coywolf

Publié le 12 Décembre 2015

Bonjour à tous

Article extrait du magazine Sciences et Avenir n°826 - Décembre 2015 :

"Et le "coywolf" apparut. L'hybridation naturelle entre le coyote et le loup aux Etats-Unis est confirmée. Une nouvelle espèce animale ?

L’événement, rarissime, pourrait même être unique : l’espèce humaine est peut-être en train d’assister, au nord des États-Unis, à l’émergence naturelle d’une nouvelle espèce animale, un hybride de deux espèces de canidé, le loup et le coyote : le "coywolf" serait ainsi à 60 % coyote, 25% loup, 15% chien (qui est la version domestique de la même espèce que le loup). Le croisement remonterait au début du XIXe siècle. La chasse au loup fait alors rage dans le pays. Les populations sont alors au plus bas et les individus voulant se reproduire... finissent par le faire avec des coyotes qui, eux, n’ont pas à endurer la même pression sélective. Ou avec des chiens - des dobermans ou des bergers allemands, d'après les analyses génétiques, donnant naissance à des chiens-loups se reproduisant à leur tour parfois avec un coyote. Deux cent ans plus tard, l'animal que l’on peut trouver au nord-est des États-Unis n’a plus rien à voir avec son ancêtre coyote. Au XIXe siècle, celui-ci pesait une dizaine de kilos, se nourrissant d’insectes et de petits rongeurs et ne débordant pas sur le territoire du cousin loup. Aujourd’hui, le coywolf fait le double du poids du coyote. Avec une mâchoire plus large, des pattes plus hautes et plus rapides, il peut en remontrer à un petit cerf, et, en meute, s’attaquer à un élan. Dans un article à paraître, John Kilgo, du service des forêts de Caroline du Sud, estime même que près de 80% des morts actuelles de faons sont dues à des coywolfs, qui se comptent désormais par millions et agissent comme des prédateurs en haut de la chaîne alimentaire. Plus adaptée à la proximité avec l’homme et la vie urbaine - sûrement en raison de ses filiations canines - cette nouvelle espèce s’est introduite dans quelques mégapoles comme New York, Boston ou Washington, où les lumières du crépuscule peuvent à l’occasion en surprendre certains... entre chien et loup."

Ce que l'article ne précise pas, c'est que toutes ces espèces sont interfécondes et, contrairement à la plupart des animaux hybrides, les individus issus de ces croisements sont tous aptes à la reproduction. En effet, chiens, loups, coyotes et autres membres du genre Canis se reproduisent ensemble depuis fort longtemps au gré de leurs rencontres dans la Nature, hybridations facilement et largement reproduites en laboratoires ou en captivité par insémination artificielle (Coydogs par exemple).

Autre oubli dans cet article, l'influence des activités humaines en dehors de la chasse. Si chaque espèce vit en principe dans un habitat qui lui est propre, la forte progression démographique humaine a depuis longtemps modifié l'environnement en Amérique du nord : déforestation et construction de routes ont par exemple fait reculer sensiblement les populations de daims et d'élans dont se nourrissent les loups, les obligeant à explorer de nouveaux territoires et à croiser les pas de leus cousins coyotes, accélérant encore le mélange naturel des différents génotypes et la raréfaction des individus non hybridés aujourd'hui exposés à un risque d'extinction.

Enfin, l'article se trompe également sur l'unicité de l'évènement car le phénomène environnemental est identique à celui qui a incité les ours polaires à migrer vers le sud et à se reproduire avec des ours grizzlys dans le nord de l'Amérique. La nouvelle espèce baptisée grolar par les biologistes est la conséquence directe de l'activité humaine et des dérèglements climatiques qu'elle a engendrés. Autre exemple, celui des baleines contraintes de se reproduire entre espèces différentes en raison de la raréfaction des individus, conséquence là encore des activités humaines, de la pollution et de la surpêche baleinière.

Tonton Daniel

http://tontondaniel.over-blog.com/2015/04/le-grolar-et-le-pizzly.html

http://tontondaniel.over-blog.com/article-baleines-hybrides-116985546.html

coywolf
coywolf
coywolf
coywolf

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #zoologie, #environnement, #USA

Repost 0
Commenter cet article

christian alix 12/12/2015 18:53

Il y avait le Licaon, canidé entre chien et hyène...
Le Coywolf semble tout à fait respectable, bien qu'une plus grande implication du loup dans son hérédité l" aurait fait baptiser wolfyote, ce qui, reconnaissons le, eût été infiniment moins élégant !!!

tonton daniel 12/12/2015 19:56

J'ai aussi oublié la femelle Loupyotte et, pour les hybrides de chiens, le Chi-yotte... Bon, d'accord, je sors...

tonton daniel 12/12/2015 19:12

Ah Ah ! :) Le Coywolf est aussi appelé "Woyote" en anglais ! Je n'ai pas trouvé de traduction française pour cet animal spécifiquement américain : Louyote ? Coyeloup ? Pas vraiment mieux que "Wolfyote" !!! :)