les saisons

Publié le 7 Février 2016

Bonjour à tous

Printemps, été, automne, hiver... les saisons, tout comme les documentaires animaliers de Jacques Perrin, passent et se ressemblent... Sorti sur les écrans fin janvier, "Les saisons", film familial relatant le passage du temps et le rythme des saisons dans les forêts européennes, ne fait pas exception à cette habitude.

Neige, pluie, orages, ruisseaux, fontaine, ciels étoilés, floraisons et feuilles qui tombent... magnifiques mais déjà vues les images choisies par Jacques Cluzaud pour illustrer le temps qui passe et le cycle des saisons. Déjà vues la naissance du faon, l'hibernation de l'ours brun ou la migration des grues. Déjà entendus le brame des cerfs, le commentaire de Jacques Perrin, le message écologiste, l'hymne à la Nature et la musique de Bruno Coulais. Déjà dénoncées la pression humaine sur l'environnement et ses conséquences, déforestation, agriculture intensive, utilisation des insecticides, domestication des animaux sauvages, bouleversement des habitats naturels, mort des abeilles, fonte des glaciers, dérèglements climatiques...

Seule nouveauté dans le discours, la violence omniprésente de la Nature en général et du monde animal en particulier, souvent édulcorée dans ce genre de film, illustrée ici par la chasse des animaux prédateurs, les combats pour la reproduction, la cruauté d'un repas autour d'une dépouille, les attaques de moustiques ou les rigueurs terribles de l'hiver. Une violence naturelle montrée et acceptée qui justifierait presque celle de l'homme, pourtant seul animal capable a priori de transcender sa condition et d'aller au-delà de son animalité primaire.

Au final, peu innovant sur le fond et sur la forme, le reportage au discours maladroit et mal défini (que viennent faire ici la reconstitution de scènes de guerre dans les tranchées de la première guerre mondiale ?) dresse un constat pessimiste et ne propose aucune solution pour l'avenir. Printemps, été, automne, hiver... Les saisons passent et reviennent au gré de la rotation de notre planète autour du Soleil. Oscillant dans une période d'incertitude entre idéologie et pragmatisme, pas encore blasé par les sonneries d'alarme et les appels d'urgence, l'homme du XXIe siècle semble lui aussi tourner en rond...

Tonton Daniel

les saisons

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #cinéma, #le temps qui passe, #environnement

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article