la mine de la petite douve

Publié le 19 Décembre 2016


Bonjour à tous

Durant la première guerre mondiale, entre août 1915 et février 1917, le commandement anglais fit installer secrètement par une compagnie spécialisée 26 mines géantes sous les troupes de la 4e armée allemande positionnée sur un front de 11 km autour de la commune belge de Messines, entre Ypres et Armentières. Chacune de ses mines avait un nom de code, contenait entre 7 et 43 tonnes d'explosif et étaient placées au bout de tunnels longs de plusieurs centaines de mètres et à des profondeurs de plusieurs dizaines de mètres.

Au premier jour de la bataille de Messines, le 7 juin 1917, les artificiers lancèrent la mise à feu simultanée des 26 mines, créant l'une des plus grandes explosions non-nucléaires de l'Histoire, entendue jusqu'à Londres et ressentie comme un séisme jusqu'à Lille. Seules 20 d'entre elles explosèrent comme prévu, tuant et ensevelissant dans des cratères géants plus de 10.000 soldats allemands. Une fut noyée, trois ne furent jamais mises à feu car situées hors de la zone de l'offensive. Enfin, le 17 juillet 1955, la foudre déclencha l'explosion de l'avant-dernière sans faire de victimes.

Quant à la n°18, surnommée "Mine de la Petite Douve" et positionnée sous la cour de la ferme dite "de la basse cour", elle fut découverte en août 1916 par les allemands qui neutralisèrent le système de mise à feu mais l'abandonnèrent sur place. Patiente et oubliée de tous depuis cent ans, la bombe endormie attend toujours avec ses 23 tonnes d'explosif...

Tonton Daniel

 

la mine de la petite douve

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #histoire

Repost 0
Commenter cet article