tchernobyl avril 1986

Publié le 27 Avril 2016

Bonjour à tous

Le saviez-vous ? Trente ans après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, la radioactivité n'est plus la principale préoccupation des ouvriers chargés sur place de la construction du deuxième sarcophage de confinement du réacteur n°4 de la centrale. Successeurs des premiers "liquidateurs", les ouvriers d'aujourd'hui sont bien davantage préoccupés par la fragilité des bâtiments abandonnés et non entretenus de Pripiat et Tchernobyl, ainsi que par la prolifération d'animaux sauvages dans la zone d'exclusion.

Vivant naturellement moins longtemps que l'Homme et se reproduisant rapidement, les animaux sauvages sont en effet moins touchés par la radioactivité et prolifèrent dans la région de Tchernobyl depuis l'abandon de toute activité humaine dans un rayon de trente kilomètres autour de l'ancien site nucléaire. Comme le suggère la série américaine "Life After People" ("Une vie après l’homme"), fiction qui imagine les conséquences sur l'environnement de la disparition subite de l'espèce humaine, ours, loups et sangliers sont aujourd'hui les maitres d'un royaume de 300 000 hectares partagé par l'Ukraine et la Biélorussie.

En trente ans, avec sa surface supérieure à celle du Luxembourg, la "Zone d'aliénation de la centrale nucléaire de Tchernobyl" est devenue le plus grand "parc involontaire" de la planète, loin devant d'autres sites, zone démilitarisée séparant les deux Corée, îles Montebello en Australie, île japonaise d’Hashima ou nombreuses villes fantômes des Etats-Unis par exemple.

Trente ans après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, il est encore trop tôt pour conclure mais scientifiques et écologistes s'interrogent déjà : la pression humaine serait-elle plus nocive pour l'écosystème et l'environnement que les retombées radioactives d'une pollution nucléaire ?

Tonton Daniel

https://fr.wikipedia.org/wiki/Parc_involontaire

tchernobyl avril 1986

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #le saviez-vous, #actualité, #environnement, #démographie, #russie-urss

Repost 0
Commenter cet article