la place

Publié le 8 Juin 2016

Bonjour à tous

Quel est le lecteur qui, comme Annie Ernaux le reconnait dans son roman "La place", n'a pas un jour relevé dans un livre une phrase pleine de bon sens, une citation plaisante ou un vers agréable à l'oreille ? Dans ce court récit autobiographique, chaque mot est à noter et à recopier ! Les anecdotes dont se souvient l'auteure rappelleront en effet des images de leur passé à beaucoup de lecteurs adultes.

L'histoire est très simple, la mort d'un père qui permet à sa fille de se remémorer sa propre jeunesse dans la Normandie d'après-guerre et de rendre hommage à sa modeste famille d'ouvriers et de commerçants de province. Bien qu'Annie Ernaux affirme refuser "nostalgie, pathos et dérision", "La place" évoque fortement l'oeuvre de Maupassant, les films de René Féret, le lent tic-tac d'une pendule poussiéreuse ou un paquet de vieilles photos en noir et blanc, aux bords dentelés et jaunies par le passage du temps...

Des phrases simples et courtes, une absence de dialogues qui exprime les silences à merveille, une construction sans chapitre qui facilite la fluidité du récit, "La place" a reçu sans surprise le prix Renaudot en 1984. Malgré de rares critiques, Annie Ernaux est reconnue aujourd'hui comme l'une des plus belles plumes françaises du moment. Une plume qui, de son propre aveu et depuis son adolescence, ne s'est pas toujours sentie "à sa place" mais qui est pourtant à découvrir ou à redécouvrir d'urgence !

Tonton Daniel

la place

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #littérature

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article