas à Giverny

Nymphéa à Giverny

Nymphéa à Giverny

Le château de la Roche-Guyon

Le château de la Roche-Guyon

La Seine depuis le sommet du donjon du château de la Roche-Guyon

La Seine depuis le sommet du donjon du château de la Roche-Guyon

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans sur les routes de france
commenter cet article
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 19:06

Bonjour à tous

Voici un très court article à classer curieusement dans huit catégories a priori sans rapport direct : le saviez-vous, portraits, alimentation, médecine, Etats-Unis, histoire, religion et sexualité ! Un record !

Saviez-vous que les célèbres Corn Flakes aux céréales ont été créées par le docteur américain J.H.Kellogg en 1897 parce que celui-ci était persuadé de pouvoir réduire l'agressivité et les pulsions sexuelles de ses contemporains grâce à une alimentation saine et végétarienne ?

A la fois médecin et membre influent de l'Église adventiste du septième jour, John Harvey Kellogg estimait "qu'il ne fallait pas dépasser plus d'un rapport sexuel par mois pour des raisons de santé". Ce praticien à la personnalité complexe et controversée était aussi un fervent partisan de la circoncision et de la clitoridectomie, pratiques destinées à réduire le plaisir sexuel lors de la masturbation, pratique qu'il jugeait fortement nuisible pour la santé...

Vous reprendrez bien un peu de Corn flakes pour votre petit déjeuner ?

Tonton Daniel

kellogg's

Partager cet article

6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 19:34

Bonjour à tous

En 2010, l'écrivain-voyageur Sylvain Tesson résumait ses six mois d'isolement volontaire au bord du lac Baïkal dans son récit "Dans les forêts de Sibérie". Au programme, solitude, immobilisme, cheminement intérieur... et vodka ! "L"axe du loup", en revanche, est le récit d'un long voyage effectué en 2003 de Sibérie jusqu'en Inde en passant par la Mongolie, la Chine et le Sikkim, "sur les pas des évadés du goulag" conformément au récit de Slavomir Rawicz "A marche forcée" paru en 1956. Au programme cette fois, mouvement, rencontres, épreuves physiques... et vodka !

L'axe du loup, c'est cet axe perpendiculaire aux routes commerciales et historiques le long duquel Sylvain Tesson va voyager "comme un anglais, by fair means", à savoir à pied, à cheval et en vélo. Lui qui n'aime pas les routes "trop bien tracées" et qui "hait la vitesse" va être servi ! Le voyage commence dans le transsibérien, débute vraiment en Sibérie avec les portraits de personnages hors du commun, descendants de prisonniers ou évadés de tous genres regroupés autour de quelques verres d'une vodka contre-révolutionnaire ("Toute révolte se dissout dans l'alcool"). Il se poursuit en Mongolie avec quelques scènes surréalistes, dans le désert de Gobi, "horriblement sublime", puis sur le plateau du Tibet, à Lhassa. Le marcheur se faufile entre Népal et Bouthan avant de finir son périple en Inde avec un mot-clé pour tout passeport : liberté. Si les rencontres individuelles se font plus rares au fur et à mesure de la densification de la population des pays traversés, Sylvain Tesson reste toujours ce misanthrope pessimiste, "heureux et seul", pour qui la solitude nécessaire est "soeur de la liberté" et pour qui le temps qui passe est vaincu car "contraint de s'écouler en rond"...

Le constat sur "la laideur du monde moderne" est beaucoup plus amer que celui établi quelques années plus tard dans la solitude des forêts de Sibérie : en ville, des gamins sniffent de la colle, "les putains tapinent" sous l'oeil de fonctionnaires libidineux alors que de jeunes hooligans agressent l'étranger sans défense... Plus loin, la "libération internet" et la civilisation du plaisir menacent la réflexion et la Révolution... Le Tibet, lui, est "noir de neige"... On relèvera "la porte fermée des représentations consulaires françaises"... Un certain Islam est "un enfer à l'odeur de pisse chaude de chèvre" alors que la frustration sexuelle est "la pire métastase du cancer religieux hindou"... Quant à la destruction des Bouddhas de Bamiyan par les talibans en 2001, elle aurait selon Sylvain Tesson évité l'importation du tourisme de masse en Afghanistan ! Le lecteur appréciera...

L'aventure de "L'axe du loup" se révèle moins introspective que les six mois passés au bord du lac Baïkal. Si le discours pro-russe est parfois dérangeant, le style est toujours aussi parfait et l'humour ne manque pas. L'immensité des paysages nous fait rêver, le voyage permet des rencontres inoubliables et le récit confirme la vocation de l'auteur à l'érémitisme. Il y manque juste un peu de la sagesse et de la sérénité acquises par expérience quelques années plus tard dans les forêts de Sibérie : à son corps défendant et malgré le titre de l'ouvrage, le totem de Sylvain Tesson n'est pas un loup se déplaçant en meute mais un ours solitaire et immobile !

Tonton Daniel

Les liens vers les sujets précédents :

l'axe du loup

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans littérature
commenter cet article
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 19:10

Bonjour à tous

Une balade de douze kilomètres à pied dans le sud de la Capitale, ça vous tente ? Alors, n'oubliez pas votre bouteille d'eau et suivez-moi de Massy à Paris le long de la coulée verte avec en prime un petit crochet par le parc de Sceaux !

Tonton Daniel

Photos prises aujourd'hui sous un beau soleil estival :

Suivez la flèche !

Suivez la flèche !

Verrières-le-Buisson

Verrières-le-Buisson

Antony

Antony

Antony

Antony

Châtenay-Malabry (passage sous l'A86)

Châtenay-Malabry (passage sous l'A86)

Sceaux

Sceaux

Le château de Sceaux depuis la Plaine des 4 statues

Le château de Sceaux depuis la Plaine des 4 statues

Le TGV Atlantique entre Fontenay-aux-Roses et Bagneux

Le TGV Atlantique entre Fontenay-aux-Roses et Bagneux

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans paris - ile de france
commenter cet article
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog