fuite de méthane

Publié le 31 Janvier 2016

Bonjour à tous

Depuis le 23 octobre dernier, l'un des 115 puits du deuxième centre de stockage de gaz le plus important des Etats-Unis laisse échapper de manière continue des quantités considérables de méthane dans l'atmosphère. Alors que les causes du sinistre semblent être la vétusté des installations et un défaut de maintenance, la fuite est si importante que l'état de Californie a décrété l'état d'urgence, condamné une partie de l'espace aérien au-dessus du site et fait évacuer 30.000 riverains de la banlieue de Los Angeles.

Géré et exploité par la société SoCalGas (Southern California Gas), filiale de la holding Sempra Energy, le site d'Aliso Canyon a été installé en 1973 au sein d'un ancien gisement de pétrole asséché situé à 2500 mètres de profondeur et contient 243 milliards de mètres cubes de gaz destinés à l'approvisionnement de 20 millions de consommateurs. Depuis trois mois, on estime les rejets dans l'atmosphère à 30 tonnes de gaz par heure et à un total de 90.000 tonnes pour l'instant !

Traceur de vie abondant dans le milieu naturel et donc recherché dans l'espace par les astronomes en quête de vie extra-terrestre, le méthane (CH4) est également considéré comme l'un des plus puissants gaz à effet de serre, au pouvoir de réchauffement 20 fois plus important que celui du dioxyde de carbone (CO2). Incolore, inodore et peu concentré dans l'air (moins de 5%), le méthane qui fuit du site californien ne risque pas d'exploser, seuls le benzène et les additifs odorants comme l'hydrogène sulfuré, l'éthanethiol ou le mercaptan éthylique peuvent provoquer des problèmes de santé à court terme. Si le méthane se décompose totalement dans l'atmosphère terrestre sous l'effet du rayonnement UV solaire en une vingtaine d'année (un siècle pour le CO2), et si le site officiel de la société semble jouer la transparence et tente de minimiser la catastrophe, les quantités rejetées aujourd'hui en Californie inquiètent malgré tout scientifiques et climatologues.

La pression du méthane étant trop importante pour obturer le puits avec des méthodes traditionnelles, bouchons de boue ou produits chimiques, la seule solution proposée par la société SoCalGas pour colmater la fuite est le creusement d'un puits parallèle destiné à dévier et canaliser le flux de gaz. Les travaux devraient s'achever au mieux en mars 2016. D'ici là...

(Sources : magazine Sciences et Avenir n°828 - Février 2016 et différents sites internet)

Tonton Daniel

Photo de la fuite en infrarouge :

fuite de méthane

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #environnement, #USA, #dérèglements climatiques

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article