la ferme des animaux

Publié le 14 Octobre 2016


Bonjour à tous

Dans une ferme tranquille de la campagne anglaise où vaches, cochons, chevaux et volatiles mènent en apparence une vie très ordinaire se cache en réalité une société d'animaux qui parlent, pensent, rient, s'interrogent sur le sens de l'existence, envisagent la vie après la mort, aspirent au loisir et au bonheur, à la liberté et à la justice. Afin de manger à leur faim et décider de leur propre sort, ces animaux vont finir par se révolter et expulser définitivement leur fermier inconséquent...

Loin de l'anarchie, c'est le début d'une société égalitaire, dans laquelle chacun s'exprime et agit sans contrainte. Très vite, sous l'impulsion d'un cochon idéaliste et sage, une déclaration des droits de l'animal est rédigée, un chant révolutionnaire appris par tous et une doctrine enseignée à toute la basse-cour, l'Animalisme, qui prône la supériorité de toutes les bêtes sur les humains. Après discussions philosophiques, l'usage de l'argent est aboli, une assemblée est organisée dans la grange et la république des animaux proclamée. Adieu, dictature de l'Homme ! Adieu, hiérarchie, rênes et muselières, symboles d'esclavage ! Place au socialisme et au communisme !

Il est temps pour les cochons, les animaux les plus malins de la ferme, de s'organiser, créer des partis et se lancer dans des discours politiques pleins de promesses, de programmes et de grands travaux. Deux d'entre eux finissent par s'opposer publiquement jusqu'à la prise de pouvoir du plus fort qui a créé une milice de chiens pour faire régner l'ordre. Vont se succèder censure, faux témoignages, désinformation, dénonciations, extorsion d'aveux, exécutions publiques de boucs émissaires et défilés militaires jusqu'à l'établissement d'un univers totalitaire basé sur le culte de la personnalité, les manipulations de pensée, la propagande, les alliances politiques et les accords secrets avec les fermes voisines. Adieu droits de vote, autogestion et pensions de retraites ! Adieu, liberté, égalité et fraternité ! Affamés, endoctrinés, épuisés par le travail, soumis aux cochons et à leurs chiens, les autres animaux restent aveugles aux privilèges et aux nouvelles inégalités sociales. Dans un régime basé sur la peur, l'armement face à l'ennemi et la guerre contre les Hommes deviennent alors inévitables...

"Tous les animaux sont égaux, mais certains sont plus égaux que d'autres" conclut l'écrivain anglais George Orwell. Inspiré par le comportement moutonnier du genre humain, le créateur de Big Brother rédigea cette fable pendant la seconde guerre mondiale afin de critiquer ouvertement le stalinisme et le régime soviétique. Dénonçant à la fois la bêtise humaine et toutes les formes de dictatures, "La ferme des animaux" est un formidable pamphlet toujours d'actualité, à relire ou à redécouvrir d'urgence !

Tonton Daniel

 

la ferme des animaux

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #littérature

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article