le pénis de raspoutine

Publié le 11 Décembre 2016


Bonjour à tous

Arte diffusait hier au soir "Raspoutine, meurtre à Saint-Pétersbourg", reportage d'Eva Gerberding consacré au personnage le plus controversé et le plus mystérieux de l'histoire russe, moine mystique au regard perçant qui réussit à imposer son influence à la cour de Russie de 1907 à 1916 en soulageant le jeune tsarévitch Alexis de son hémophilie héréditaire.

Si le reportage souligne le rôle politique du guérisseur acquis peu à peu auprès de la famille impériale, il évoque à peine l'éventuelle et très improbable liaison du moine avec la tsarine Alexandra Feodorovna, épouse de l'empereur Nicolas II. Le documentaire survole également rapidement le rapport ambigu que Raspoutine entretenait avec les femmes en général et celles de la cour impériale en particulier mais occulte totalement l'existence d'un extravagant pénis momifié de 29 cm conservé et exposé au Musée de l'érotisme de Saint-Pétersbourg qui serait celui du prédicateur aux nombreux succès féminins. Les historiens contestent cette attribution flatteuse, arguant que le corps de Raspoutine fut entièrement brûlé après son assassinat en décembre 1916.

Propagande, rumeurs, légende ? L'anatomie d'un seul individu peut-elle changer le cours de l'Histoire ? D'aucuns rappellent le besoin de conquêtes du petit et complexé Napoléon Bonaparte. D'autres suggèrent que la longueur du nez de la reine Cléopâtre aurait changé la face du monde, en oubliant de préciser que ce célèbre euphémisme dissimulait chez elle un art consommé de la fellation dont profitèrent à tour de rôle Jules César et Marc Antoine. Quelques centimètres supplémentaires sous la ceinture d'un moine russe auraient-ils donc pu forger une personnalité redoutable et influencer indirectement les décisions malheureuses du dernier tsar de Russie en matière de politiques intérieure et extérieure ? "Prolongement" de l'Histoire ou "raccourci" audacieux ?

Tonton Daniel

 

le pénis de raspoutine

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #histoire, #sexualité, #télévision, #russie-urss

Repost 0
Commenter cet article