adolphe

Publié le 5 Septembre 2015

Bonjour à tous

Après avoir lu "Adolphe", le roman de Benjamin Constant publié en 1816, comment admettre l'argument de la pièce de théâtre de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière "Le prénom" qui présentait le jeune homme comme une figure romantique ayant valeur d'exemple ? Solitaire et marginal, asocial et réservé, détaché et désintéressé, froid et sans passion ni curiosité, incapable de la moindre décision ou du plus petit calcul, Adolphe semble cumuler tous les défauts ! Ce personnage antipathique que "la société importune et la solitude accable" ressemble autant à un héros romantique et inexpérimenté qu'à un personnage de tragédie ou au Chéri de Colette.

L'argument d'Adolphe est très simple. Après avoir séduit la belle Ellénore autant par orgueil que par désoeuvrement, Adolphe sera très vite désabusé par les "chaines" de l'amour et la passion passagère cèdera très vite le pas à des sentiments confus, au mensonge, à la jalousie, à la lâcheté et à l'inconstance. Ellénore ne sera plus "un but mais un lien" et leur relation finira de manière tragique comme le lecteur le pressent très vite.

Contrairement au caractère du "héros" et au fond du roman, la forme ne supporte aucune critique négative. Ecrit à la première personne sur le ton de la confidence, le court récit intimiste se compose d'un long monologue, une forme d'analyse froide et lucide ponctuée d'imparfaits du subjonctif et de détails quasi autobiographiques rappelant la relation orageuse de l'auteur avec la bouillonnante Madame de Staël.

En conclusion, si le jeune Adolphe est présenté aujourd'hui par la critique littéraire comme un modèle de lâcheté personnifiée, le roman éponyme de Benjamin Constant est en revanche beaucoup plus recommandable. Sauf peut-être à tous les amoureux qui pourraient douter de leurs sentiments !

Tonton Daniel

http://tontondaniel.over-blog.com/article-le-prenom-104651268.html

http://www.prenoms.com/prenom/ADOLPHE.html

adolphe

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #littérature

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article