henrietta lacks

Publié le 10 Mars 2017


Bonjour à tous

Petite-fille d'esclaves noirs américains, Henrietta Lacks est née en Virginie en août 1920. Mariée à 21 ans, elle aura cinq enfants et c'est peu après son dernier accouchement dans un hôpital réservé aux patients noirs qu'on lui découvre une tumeur localisée sur le col de l'utérus, très vite diagnostiquée maligne et très invasive. Quelques cellules cancéreuses de la tumeur sont prélevées à deux reprises sans en informer la patiente et transmises au médecin en charge du service de recherche sur la culture des tissus humains à l’hôpital John Hopkins de Baltimore. Après guerre, les médecins savent déjà que des cellules qui se mettent à proliférer de manière anarchique forment une tumeur pouvant être responsable d’un cancer et cherchent donc à maintenir en vie des cellules humaines en culture afin de comprendre le rôle des protéines et des enzymes dans le contrôle de leur prolifération.

Alors qu'Henrietta Lacks décède en octobre 1951 à l'âge de 31 ans malgré une radiothérapie au radium survient l'incroyable découverte. Contrairement aux cellules humaines qui mourraient rapidement jusqu'alors in vitro, les cellules d'Henrietta Lacks vivent et se reproduisent indéfiniment ! Baptisées HeLa, initiales d'Henrietta, ces cellules exceptionnelles et théoriquement immortelles sont rapidement mises en culture et diffusées comme simple matériel biologique dans les laboratoires du monde entier. Depuis bientôt 70 ans, objet d'innombrables tests de vaccins et de médicaments ou de nombreux essais thérapeutiques, la lignée de cellules HeLa n'a jamais cessé de se multiplier, permettant la mise au point du vaccin contre la poliomyélite, une meilleure compréhension des virus, des maladies cancéreuses et des maladies chromosomiques et des avancées notables dans les domaines de la thérapie génique, de la congélation temporaire des tissus organiques et de la fécondation in vitro. Bien avant n'importe quel astronaute, des cellules HeLa ont même voyagé dans l'espace en 1960 pour étudier sur elles les effets de l'apesanteur !

Inconnue du grand public, Henrietta Lacks est devenue bienfaitrice de l'Humanité et aura sans le savoir sauvé indirectement des dizaines de milliers de patients atteints de différentes pathologies. Restée dans l'ignorance pendant plusieurs décennies, sa famille a obtenu le droit de regard sur ce qui pourra ou non être publié à l'avenir ainsi que le droit de siéger dans un comité scientifique et éthique ayant pour but de "valider les recherches génétiques conduites sur le génome d'Henrietta Lacks". La polémique n'est toujours pas close aux Etats-Unis où le cas a soulevé des questions éthiques très diverses, reconnaissance des droits des familles, consentement pour les prélèvements de tissus, propriété individuelle de l'ADN contenu dans des cellules prélevées, commercialisation de ces cellules... Sur ce dernier point, beaucoup ont noté et dénoncé l'enrichissement d'industriels de la santé utilisant les cellules d'Henrietta Lacks alors que cette dernière a été enterrée sans même une simple pierre tombale, que ses descendants n'ont toujours pas de protection sociale et qu'ils survivent aujourd'hui grâce aux maigres droits d'auteur d'une biographie de leur aïeule...

Depuis la nuit des temps, l'Homme a toujours cherché à comprendre et à vaincre la mort, faisant d'impossibles rêves d'immortalité. Aujourd'hui, les scientifiques pensent avoir compris une partie du secret des cellules HeLa. La cohabitation des gènes du papillomavirus ayant déclenché le cancer d'Henrietta Lacks et des gènes de la malade permettrait la présence et l'action inhabituelle de la télomérase, enzyme qui reconstitue les télomères des chromosomes dans les cellules après leur duplication, empêchant théoriquement tout vieillissement. L'histoire extraordinaire d'Henrietta Lacks n'est peut-être pas encore terminée...

Tonton Daniel

Sources :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Henrietta_Lacks

https://fr.wikipedia.org/wiki/HeLa

http://www.lefigaro.fr/sciences/2013/08/12/01008-20130812ARTFIG00342-pourquoi-les-cellules-d-henrietta-lacks-sont-immortelles.php

http://www.biopsci.com/2009/01/20/henrietta-lacks-du-cancer-a-limmortalite/

http://www.axolot.info/?p=379

 

 

henrietta lacks

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #portraits, #médecine

Repost 0
Commenter cet article