café society

Publié le 28 Mai 2016

Bonjour à tous

Ne vous fiez pas au fond noir de l'affiche et au profil de femme sur lequel coule une larme dorée... Présenté hors compétition en ouverture du Festival de Cannes, "Café society" de Woody Allen est un film intelligent et drôle, pétillant comme du Champagne, léger comme une pirouette de Fred Astaire et entrainant comme une mélodie d'Irving Berlin ! Histoire d'amour passionnée, mise en scène sophistiquée, décors et costumes somptueux, musique de jazz intemporelle et dialogues savoureux évoquent immédiatement "Radio days", "La Rose pourpre du Caire" et "Midnight in Paris". Car une fois de plus, Woody Allen fait du Woody Allen... et on en redemande !

Nous sommes évidemment dans les années 30. Architecture art déco, cinéma en noir et blanc, réceptions extravagantes, boites de nuit à la mode, robes longues et colliers de perles, la Café Society regroupe tous les "happy few" et "trendsetters" du moment, vedettes du grand écran, politiciens, gangsters, têtes couronnées et riches héritières. Cette société choisie, ancêtre de la jet-set contemporaine, sert ici de prétexte à Woody Allen pour confronter la futilité, le superficiel et le clinquant d'Hollywood au charme romantique et populaire de New-York, et lui donne également l'occasion de prolonger son éternelle réflexion nostalgique sur le temps qui passe, la religion ou la vie après la mort.

Allons ! Oubliez la grisaille et venez vous étourdir avec Jesse Eisenberg et Kristen Stewart ! Les larmes dorées ne ressemblent-elles pas à des gouttes de Champagne ?

Tonton Daniel

http://tontondaniel.over-blog.com/2014/10/magic-in-the-moonlight.html

café society

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #cinéma

Repost 0
Commenter cet article