Présentation

  • : le blog de tonton daniel
  • le blog de tonton daniel
  • : De tout un peu dans un blog généraliste afin de dénoncer l'obscurantisme, les intégrismes et la bêtise, mais aussi pour vous informer, vous divertir, vous interroger...ou vous faire rêver ! Bonne lecture !
  • Contact

Recherche

18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 19:11

Bonjour à tous

Ah la la, ma pôv'dame ! En sortant de l'exposition "Culture TV - Saga de la télévision française" que présente le Musée des Arts et Métiers à Paris jusqu'au 8 mars 2015, le constat est sans appel : la télévision de grand-maman n'existe plus !

Avant-hier, la "petite lucarne", ma pôv'dame, c'était des tubes cathodiques, des speakerines, des postes collectifs dans les télé-clubs, des tableaux de commandes fermés à clé pour limiter l'accès aux enfants, le noir et blanc... Puis sont venus les magnétoscopes, les télécommandes, le zapping, les présentateurs vedettes, les bêtisiers, la couleur... Aujourd'hui, voici la télé-réalité, la TNT, la 3D, la VOD, la multiplication des écrans et le changement des contenus, internet et les réseaux sociaux... Les techniques ont évolué, parfois dans le bon sens, mais, hélas, le contenu des programmes n'a pas forcément suivi...

Songez qu'en moins de 80 ans, la télévision est passée des meubles-télé avec loupe intégrée devant l'écran pour grossir une image grande comme une carte postale au récepteur 65" incurvé, en Ultra Haute Définition et aussi plat qu'un magazine télé ! Dans le même temps, les programmes souvent culturels se sont transformés en un vaste champ de foire audiovisuelle où tout un chacun peut, où et quand il le souhaite, dans sa cuisine ou dans la rue, choisir ses images et son contenu personnalisé. Car, en plus du contenant et du contenu, le spectateur lui aussi a changé. Finie, la collectivité, ma pôv'dame ! Finis, les télé-clubs ! Finie, la grille des programmes ! Fini, le formatage d'opinion ! Place à l'individualisme, à l'originalité, au chacun pour soi ! La télévision n'est plus un "mass media" mais une "Social TV" !

Avec tous les objets issus des collections du Musée des Arts et Métiers et du musée de Radio France, et peut_être à cause d'un parcours un peu anarchique, l'exposition "Culture TV" se révèle bruyante et brouillonne, foisonnante et plurielle comme le sont aujourd'hui la télévision et notre société de consommation. En zappant des techniques aux programmes, des professionnels du petit écran aux extraits de téléfilms, du journal télévisé aux débats politiques, en oubliant au passage et de manière assez étonnante réclames et publicités pourtant omniprésentes dans les foyers depuis les premières diffusions hertziennes, le visiteur passe par tous les sentiments, amusement, étonnement, nostalgie ou tristesse... Amusement devant les extraits d'émissions de jeux et de variétés... Nostalgie devant les anciennes mires, les logos et les génériques du passé... Tristesse devant le choc des grands évènements diffusés en direct...

Ah la la, ma pôv'dame ! Bon ! Film, série, documentaire, match de foot, émission culinaire, médicale, littéraire... Y'a quoi ce soir à la télé ?

Tonton Daniel

http://tontondaniel.over-blog.com/tag/television/

culture TV

Partager cet article

15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 15:01

Bonjour à tous

Presque oublié aujourd'hui malgré une oeuvre considérable et le bon sens de ses aphorismes, Alphonse Karr a été l'une des plus belles plumes de la littérature française du XIXe siècle. La biographie que lui a consacré Charles-Armand Klein, "Alphonse Karr, prince de l'esprit", fait revivre avec bonheur et quelque nostalgie le tableau d'une autre époque, celle des parties de pêche, des cochers de fiacre et des duels au pistolet. Organisé comme une auto-biographie fictive, ce portrait est celui d'un homme aux différents talents, aux multiples visages, qui, d'Etretat à Nice en passant par Paris et la Belgique, croisant tous les grands de ce monde et traversant tous les régimes politiques, monarchie, république et empire, a mené plusieurs vies avec enthousiasme, tour à tour enseignant, écrivain, journaliste, pamphlétaire, pêcheur ou jardinier !

Alphonse Karr a très tôt démontré son indiscipline, son indépendance et sa liberté d'esprit, s'attirant les faveurs du public, l'attention des têtes couronnées, les foudres de certains critiques et l'amitié des plus grandes plumes françaises, Lamartine, Hugo, Dumas, Nerval, Sand ou Balzac. Dans ce monde peuplé de dandies, de poches percées et de poètes maudits, il aura toujours une place à part, observateur de ses contemporains, dénonçant dans son oeuvre, et en particulier dans sa revue satirique "Les Guêpes", la guerre, la vanité, la bêtise, l'injustice, l'hypocrisie, les convenances et les mondanités, l'avidité, les boutiquiers, la publicité, le système scolaire, les charlatans de tout poil, le suffrage universel direct, MM. Thiers et Gambetta entre beaucoup d'autres !

Engagé politiquement comme républicain convaincu, il fut battu aux élections législatives, oubliera ses ambitions et, tel Claude Monet, se réfugiera sa vie durant à la campagne, préférant la vivacité de la Normandie à la langueur des côtes italiennes, les fleurs des champs aux décorations officielles, la compagnie des pêcheurs à celle des avocats et la vie au jardin plutôt qu'un siège sous la Coupole. Asocial, anticlérical, surnommé "le sauvage" par ses contemporains, patient et observateur comme tout bon jardinier, il avouera être dur avec les Hommes comme avec ses rosiers. Homme complexe à la très forte personnalité et au caractère entier, Alphonse Karr a aussi été un homme de contradictions, dénonçant les bourgeois mais respectant la propriété, passionné par les fleurs mais les vendant dans sa boutique, philosophe mais pragmatique, à la fois Rousseau par ses idées et Voltaire par son comportement !

Le misanthrope :

"Les amis font toujours plaisir, si ce n'est quand ils arrivent, c'est quand ils partent."

"Il est impossible de plaire à tous, j'ai donc décidé de ne plaire qu'à moi seul."

"N'ayez pas de voisins si vous voulez vivre en paix avec eux."

"Sans la politesse, on ne se réunirait que pour se battre. Il faut donc ou vivre seul ou être poli. J'ai depuis longtemps choisi de vivre seul."

"On diminue la taille des statues en s'éloignant, celle des hommes en s'en approchant."

"Tout le monde veut avoir un ami, mais personne ne s'occupe d'en être un."

"Les apôtres deviennent rares. Tout le monde est Dieu."

"Le vrai Parisien n'aime pas Paris, mais il ne peut vivre ailleurs."

"Si l'on veut gagner sa vie, il suffit de travailler. Si l'on veut devenir riche, il faut trouver autre chose."

Au jardin :

"Voyez un savant entrer dans une riante prairie ou dans un jardin parfumé, et écoutez-le ; vous prendrez le jardin ou la prairie en horreur."

"La botanique c'est l'art de sécher les plantes entre des feuilles de papier et de les injurier en grec et en latin."

"L'air ici se compose d'oxygène, d'azote, de chants d'oiseaux et de parfums."

La sagesse :

"Par les meilleurs côtés, sachons prendre les choses : vous vous plaignez de voir les rosiers épineux, moi je me réjouis et rends grâce aux Dieux que les épineux aient des roses."

"Un homme vraiment sage est celui qui sait jouir de tous les petits bonheurs qu'il rencontre."

"On recommande souvent de respecter le malheur. Et le bonheur donc ! C'est lui qui est rare, c'est lui qui est fragile, c'est lui qui a besoin d'être respecté."

"Le bonheur n'est pas un gros diamant, c'est une mosaïque de petites pierres harmonieusement rangées."

"Que pensez-vous de l'immortalité de l'âme ? -Je n'y pense qu'une fois par an pour ne pas devenir fou ou imbécile. J'y ai pensé hier, revenez dans un an."

"Oh! Les livres, les bons livres, les chers livres, qui vous emportent hors de vous-même et de la vie ! Comme il est plus doux de lire que de vivre !"

Tonton Daniel

alphonse karr prince de l'esprit

Partager cet article

12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 15:05

Bonjour à tous

Des plages de sable fin, des lagons turquoise, un ciel bleu azur, les reflets du soleil sur une mer cristalline, des voiles blanches par dizaines, un parfum d'exotisme et de lointaines contrées, et, perdu sur l'horizon... le Mont Saint-Michel émergeant dans les brumes de chaleur de l'été indien ! Oubliez tous vos préjugés ! Loin de la fureur du monde, nous voici à quelques encablures des côtes normandes, au large de Granville, dans l'archipel de Chausey, site classé depuis 2002 pour son extraordinaire patrimoine naturel.

Il est vrai que toutes les conditions étaient réunies avant-hier pour faire de cette journée aux iles un spectacle rare. Le hasard, qui dit-on fait bien les choses, a voulu que mercredi soit le jour de la plus grande marée annuelle, la grande marée d'équinoxe d'automne au coéfficient record de 115. L'archipel de Chausey est réputé pour l'amplitude exceptionnelle de son marnage, le plus grand d'Europe avec une différence de 14 mètres entre les niveaux consécutifs de haute et de basse mer en cette période. A cette occasion, l'estran est réparti entre 300 ilots découverts à marée basse et 50 iles et rochers émergeant à marée haute, laissant apparaitre des blocs de granite découverts deux fois par an et une partie des herbiers sous-marins où se pressent coquillages, phoques et oiseaux marins, cormorans, goélands, sternes, huitriers ou harles huppés.

Autres acteurs moins naturels de ce tableau hors normes, une armada de pêcheurs à pied, griffes et paniers à la main, la bisquine La Concalaise, sortie nous accompagner pour l'occasion, et le superbe Marité, trois-mâts goélette aujourd'hui dernier terre-neuvier français en état de navigation. Enfin, régnant sur ce petit monde minéral et aquatique, le Soleil tout-puissant, accompagné de son anticyclone et de pressions barométriques élevées. Ces dernières, conjuguées avec la marée d'équinoxe, seraient, au dire de notre commandant, responsables de notre échouage en fin de visite sur le banc de sable à l'entrée du port ! Tout rentrera dans l'ordre après quelques minutes d'attente, et nous pourrons rentrer sur le continent les yeux pleins de lumière et le coeur gros de devoir quitter ce petit paradis !

Tonton Daniel

Le saviez-vous ? "Il y a eu un débarquement allemand en Normandie... neuf mois après le débarquement allié. Tout le monde avait oublié la garnison allemande qui était à Jersey. Affamés, les allemands débarquèrent à Granville, en faisant prisonniers des américains qui dormaient paisiblement dans leur hôtel !"

(Source : TGV magazine)

Liens :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chausey

http://tontondaniel.over-blog.com/article-stars-en-dior-109675256.html

http://tontondaniel.over-blog.com/impressions-dior

Dans l'album ci-joint, toutes photos prises avant-hier à Chausey, à l'exception du coucher de soleil pris le soir même mais depuis Granville.

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans sur les routes de france
commenter cet article
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 18:42

Bonjour à tous

"Joyeux Noël, les girafes ! Joyeux Noël, les singes ! Joyeux Noël, Félix !"

Ainsi s'achève le célèbre film de Jean-Marie Poiré "Le père Noël est une ordure" dont les dernières scènes ont été tournées en 1982 dans l'enceinte du défunt zoo de Vincennes, vestige de l'exposition coloniale de 1931. Réouvert au public en avril 2014 après six ans de fermeture et de travaux, le zoo a en effet été fièrement rebaptisé "Parc zoologique de Paris" et présente désormais plus d'un millier d'animaux dans la reconstitution de leur habitat naturel. Si le grand rocher est toujours à sa place, les différents espaces ont été totalement repensés en cinq biotopes formant autant d'écosystèmes, européen, guyanais, malgache, africain et patagonien, traversés l'un après l'autre dans un parcours organisé.

Sous le vol des oiseaux dans la grande volière et face au regard des singes, la visite du parc zoologique est évidemment prétexte à s'interroger sur la finalité d'un tel lieu : alors que chercheurs, biologistes, éthologues et zoologistes attribuent aujourd'hui de nombreuses notions "humaines" à beaucoup d'espèces animales et notamment aux grands singes (identité, individualité, intelligence, altruisme, socialité, traditions, conscience, sentiments...), la captivité d'animaux sauvages fait et fera toujours débat. Avec pragmatisme, tous les grands parcs modernes répondent préservation des espèces en voie de disparition, programmes européens d'élevage, réintroduction dans la Nature, recherche, pédagogie, sensibilisation à l'écologie et confort des animaux. Pour exemples positifs à Vincennes, les nombreuses naissances démontrant la bonne santé des occupants, le dynamisme et les jeux des jeunes babouins ou les végétaux de la grande serre tropicale non prélevés dans le milieu naturel mais provenant de pépinières spécialisées.

Malgré quelques défauts de jeunesse, un tarif d'entrée exorbitant et l'absence de certains animaux, la visite a néanmoins été une bonne surprise. Si l'on joue parfois à "Où est Charlie ?" devant certains enclos, impossible de ne pas admirer le regard des fauves, la grâce des girafes ou la vivacité du gato fossa de Madagascar (cryptoprocta ferox), mammifère carnivore endémique de l'ile et aussi rare qu'étrange. Manchots de Humboldt, maras, pudus, pleurodèles, lémuriens et autres chiens des buissons paraissent indifférents aux spectateurs, alors que depuis sa paisible piscine le lamantin Tinus contemple le visiteur avec toute la bonhomie qui le caractérise. Il semble méditer à cette ancienne légende selon laquelle il fut parent des sirènes... Envoûtant et mystérieux lamantin qui rêve peut-être tout simplement de grand large et cherche sa liberté dans l'oeil de son hôte ?

Tonton Daniel

Quelques liens :

http://www.parczoologiquedeparis.fr/fr

http://fr.wikipedia.org/wiki/Parc_zoologique_de_Paris

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lamantin

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fossa_(animal)

L'affiche et les photos prises hier après-midi :

le parc zoologique de paris
Les lionnes au repos

Les lionnes au repos

Le lion attentif

Le lion attentif

Les girafes et le grand rocher

Les girafes et le grand rocher

L'enclos des girafes

L'enclos des girafes

El senor jaguar !

El senor jaguar !

Tinus le lamantin

Tinus le lamantin

La grande serre tropicale

La grande serre tropicale

A table !

A table !

Le fossa de Madagascar

Le fossa de Madagascar

Partager cet article

3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 12:06

Bonjour à tous

La bêtise humaine a-t-elle des limites ? Elément de réponse avec la dernière tendance aux Etats-Unis chez les propriétaires de lourds pick-up roulant au diesel : acte politique pour quelques-uns, source d'amusement pour beaucoup d'autres, le "coal rolling" ("charbon roulant") est une pollution volontaire émise contre les écologistes et la politique de Barack Obama...

Tous conservateurs et républicains, ces pollueurs volontaires trafiquent leurs véhicules afin de leur faire cracher sur commande une épaisse fumée de suie très noire et très polluante. Leurs cibles prioritaires dans l’Arizona et dans l’Idaho : les cyclistes, les piétons et les conducteurs de voitures hybrides ou électriques ! Pour modifier un système d'échappement, il suffit simplement de se procurer et d'installer un kit vendu légalement dans le commerce pour quelques milliers de dollars. Car modifier son véhicule est ici autorisé tant qu’on ne roule pas sur une voie publique...

Même si la pratique aveuglante se révèle très dangereuse et que l’EPA (l'agence gouvernementale des États-Unis pour l'environnement) a fait savoir que cette pratique violait le Clean Air Act, les contrôles sont peu nombreux et les menaces restent inefficaces. Inefficaces car les élus locaux conservateurs refusent toujours de voter les lois limitant l’usage du charbon aux Etats-Unis au prétexte de la défense de l’emploi et des profits des grandes compagnies.

Nouveau message au pays de la liberté et du droit d'expression : Fuck the environment ! Fuck the Nature ! Fuck Planet Earth ! Fuck you all !

Tonton Daniel

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans environnement USA
commenter cet article
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 18:51

Bonjour à tous

Un peu de musique pour préparer la rentrée ?

Tonton Daniel

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans paroles et musique
commenter cet article
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 10:39

Bonjour à tous

"Les étoiles du Rex" ! L'affiche était prometteuse ! Las ! Ce parcours sonorisé dans les coulisses du cinéma le plus célèbre de Paris fut hier matin une réelle déception !

Dans la première salle, la partie historique retraçant les différentes étapes de la construction du bâtiment a été réduite à sa plus simple expression. Parfait exemple d'architecture art déco, le Rex, édifié et inauguré en 1932, est pourtant un bâtiment unique en son genre. Classé monument historique en 1981, celui qui reste le plus grand cinéma d'Europe est aussi l'un des derniers "cinémas atmosphériques" construits dans les années 1920-1930. Ces salles fermées, imaginées par l'architecte John Eberson et édifiées initialement aux Etats-Unis pendant l'âge d'or du cinéma hollywoodien, devaient donner au public l'illusion d'être à la fois en plein air et dans un pays exotique et romantique. Dans la gigantesque salle de 3300 places du Grand Rex, l'exotisme est matérialisé par un décor intérieur somptueux rappelant un palais méditerranéen idéalisé. Balcons vénitiens, statues gréco-romaines, fresques, végétation luxuriante, fenêtres ouvrant sur des paysages peints en trompe-l’oeil, portions de toitures... tout rappelle la douceur du midi et le chant des cigales. Quant au lointain plafond bleu marine piqueté de petites ampoules scintillant comme autant de petites étoiles, il donne vraiment l'impression de contempler la voûte céleste ! Mais pour rêver aux étoiles filantes, il vous faudra prendre une place pour le film diffusé dans la salle. Car celle-ci est inaccessible et invisible aux visiteurs de l'exposition !

Mais revenons à notre visite ! La suite du parcours est tout aussi décevante. Cabine de projection reconstituée, fausse salle de montage, effets spéciaux et trucages dépassés, mauvais enregistrements vidéo et sonore des visiteurs transformés en figurants de film catastrophe, toutes les animations sont d'un autre âge et à peine dignes d'un parc d'attractions vieillissant... Les seules étoiles présentées ici fugitivement sont les personnalités venues au Grand Rex à l'occasion d'un concert, d'une avant-première ou de la célèbre "féérie des eaux", spectacle aquatique et musical présenté sur scène chaque fin d'année. La mélancolie est à son comble quand le regretté Robin Williams, disparu il y a deux semaines, nous incite dans un extrait du "Cercle des poètes disparus" à profiter du moment présent... Dans la dernière salle, reconvertie sans surprise en boutique de souvenirs ringards et kitschissimes, un employé nous rappelle que nous pouvons acheter la pathétique vidéo de notre visite...

Passer derrière le grand écran afin de regarder les rouages d'une machine à rêves et tenter de percer les mystères et la magie du cinéma semble être une mauvaise idée. Cette exposition en est la preuve. Il est sage de se contenter du spectacle des étoiles sans chercher à comprendre comment et pourquoi elles brillent.

Tonton Daniel

Le lien (en anglais) :

http://en.wikipedia.org/wiki/Atmospheric_theatre

L'affiche et les photos prises hier matin (photo internet pour la salle) :

les étoiles du rex
les étoiles du rex
les étoiles du rex
les étoiles du rex
les étoiles du rex

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans paris - ile de france cinéma
commenter cet article
28 août 2014 4 28 /08 /août /2014 19:07

Bonjour à tous

Avis à la population ! Ou plutôt... avis aux entreprises et aux fonds de pensions ! Biens publics, sites naturels et patrimoine culturel à vendre partout en Europe en raison de la crise économique ! Montagnes en Autriche, forêts en Irlande, iles grecques, Hôtel de la Marine sur la place de la Concorde à Paris, mur de Berlin, Colisée à Rome... tout est à vendre ! Approchez approchez !

A Madrid, la station de métro de la "Puerta del sol" en plein centre historique de la ville a été rebaptisée " Vodafone Sol" après un accord signé entre le gouvernement régional de Madrid et le groupe britannique de téléphonie mobile ! Le groupe aurait déboursé 3 millions d'euros pour cette publicité inédite. Et pour le même prix, c'est toute la ligne numéro 2 de la capitale espagnole qui a été rebaptisée "Ligne 2 Vodafone" pour un délai de 3 ans...

Approchez, approchez ! Il y en aura pour tout le monde !

Tonton Daniel

Autres exemples de biens nationaux à vendre ou déjà vendus (ajouts du 03 septembre 2014) :

- A Québec, la "Maison Kent" abritant le consulat général de France est mise en vente pour 3 millions de dollars,

- A New-York, la résidence de l'ambassadeur de France à l'ONU a été mise en vente pour 48 millions de dollars,

- A Hong-Kong, la résidence du consul général de France a été vendue pour 52 millions d'euros,

- Au Portugal, une collection de 85 tableaux du peintre espagnol Joan Miró est mise en vente par l'Etat et devrait lui rapporter au moins 36 millions d'euros...

vodafone sol

Partager cet article

26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 19:30

Bonjour à tous

Réouvert en septembre 2012 après quatre ans de travaux, le département des Arts de l'Islam du musée du Louvre à Paris présente dans la cour Visconti 3000 oeuvres retraçant l'évolution de l'art islamique du VIIe au XIXe siècles. Dès la première salle, sous une extraordinaire structure évoquant tout à la fois les ondulations d'une dune de sable et la tente d'un bédouin, il est bien précisé que cet art n'est pas uniquement religieux, l'Islam étant considéré ici "comme une civilisation plutôt que comme une religion". Chandeliers, tapis ou lampes, beaucoup d'objets exposés sur les deux niveaux ont d'ailleurs une fonction indéfinie, civile ou religieuse.

Avec une histoire vieille de 1200 ans, le monde islamique regroupe tout à la fois les conquêtes arabes, le califat de Cordoue, les sultans de Bagdad, les berbères du Maroc, les Mamlouks du Caire, le soufisme turco-mongol, le sultanat de Delhi, les Ottomans à Constantinople, les moghols indiens... C'est aussi l'Alhambra de Grenade, le palais de Topkapi à Istambul, la mosquée des Omeyyades de Damas, le mausolée de Tamerlan à Samarcande ou le Taj Mahal à Agra ! Un empire si vaste et si étendu qu'il a souvent été influencé par ses conquêtes et ses voisins, l'Inde, la Chine ou l'Europe. L'unité stylistique dans cette présentation est donc avant tout le résultat d'une écriture commune, l'écriture arabe, "véhicule du Coran" et prétexte à une calligraphie sophistiquée souvent accompagnée de symboles géométriques.

Parmi les oeuvres d'art célèbres sont ici exposés la "Pyxide d’al-Mughira", boite en ivoire du Xe siècle, le "Chandelier aux canards", en cuivre martelé du XIIe siècle, une aiguière en cristal de roche fabriquée en Egypte au début du XIe siècle ainsi que le magnifique "Baptistère de Saint-Louis", bassin de métal incrusté réalisé en Syrie au XIVe siècle. Si l'art islamique connait très peu la sculpture, les objets usuels et scientifiques ne sont pas oubliés, des bâtons de divination en os sculpté du VIIe siècle, une incroyable cage à mangouste ou un minuscule tendeur de corde d'arc en bronze, tous deux du VIIIe siècle, ou encore ce rarissime globe céleste en bronze gravé incrusté d'argent du XIIe siècle.

Malgré les tapis de prière ottomans du XVe siècle, les stèles funéraires et les dagues indiennes du XVIIe siècle, quelques objets laissent deviner un monde oriental beaucoup plus sensuel, hédoniste et épicurien qu'il ne semble être de nos jours dans certaines contrées soumises à un orthodoxisme et un intégrisme religieux insupportables. Ainsi cette cruche en céramique du VIIIe siècle portant l'inscription en arabe "Buvez de bon coeur", ce minuscule flacon à parfum de turban en verre soufflé du VIIIe siècle, ce pichet du IXe siècle portant comme inscription une ardente déclaration d'amour ou ces coupes à vin en jade du XVe siècle que n'aurait pas reniées le poète persan Omar Khayyam !

Enfin, miniatures et portraits princiers moghols du XVIIe siècle, collections de peintures et de dessins persans au XVIe siècle, enluminures et livres précieux nous rappellent que, contrairement à une idée reçue, l'art islamique s'est illustré depuis toujours de représentations humaines, animales ou florales et n'est pas du tout incompatible avec des traductions de la Nature. Doit-on d'ailleurs rappeler que dans le monde musulman, à une autre époque, offrir une fleur à peine éclose ou sa représentation était un symbole de paix et un cadeau très précieux ?

Tonton Daniel

Les liens :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Arts_de_l%27Islam

http://tontondaniel.over-blog.com/2014/05/le-louvre-lens.html

http://tontondaniel.over-blog.com/article-31911385.html (Louvre Abu Dhabi)

http://tontondaniel.over-blog.com/article-album-photos-ouzbekistan-38149730.html

Les photos prises hier au musée du Louvre :

arts de l'islam au louvre
arts de l'islam au louvre
arts de l'islam au louvre
arts de l'islam au louvre
arts de l'islam au louvre
arts de l'islam au louvre

Partager cet article

24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 18:54

Bonjour à tous

Quadras et quinquas névrosés, mes frères et soeurs, n'ayez pas peur du temps qui passe ! Ce message subliminal (et probablement autobiographique) délivré dans "Un bon coup de jeune" par Alix Girod de l'Ain (le docteur AGA du magazine Elle) prend sous sa plume la forme d'un roman léger, drôle et méchant, à la fois cruel et moderne, en plein dans "l'air du temps". Hommes et femmes hyperactifs qui veulent tout gérer dans leurs vies privée, familiale et professionnelle se reconnaitront aisément dans cette très parisienne peinture des milieux bobos.

Physique, mari, enfants, amis, boulot et motivations, au beau milieu de la quarantaine, Alice remet toute sa vie en question. D'un côté (regard en arrière), un mari bedonnant parti en séminaire professionnel, les conseils avisés d'une grand-mère, les copains d'avant, des repas pris à heure fixe avec ses enfants et une sexualité plan-plan... De l'autre ("Le changement, c'est maintenant !"), les familles recomposées, les cougars désinhibées, Game of Thrones, Lady Gaga, les restos tendance, la "fashion street" et les comptes Twitter ! Entre bon sens, conflits de génération et jeunesse éternelle, Alice va devoir choisir ! La réponse est-elle dans un régime Dukan, une salle de sports, une chirurgie esthétique, un amant vigoureux, un congé sabbatique, un joint fumé avec une amie ?

Entre amertume et nostalgie, Alice-Alix découvrira "la décadence des nantis occidentaux" et réalisera que le temps est un éternel recommencement. Comme disait Jean Cocteau, "la mode, c'est ce qui se démode"... Allez, un bon coup de jeune et ça repart !

Tonton Daniel

un bon coup de jeune

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans littérature
commenter cet article
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog