Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog de tonton daniel
  • le blog de tonton daniel
  • : De tout un peu dans un blog généraliste afin de dénoncer l'obscurantisme, les intégrismes et la bêtise, mais aussi pour vous informer, vous divertir, vous interroger...ou vous faire rêver ! Bonne lecture !
  • Contact

Recherche

8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 19:34

Bonjour à tous

Oubliez vite les animaux hybrides de fiction, piranhacondas, dinosharks, sharktopus, pteracudas ou autre mermantulas aux dents longues, aussi agressifs et improbables que farfelus et affamés ! Beaucoup plus réel et moins amusant, voici aujourd'hui le grolar !

Déjà observée en captivité par faute de place et de cohabitation forcée, l'hybridation entre ours polaires et ours grizzlys est maintenant une réalité dans les espaces naturels du grand nord canadien. En cause aujourd'hui les dérèglements climatiques qui permettent aux grizzlys canadiens de migrer vers le nord et qui obligent les ours polaires arctiques à se diriger vers le sud faute de banquise. La baisse de population arctique incite également les ours polaires à chercher des partenaires plus au sud pour l'accouplement. En mars 2014, on aurait déjà repéré cinq individus hybrides à l'état sauvage.

Faute de mieux, les ours issus de cette hybridation sont désignés par des acronymes : "grolar" pour GRizzly et pOLAR bear, ou "pizzly" pour Polar et grIZZLY. L'hybridation a été vérifiée et confirmée par des analyses ADN pratiquées initialement sur la dépouille d'un ours "étrange" abattu au Canada en 2006, puis sur d'autres échantillons depuis cette date. Des spécialistes, confortés par l'observation de la reproduction d'une ourse pizzly, affirment qu'il ne s'agit pas d'une hybridation, phénomène qui produit en général des individus stériles, mais au retour de l'ancêtre commun aux deux espèces séparées par l'évolution depuis 200 à 600 000 ans !

L'ours polaire à la fourrure immaculée est-il condamné à disparaitre au profit d'un vulgaire grolar ? Grrr grrr grrr !

Tonton Daniel

(Sources : internet et magazine Sciences et Avenir n°818 Avril 2015)

le grolar et le pizzly
le grolar et le pizzly
le grolar et le pizzly

Partager cet article

6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 18:21

Bonjour à tous

Toujours à la recherche de lieux méconnus, je vous emmène aujourd'hui hors des sentiers battus du 5e arrondissement de la Capitale, celui du Panthéon, de la Sorbonne, de la Faculté des Sciences et de la rue Mouffetard. Suivez-moi dans les ruelles étroites mais ensoleillées du quartier latin pour y croiser Sainte Geneviève et le président François Mitterrand, pour escalader des barricades et voir un vieux film d'auteur, assister à un baptême grec et frémir à un spectacle de gladiateurs, flâner dans les jardins de la Mosquée de Paris et musarder sur les quais de la rive gauche, avant de profiter des couleurs, des parfums et de l'exubérance printanière du Jardin des Plantes et de fredonner le romantique "April in Paris" avec Ella Fitzgerald et Louis Armstrong....

Tonton Daniel

Lien vers 1er, 2e, 4e, 7e et 9e arrondissements :

Quelques visites antérieures dans le 5e arrondissement de Paris :

Les photos prises ce matin :

La fontaine Saint-Michel

La fontaine Saint-Michel

La Rue du Chat-qui-Pêche, qui dispute à la Rue de Venise (4e) le titre de rue la plus étroite de Paris

La Rue du Chat-qui-Pêche, qui dispute à la Rue de Venise (4e) le titre de rue la plus étroite de Paris

Les maisons à pignon du XVIe siècle de la rue Galande

Les maisons à pignon du XVIe siècle de la rue Galande

Le robinier faux-acacia du square Viviani, plus vieil arbre de Paris, planté en 1601

Le robinier faux-acacia du square Viviani, plus vieil arbre de Paris, planté en 1601

Baptême grec catholique devant l'iconostase de l'église Saint-Julien-le-Pauvre

Baptême grec catholique devant l'iconostase de l'église Saint-Julien-le-Pauvre

Le square Danielle Mitterrand rue de Bièvre

Le square Danielle Mitterrand rue de Bièvre

La rue de Lanneau et ses maisons du XVIe siècle

La rue de Lanneau et ses maisons du XVIe siècle

L'Impasse des Boeufs

L'Impasse des Boeufs

La fontaine Sainte-Geneviève devant l'Ecole Polytechnique

La fontaine Sainte-Geneviève devant l'Ecole Polytechnique

La place de la Contrescarpe

La place de la Contrescarpe

Le square Marius Constant

Le square Marius Constant

Les arènes de Lutèce

Les arènes de Lutèce

L'observatoire de la biodiversité square Capitan

L'observatoire de la biodiversité square Capitan

Une façade de style néo-renaissance à l'angle de la place Jussieu et de la rue de Linné

Une façade de style néo-renaissance à l'angle de la place Jussieu et de la rue de Linné

Le Jardin des Plantes du Muséum national d'Histoire naturelle

Le Jardin des Plantes du Muséum national d'Histoire naturelle

La floraison du cerisier du Japon au Jardin des Plantes

La floraison du cerisier du Japon au Jardin des Plantes

La fontaine coquine de l'Hydrorrhage par Daniel Badani et Jean-Robert Ipoustéguy (Musée de sculpture en plein air du jardin Tino Rossi)

La fontaine coquine de l'Hydrorrhage par Daniel Badani et Jean-Robert Ipoustéguy (Musée de sculpture en plein air du jardin Tino Rossi)

La fresque du l'Institut du Monde Arabe par El Seed

La fresque du l'Institut du Monde Arabe par El Seed

La Seine au pont de la Tournelle

La Seine au pont de la Tournelle

Les bouquinistes quai de Montebello

Les bouquinistes quai de Montebello

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans paris - ile de france
commenter cet article
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 18:25

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans paroles et musique
commenter cet article
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 19:27

Bonjour à tous

Il était une fois la science ! Voici le titre qu'aurait dû porter le recueil "Sur les épaules de Darwin" qui regroupe plusieurs des chroniques scientifiques du biologiste Jean Claude Ameisen rédigées pour l'émission éponyme qu'il anime sur les ondes de France Inter chaque samedi matin depuis septembre 2010. A la fois récit d'aventures et ouvrage philosophique, recueil de poésie et livre d'histoire, roman intimiste et encyclopédie scientifique, le texte est toujours passionnant car Jean Claude Ameisen possède le don rare de mêler avec talent vulgarisation et poésie.

Si l'ensemble du récit parait parfois décousu, mêlant tours de magie, extinction des dinosaures, floraison de silènes fossiles en Sibérie, madeleine de Proust, ruines de Pompéi et travail des oiseaux jardiniers en Australie, il reflète parfaitement la diversité, la complexité et la beauté du monde dans lequel nous vivons. Vitesse de la lumière, chants d'oiseaux, sélection sexuelle, ADN, vie et mort des étoiles répondent à la musique, à la mémoire, au rêve, aux souvenirs, aux émotions esthétiques, à la perception du temps qui passe et à la recherche de manuscrits anciens perdus et retrouvés à la Renaissance...

Le récit est illustré par de nombreuses citations d'écrivains, de poètes ou de scientifiques : Fernando Pessoa et Vladimir Nabokov s'entretiennent avec T.S.Eliot et Paul Eluard, Umberto Eco et Georges Pérec croisent Adam Smith et Jacques Monod pendant que Pascal Quignard et John Keats répondent à Lucrèce et à Hubert Reeves... Autant de géants sur les épaules desquels nous pouvons tous nous hisser pour voir plus loin que le bout de notre petit nez !

Tonton Daniel

sur les épaules de darwin

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans littérature
commenter cet article
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 23:01

Bonjour à tous

Construit en 1980 comme porte-conteneur, reconverti en navire bétailler en 2007 et rebaptisé une énième fois en 2009, l'Ocean Shearer fut pendant sa courte carrière le plus grand navire bétailler du monde. Avec ses 213 mètres de long et sa silhouette massive, celui qui fut le Deneb Prima puis le Stella Deneb de la compagnie italienne Siba ships avant d'être racheté en 2009 par la société australienne Wellard Rural Exports et de battre pavillon panaméen pour sa filiale Oceanic Livestock a été définitivement envoyé à la casse en mai 2012.

L'Ocean Shearer pouvait embarquer 25 000 bovins ou 120 000 ovins vivants par voyage ! Sur le port de Fremantle, au sud-ouest de l'Australie, le chargement prenait plusieurs jours malgré d'incessantes rotations de trains routiers en provenance des "parcs d'engraissement" de la périphérie de Perth. A la vitesse de 20 noeuds, le voyage pouvait durer trois jours vers la péninsule arabique, l'Indonésie ou l'Asie du sud-est, principales destinations de cette Arche de Noé surdimensionnée. 45 tonnes de carburant consommées par jour, des rampes d'accès interminables, plusieurs unités de dessalement d'eau de mer destinées à abreuver les bêtes embarquées, un extraordinaire système de ventilation, plusieurs tonnes de fourrage distribuées par un inextricable réseau de tapis roulants, tout était hors norme sur ce bâtiment unique.

Ne répondant plus aux normes de sécurité, d'hygiène et de rentabilité, l'Ocean Shearer a été remplacé par son propriétaire par un navire légèrement plus petit et portant le même nom. Construit en Chine, ce dernier, à la capacité moindre mais plus rapide, est aujourd'hui aussi rentable que son ainé grâce à une plus grande rapidité des opérations à quai et à une moindre consommation de carburant. Il peut transporter 17 000 bovins ou 75 000 moutons, autant que le Becrux, autre fleuron de la flotte Siba racheté lui aussi en 2009 et rebaptisé à son tour Ocean Drover. D'autres navires de même capacité devraient rejoindre la flotte, l'Ocean Outback et l'Ocean Swagman, malgré un secteur en crise depuis quelques années et le mécontentement des associations de défense des animaux qui rappellent que 900 bêtes périrent pendant le voyage inaugural du Becrux !

L'Ocean Shearer aura évité les pirates du détroit de Malacca et du golfe d'Aden, symbolisé la mondialisation et l'essor des échanges commerciaux, servi une société de consommation toujours plus exigeante et contribué à faire de l'Australie le premier exportateur mondial d'ovins vivants mais sera à son tour victime de l'âge et des impératifs commerciaux. Après avoir transporté des millions d'animaux vers l'abattoir, l'Ocean Shearer a fait lui aussi un dernier voyage pour être désossé morceau par morceau... Triste fin pour un géant des mers !

Tonton Daniel

ocean shearer
ocean shearer

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans transports économie
commenter cet article
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 12:38

Bonjour à tous

Lumineux, surprenant, extraordinaire, imposant, déconcertant, déstructuré, labyrinthique, avant-gardiste... Posé en bordure du bois de Boulogne à Paris, le nouveau bâtiment abritant la fondation Louis Vuitton issu de l'imagination de Frank Gehry est tout cela à la fois ! L'architecte américain créateur, entre autres édifices, du Musée Guggenheim de Bilbao et de la future Fondation Guggenheim à Abou Dabi, a imaginé pour Bernard Arnault et LVMH un univers extérieur courbe et onirique, tout en voiles, en vagues, en ondulations et en rondeurs enveloppantes.

L'oeil parisien, plus habitué aujourd'hui aux colonnades du Louvre, aux tuyaux rectilignes du centre Pompidou à Beaubourg, à la symétrie anguleuse de l'Arche de la Défense, aux verticales de la Tour Maine-Montparnasse, aux cubes du musée du quai Branly et aux perspectives fuyantes des jardins à la française, n'est plus habitué aux lignes courbes oubliées depuis longtemps dans Paris. Grâce au bâtiment de Frank Gehry, à la nouvelle philarmonie de la Villette et à la future canopée du forum des Halles, la Capitale va retrouver sans doute un peu de sa douceur et de sa féminité !

Quant aux oeuvres présentées par la fondation Louis Vuitton, perdues dans les salles immenses d'un espace pas encore aménagé en totalité, elles sont simplement éclipsées par l'édifice qui leur sert d'écrin, d'autant que, comme au Mac/Val de Vitry, peu d'artistes connus par le grand public sont exposés, à l'exception notable du sculpteur Modigliani.

Un bâtiment hors norme, un art contemporain hermétique et élitiste, des vues magnifiques sur Paris, sur le quartier de la Défense et sur le bois de Boulogne depuis les terrasses supérieures, on aimera ou on détestera mais on ne restera pas indifférent à ce nouveau centre d'attraction de l'ouest parisien !

Tonton Daniel

Les photos prises hier après-midi :

la fondation louis vuitton
la fondation louis vuitton
la fondation louis vuitton
la fondation louis vuitton
la fondation louis vuitton
la fondation louis vuitton
la fondation louis vuitton
la fondation louis vuitton
la fondation louis vuitton
la fondation louis vuitton
la fondation louis vuitton
la fondation louis vuitton

Partager cet article

20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 19:34

Bonjour à tous

Elle n'a vraiment pas de chance, la pauvre Georgia ! Cernée par une famille déjantée, malmenée par des professeurs sadiques, épiée par des voisins odieux et secondée par une bande de copines idiotes, elle supporte aussi un chat sournois, dissimule quelques complexes physiques et hésite entre deux petits copains ! Qui choisir entre Robbie le beau gosse et Dave le marrant ?

Situations burlesques, personnages caricaturaux, rythme endiablé, "Le journal intime de Georgia Nicolson", plein d'inventions et sans aucune mélancolie, se révèle beaucoup plus drôle que les célèbres "Cornichons au chocolat" de Philippe Labro parus en 1983. Georgia, adolescente anglaise représentative de sa génération, croisement de Zazie et de Bridget Jones, devra prendre son mal en patience avant de quitter famille, lycée, complexes et illusions !

Légère et vite lue, étiquetée et vendue comme lecture pour adolescents, la prose de Louise Rennison réjouira aussi les plus grands. A lire sans modération !

Tonton Daniel

le journal intime de georgia nicolson

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans littérature
commenter cet article
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 18:34

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans paroles et musique
commenter cet article
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 18:47
the voices

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans cinéma
commenter cet article
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 19:04

Bonjour à tous

Et si nous profitions du soleil dominical, chaud et printanier, pour continuer notre visite de Paris ? Après les 1er, 2e, 4e et 9e arrondissements de la Capitale, nous voici dans le 7e ! Le 7e, c'est évidemment la Tour Eiffel et l'hôtel des Invalides, le musée d'Orsay et le musée Rodin, les ministères et l'hôtel Matignon, le quai Branly et le siège de l'Unesco, une certaine idée de Paris et de la France, à la fois diplomatique et très touristique...

Mais en cherchant bien entre ces sites emblématiques, le visiteur curieux et patient trouvera également des fontaines oubliées, des façades surprenantes, des carrés de verdure moins peuplés que le Champ-de-Mars, le cinéma le plus original de Paris ainsi que des boutiques d'un autre âge, l'une des basiliques les plus méconnues de la Capitale ou le souvenir de Serge Gainsbourg rue de Verneuil !

Tonton Daniel

Les photos prises aujourd'hui :

Avenue Rapp

Avenue Rapp

29 avenue Rapp - Façade Art Nouveau

29 avenue Rapp - Façade Art Nouveau

La fontaine de Mars rue Saint Dominique

La fontaine de Mars rue Saint Dominique

Le square Saint-Jean Denys Buhler au 147 rue de Grenelle

Le square Saint-Jean Denys Buhler au 147 rue de Grenelle

Les canons des Invalides

Les canons des Invalides

La basilique Sainte Clotilde

La basilique Sainte Clotilde

La fontaine des Quatre Saisons au 57 rue de Grenelle

La fontaine des Quatre Saisons au 57 rue de Grenelle

"La Démocratie" 1909-1910

"La Démocratie" 1909-1910

Façade Le Bon Marché

Façade Le Bon Marché

Le jardin Catherine Labouré rue de Babylone

Le jardin Catherine Labouré rue de Babylone

Ciné-images rue de Babylone

Ciné-images rue de Babylone

Le cinéma La Pagode

Le cinéma La Pagode

L'hôtel de Choiseul-Praslin

L'hôtel de Choiseul-Praslin

La fontaine du Fellah au métro Vaneau 42 rue de Sèvres

La fontaine du Fellah au métro Vaneau 42 rue de Sèvres

Le dôme de l'église des Invalides

Le dôme de l'église des Invalides

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans paris - ile de france
commenter cet article