Présentation

  • : le blog de tonton daniel
  • le blog de tonton daniel
  • : De tout un peu dans un blog généraliste afin de dénoncer l'obscurantisme, les intégrismes et la bêtise, mais aussi pour vous informer, vous divertir, vous interroger...ou vous faire rêver ! Bonne lecture !
  • Contact

Recherche

13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 18:26

Bonjour à tous

Et non ! Le Tour de France en musique, ce n'est pas que du musette et de l'accordéon ! A deux semaines de l'arrivée de la Grande Boucle sur les Champs-Elysées à Paris, retrouvons le Tour vu par le groupe allemand de musique électronique Kraftwerk, puis revu et corrigé par Senor Coconut ! A quand une reprise par Yvette Horner ? En selle !

Tonton Daniel

Partager cet article

11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 22:34

Bonjour à tous

Aujourd'hui considérés comme autant de facteurs essentiels à l'apparition de la vie terrestre, les volcans sont également à l'origine de nombreux mythes et croyances. L'un d'entre eux, le Vésuve, celui-là même qui ensevelit Herculanum et Pompéi en 79, est associé depuis le XVIe siècle au culte de San Gennaro (Saint Janvier) par les habitants de Naples, la ville italienne qu'il domine et qu'il a plusieurs fois menacée au fil du temps. Parmi une cinquantaine d'autres saints et saintes, les napolitains choisirent en effet en 1527 San Gennaro, saint patron de leur ville, comme saint protecteur contre le Vésuve et contre la peste. Afin de le remercier, un trésor fut constitué et une chapelle lui fut consacrée dans la cathédrale de Naples. C'est une partie de ce trésor, sorti pour la première fois d'Italie, que le musée Maillol et la fondation Dina Vierny présentent à Paris jusqu'au 20 juillet.

Sur deux niveaux sont présentés tableaux, bustes reliquaires en argent, objets liturgiques, calices, patènes, ciboires, chandeliers... et les deux pièces principales du trésor, la mitre de San Gennaro, brillante de 3700 diamants, émeraudes et rubis, ainsi que le fabuleux et inestimable collier-pectoral composé au fil des siècles grâce aux dons de familles royales. Moins brillant mais plus sacré, l'ostensoir en vermeil des deux saintes ampoules (présenté sans les ampoules restées évidemment à Naples) rappelle le "miracle" de San Gennaro : le sang coagulé du saint prétendument contenu dans les ampoules se liquéfie régulièrement trois fois par an et à date fixe depuis le XIVe siècle au vu et au su de tous et à la grande satisfaction des dévôts ! Liquéfaction que de nombreux scientifiques expliquent et reproduisent simplement avec un récipient contenant de la cire ou de l'huile colorée. Celle-ci, réchauffée et agitée après manipulation de l'officiant, se liquéfie après quelques minutes avant de redevenir solide dès que l'ampoule est reposée. Exactement de la même manière qu'à Naples ! On ne peut donc que sourire devant cette aimable supercherie et la crédulité des fidèles... "Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux !" (Evangile selon Matthieu).

Avant la sortie, dans l'incontournable boutique de souvenirs, qui remarquera sur l'affiche de l'exposition la mitre de San Gennaro, petit volcan ouvert brillant comme un flot de lave, image de l'orgueil humain face aux forces de la Nature, semblant écraser le Vésuve de sa supériorité symbolique alors que le christianisme, les croisades, les missions évangéliques et les feux de l'inquisition ont sans doute fait plus de victimes au cours des siècles que tous les volcans de la Planète réunis ?

Tonton Daniel

le trésor de naples

Partager cet article

8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 21:13

Bonjour à tous

Les bords de Loire à Beaugency, le château et la faune du domaine de Chambord, les vitraux de la cathédrale de Chartres, le château et le parc de Maintenon, voici quelques souvenirs et sensations inoubliables d'un long et magnifique week-end entre Beauce et Val de Loire...

Tonton Daniel

Quelques photos prises ces derniers jours :

(A noter le léger flou des troupeaux de mouflons et de chevreuils photographiés à grande distance sur les pièces du Chêne et de Gabillière dans le domaine de Chambord)

entre beauce et val de loire
entre beauce et val de loire
entre beauce et val de loire
entre beauce et val de loire
entre beauce et val de loire
entre beauce et val de loire
entre beauce et val de loire
entre beauce et val de loire
entre beauce et val de loire
entre beauce et val de loire
entre beauce et val de loire
entre beauce et val de loire
entre beauce et val de loire
entre beauce et val de loire

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans sur les routes de france
commenter cet article
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 23:17

Bonjour à tous

1932. Fuyant les Etats-Unis et la grande dépression, Jimmy Gralton revient dans son Irlande natale afin de reprendre la ferme familiale. Au village, il retrouve également la salle de danse abandonnée lors de son départ et entreprend de lui redonner vie avec l'aide de quelques voisins et amis. C'est compter sans le prude clergé catholique et les propriétaires terriens locaux qui voient d'un très mauvais oeil leur échapper toute autorité morale et économique. En 1932 en effet, douze ans seulement après la séparation du nord et du sud de l'Ulster, l'Irlande hésite encore entre guerre civile et guerre d'indépendance. La tutelle anglaise ne sera définitivement levée qu'en avril 1949, date officielle de la déclaration d'indépendance de l'Eire. Héros propulsé malgré lui dans la vie politique de sa communauté et de son pays, Jimmy Gralton, que l'Eglise n'hésitera pas à comparer au diable et que les grands propriétaires dénonceront comme communiste, sera expulsé vers les Etats-Unis où il s'éteindra en 1945 sans avoir jamais revu l'Irlande.

Cette histoire vraie mêlant destins d'un homme et d'un pays sert d'argument au dernier film de Ken Loach, "Jimmy's hall". On y retrouve la patte du réalisateur engagé dénonçant bêtise, violence, inégalités, injustice et intolérance ainsi que plusieurs thèmes récurrents de sa filmographie, chômage, vie communautaire ou désoeuvrement de la jeunesse. Prenant pour exemples les méthodes du K.K.K., les dénonciations publiques faites par un clergé puissant et conservateur ou les embarras politiques de Charlie Chaplin, Ken Loach réussit une fois de plus à faire passer son message.

Décor de tourbières, poèmes de Yeats, scones et thé au lait, tâches de rousseur et histoire d'amour contrariée par le contexte politique, voici les ingrédients d'une page d'Histoire à la résonance actuelle et très moderne. Par souci de vraisemblance, tous les acteurs sont irlandais, Barry Ward dans le rôle-titre, Simone Kirby ou Andrew Scott très loin de son rôle de Moriarty à la télévision. N'oublions pas enfin les magnifiques décors du comté de Leitrim et la musique du film, hymne à la Liberté mêlant jazz, Step Dancing ou chants celtes, qui invitent à entrer dans la danse et à découvrir l'Irlande au plus vite...

Tonton Daniel

jimmy's hall

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans cinéma
commenter cet article
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 20:21

Bonjour à tous

Alors que sunnites et chiites s'affrontent en Irak, alors que palestiniens et israéliens sont au bord de la troisième Intifada, alors que la Syrie est toujours à feu et à sang, alors que des migrants africains se noient par dizaines en Méditerranée, alors que des milliers de soudanais meurent dans l'indifférence la plus totale, alors que la Corée du nord lance de nouveaux missiles vers la mer du Japon, alors que la situation en Ukraine s'enlise, alors que (de manière plus anecdotique) la classe politique française dans son ensemble a définitivement perdu toute crédibilité... pendant le même temps, abeilles et papillons butinent paisiblement en forêt de Saint-Germain en Laye à l'ouest de Paris...

Entre Achères et Maisons-Laffitte, il faisait presque chaud à l'ombre des grands arbres centenaires aujourd'hui et la forêt était si déserte qu'elle semblait avoir été privatisée à mon intention... Un seul regret : n'avoir pas réagi assez rapidement pour photographier le magnifique chevreuil surgi d'un buisson devant moi et disparu aussi vite comme par enchantement...

Les Humains peuvent s'étriper, Dame Nature s'en moque !

Tonton Daniel

Quelques photos prises aujourd'hui :

en forêt de saint-germain
en forêt de saint-germain
en forêt de saint-germain
en forêt de saint-germain
en forêt de saint-germain
en forêt de saint-germain
en forêt de saint-germain

Partager cet article

1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 09:28

Bonjour à tous

Les plus jeunes ne connaissent évidemment pas Olivia de Havilland ! Et pour cause ! L'actrice américaine, héroïne de "Autant en emporte le vent" en 1939, deux fois oscarisée en 1946 et 1950, parisienne depuis 1953, fête ses 98 ans aujourd'hui 1er juillet !

Bon anniversaire, Madame !

Tonton Daniel

olivia de havilland

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans portraits
commenter cet article
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 09:34

Bonjour à tous

En 1612 à Paris, trois artistes peintres sont réunis dans l'atelier de l'un d'entre eux et dissertent sur la finalité de leur art en évoquant Rembrandt, Titien, Dürer, Véronèse et Raphaël. Deux d'entre eux, Nicolas Poussin et Frans Pourbus, ont réellement vécu. Le troisième, nommé Frenhofer, est une pure invention du romancier Honoré de Balzac qui en fait en 1831 la figure principale de sa nouvelle "Le chef-d'oeuvre inconnu". Le ton rappelle à la fois "Le Portrait de Dorian Gray" d'Oscar Wilde, l'ambiance fantastique des récits d'Edgar Allan Poe et celle des contes d'Ernst Theodor Amadeus Hoffmann dont elle est probablement inspirée. Les deux autres personnages du récit sont Gillette, modèle vivant et femme-objet amoureuse de Poussin, et un mystérieux tableau commencé dix ans auparavant par le maitre Frenhofer que personne n'a jamais contemplé et qu'il affirme être son chef-d'oeuvre. Le chef-d'oeuvre inconnu...

Hélas, malgré son talent professoral et devant l'incompréhension des plus jeunes devant son "chef-d'oeuvre" subjectif, le maitre va comprendre que la perfection est inaccessible et que son insatisfaction permanente révèle son incapacité à s'exprimer. Nouveau Pygmalion amoureux de son oeuvre immortelle, il lui a prêté vie et âme avant de sombrer peu à peu dans la folie et dans la mort...

Bien que de trois générations différentes, les trois hommes se sont accordés sur le principe énoncé par Frenhofer que le trait, le contour, la forme et les apparences du dessin doivent laisser place à la lumière, à la couleur, au dégradé et à la poésie, qu'une oeuvre d'art doit provoquer idées, visions et sensations plutôt que de se révéler conforme à la réalité du modèle ou du paysage original : "La mission de l'art n'est pas de copier la nature, mais de l'exprimer !" Un bon peintre ne fait pas forcément un artiste ! Un vrai manifeste d'avant-garde signé Balzac que n'auraient pas renier impressionnistes et pointillistes !

Tonton Daniel

le chef-d'oeuvre inconnu

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans littérature les arts
commenter cet article
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 09:37

Bonjour à tous

Une page se tourne ! Comment ne pas rendre hommage aujourd'hui à Philippe Bouvard dont la dernière émission "Les grosses têtes" a été diffusée hier après 37 ans de questions saugrenues, de bonne humeur, d'histoires drôles, de piques acides, de bons mots, de chansons paillardes, de citations improbables et de fous rires ?

Comment ne pas se souvenir de cet enregistrement dans le grand studio de RTL rue Bayard à Paris au début des années 80 avec pour invités Sim, Sacha distel, Christine Fabréga et le compositeur Charles Level ? Certaines des blagues les plus osées furent coupées au montage et jamais diffusées !

Comment ne pas remercier toutes les personnalités et les témoins qui ont fait les beaux jours de l'émission grâce à leur esprit, leur culture et leur à-propos ? Alice Sapritch, Amanda Lear, Claude Sarraute, Darie Boutboul, Éric Laugérias, Isabelle Mergault, Jacques Martin, Jane Birkin, Jean Dutourd, Jean-Jacques Peroni, Jean Yanne, Jean-Pierre Coffe, Léon Zitrone, Macha Méril, Marie-Claude Bomsel, Marie-Pierre Casey, Olivier de Kersauson, Philippe Castelli, Pierre Bellemare... Et Sim qui demandait un jour avec malice pourquoi "Les grosses têtes" n'étaient pas remboursées par la Sécurité Sociale en regard des économies qu'elles lui faisaient faire ?

Institution vieillissante comme le sont désormais les départements, la famille, le gaullisme et la messe du dimanche, l'émission donnait une certaine idée de la France, conservatrice et bourgeoise, souvent intelligente, parfois gauloise, jamais ennuyeuse, toujours drôle. Aujourd'hui, les chansonniers ont laissé la place aux téléphones mobiles... Le souffle du temps qui passe a tourné la page ! Bon vent !

Tonton Daniel

les grosses têtes

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans actualité
commenter cet article
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 16:27

Bonjour à tous

Je vous emmène aujourd'hui dans le 9e arrondissement de la Capitale, quartier bourgeois et branché où les bobos ont désormais remplacé les innombrables artistes de la Nouvelle Athènes au XIXe siècle. Depuis peu rebaptisé "SoPi", contraction ridicule de "South Pigalle" construite sur le modèle de "SoHo" à New-York, le quartier propose toujours hôtels particuliers, cours cachées, jardinets discrets, enclaves romantiques et fontaines murmurantes... à l'exception de certains endroits pleins de charme devenus inaccessibles par de redoutables et prétentieux digicodes... De la villa Ballu au square d'Orléans, de la place Gustave Toudouze à l'église de Notre-Dame de Lorette et au passage Jouffroy, partons sur les traces de George Sand, de Vincent Van Gogh, d'Alexandre Dumas et de la sulfureuse Païva...

Tonton Daniel

Quelques photos prises ce matin sous un magnifique soleil estival :

Rue Chaptal

Rue Chaptal

Le musée de la Vie Romantique

Le musée de la Vie Romantique

Rue Pigalle

Rue Pigalle

Vue vers le Sacré-Coeur

Vue vers le Sacré-Coeur

L'inaccessible avenue Frochot...

L'inaccessible avenue Frochot...

Le square Alex Biscarre

Le square Alex Biscarre

La place Saint-Georges

La place Saint-Georges

Le bon Georges

Le bon Georges

Rue Cadet

Rue Cadet

Cité de Trévise

Cité de Trévise

Les Folies Bergère

Les Folies Bergère

Le passage Verdeau

Le passage Verdeau

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans paris - ile de france
commenter cet article
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 19:35

Bonjour à tous

Reprise par de nombreux artistes depuis 50 ans (Aretha Franklin, Isaac Hayes, The Four Seasons, Gloria Gaynor...), "Walk on By" a été composée par Burt Bacharach et écrite par Hal David pour Dionne Warwick en 1964. Une petite merveille !

Tonton Daniel

Dionne Warwick :

Aretha Franklin :

Partager cet article

Published by tonton daniel - dans paroles et musique
commenter cet article
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog