les tambours du fore and aft

Publié le 20 Juillet 2016

Bonjour à tous

Principalement connu aujourd'hui pour son "Livre de la jungle", l'écrivain britannique Rudyard Kipling fut aussi l'auteur de nombreux romans, nouvelles et poésies qui lui valurent le prix Nobel de littérature en 1907. Parmi ces nouvelles, "Les tambours du Fore & Aft" raconte les exploits imaginaires de deux jeunes tambours adolescents permettant la victoire de leur brigade avant d'être tués dans une bataille les opposant à des rebelles afghans à la fin du XIXe siècle. My goodness !

Né à Bombay en 1865 sous le règne de Victoria, reine d'Angleterre et Impératrice des Indes, Kipling s'est largement inspiré de ses souvenirs afin de donner vie à son récit colonial. Sortant d'un club anglais typiquement masculin ou s'affrontant lors de parties de polo viriles et courtoises, les officiers qu'il décrit ressemblent ici involontairement à de parfaites caricatures de soldats anglais ! Hautains, orgueilleux, mysogines et racistes, ils relèvent d'une société "raffinée et supérieure", dénoncent "l'égoïsme des classes inférieures", méprisent un ennemi oriental "laid, velu et bruyant" et considèrent le régiment comme une "chose sainte" où "des fripouilles sont commandées par des gentlemen"... Shocking !

Si l'histoire est magnifique sur la forme, le fond du récit laisse perplexe ! Fort de ses opinions personnelles, Kipling ne dénonce pas un état d'esprit méprisable mais semble au contraire le partager avec le plus grand sérieux, ce qui fit dire à son compatriote George Orwell à l'aube du XXe siècle qu'il le considérait comme "un prophète de l'impérialisme britannique". Kipling serait sans doute considéré aujourd'hui comme un auteur nationaliste et politiquement incorrect et aurait certainement milité avec force roulements de tambours pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne ! Yes, indeed !

Tonton Daniel

les tambours du fore and aft
les tambours du fore and aft

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #littérature

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article