la vache

Publié le 2 Mars 2016

Bonjour à tous

Il était une fois un paysan algérien nommé Fatah qui rêvait d'amener son unique vache nommée Jacqueline au salon de l'agriculture à Paris. La traversée à pied d'un pays plein de surprises et la rencontre de personnages hauts en couleurs seront l'occasion pour lui de prouver que l'humour et l'entraide n'ont pas de frontières. Avec persévérance et lenteur, dans cette France "idéale" et malgré le choc de deux civilisations, Fatah ira jusqu'au bout de ses rêves et de son voyage initiatique.

Le scénario improbable de "La Vache" de Mohamed Hamidi est cousu de fil blanc, l'histoire est pleine de clichés et de bons sentiments, les personnages frisent souvent la caricature (syndicalistes en colère ou fonctionnaires véreux), mais on rit franchement et sans arrière-pensée des aventures de cet algérien naïf dans lesquelles la religion est évoquée quelques secondes par un tapis de prière et la visite d'une église de campagne. Encadré de Jamel Debbouze et de Lambert Wilson, Fatsah Bouyamed est formidable dans le rôle principal de cette fable sociale à double lecture, à la fois drôle et émouvante, conte de fée moderne qui donne en plus l'occasion de revoir un court extrait du film d'Henri Verneuil "La vache et le prisonnier" et Fernandel dans un de ses plus beaux rôles.

Pas de sang ni de violence ni de cascades ni de courses-poursuites ni d'effets spéciaux dans cette comédie humaniste déjà récompensée à plusieurs reprises. Autant de bonnes raisons d'aller admirer Jacqueline et ses yeux de biche et de comprendre pourquoi "c'est la faute à la poire" !

Tonton Daniel

la vache

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #cinéma

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article