le maitre des illusions

Publié le 7 Septembre 2016

Bonjour à tous

Grand succès de librairie vendu à plus de cinq millions d'exemplaires depuis 1992, Le Maitre des Illusions ("The Secret History") de l'écrivaine américaine Donna Tartt a demandé huit ans d'écriture à son auteure.

"Devoir, piété, loyauté, sacrifice"... Sur le campus d'une petite université américaine ou dans l'ambiance étrange d'un vieux manoir poussiéreux, six jeunes étudiants motivés par leur amour de la Grèce antique passent leur temps à mettre leur vie en scène et la dramatisent à plaisir afin de respecter les traditions antiques, retrouver un âge d'or perdu et invoquer un certain esprit aristocratique. Méprisant bêtise et vulgarité, les membres du groupe se révèlent souvent asociaux, intolérants, égocentriques, voire étranges, excentriques et mystiques. Pour ces jeunes esthètes réunis autour d'un professeur atypique, la vie doit être vécue dans une atmosphère romantique donc tragique et secrète, dans un théâtre au décor spartiate où les miroirs ne deviennent beaux qu'une fois brisés car ils reflètent alors une autre réalité...

"Les choses terribles et sanglantes sont parfois les plus belles..." Suite à une bacchanale mortelle inspirée par Dionysos, Maitre des Illusions et dieu grec de l'ivresse et de l'extase, ce cercle élitiste va se déliter peu à peu, rencontrer ses fantômes et sombrer dans une lente descente aux enfers. Mensonge, hypocrisie, autodestruction... Le Maitre des Illusions est aussi celui qui permet à ses fidèles de transcender la mort au cours de cérémonies initiatiques. Pour ceux qui vivent dans un autre monde et qui sont gouvernés par d'autres règles, la mort n'est-elle donc qu'une simple et banale "redistribution de la matière" pouvant justifier un meurtre, un sacrifice rituel, la beauté d'un geste ou la pureté d'une intention ?

"Ne jugez jamais un livre sur sa couverture" prévient Donna Tartt qui reprend mot pour mot l'avertissement de Ray Bradbury dans son célèbre "Fahrenheit 451"... Dans cette tragédie grecque moderne de 800 pages, l'alcool coule à flot, la fumée du tabac embrume chaque page, la drogue circule ouvertement entre références littéraires, citations grecques et latines. Voici le côté sombre du rêve américain, une dénonciation érudite des faux-semblants de l'amérique puritaine, un livre dérangeant, noir, sombre et déprimant. Dieu du théâtre et de la tragédie, le Maitre des Illusions nous aura prévenu : Méfiez-vous des apparences, des profils lisses et des décors enneigés...

Tonton Daniel

le maitre des illusions

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #littérature

Repost 0
Commenter cet article