le platane de l'île de peilz

Publié le 17 Novembre 2015

Bonjour à tous

Illusion ? Rêve éveillé ? Délire des sens ? On ne voit que lui, apparition fantastique posée sur l'eau comme un bateau fantôme ! Depuis presque deux siècles, imperturbable et insensible à la folie des hommes, un arbre solitaire semble surgir des eaux froides du lac Léman comme un défi symbolique aux lois de la Nature.

En s'approchant lentement de ce platane majestueux, le visiteur curieux découvre sous la ramure exubérante un ilot minuscule de quelques mètres carrés, au mur de soutènement plusieurs fois réparé et pompeusement dénommé Ile de Peilz. Planté en 1851 par une main anonyme, l'arbre recouvre désormais tout l'ilot sur lequel il est posé et peut contempler à loisir son reflet ondoyant et changeant au gré des saisons.

Décrit en 1816 par Lord Byron dans "Le Prisonnier de Chillon", ce mouchoir de poche a très tôt attiré les regards et les légendes, comme celle qui prétend qu'une jeune femme fit édifier l'ilot à l'endroit où se noya son fiancé au XIXe siècle... L'"Ile des deux amants" aurait plus tard été offerte par le Conseil fédéral de Suisse à la reine Victoria qui séjournait dans la région : les historiens débattraient toujours de l'identité du propriétaire actuel de cette ile mystérieuse sans autre trésor que son extraordinaire locataire...

Aujourd'hui, avec pour seule compagnie celle des oiseaux ou celle d'un rameur égaré, le platane centenaire résiste sans murmure au climat rigoureux et au passage du temps. Philosophe et indifférent aux passions humaines, le vieux solitaire semble attendre demain avec sagesse et confiance...

Tonton Daniel

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Ele_de_Peilz

le platane de l'île de peilz

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #arbres

Repost 0
Commenter cet article