la lanterne

Publié le 3 Mars 2017


Bonjour à tous

Edifié en 1787 sur un terrain de quatre hectares en bordure du parc de Versailles pour le gouverneur du domaine royal, le pavillon de la Lanterne a longtemps été éclipsé par son prestigieux et monumental voisin. Invisible depuis la route, entièrement entourée de hauts murs et jamais ouverte au public, y compris durant les Journées du patrimoine, la résidence d'Etat est aujourd'hui l'un des lieux les plus secrets et les plus discrets de la République française...

Ayant survécu à la Révolution, à l'Empire et à la Restauration, la Lanterne devient propriété de la République afin d'être louée par l'Etat à différents locataires, hauts fonctionnaires ou hôtes étrangers comme le millionnaire américain James Gordon Bennett en 1872. Après la libération y logeront successivement un vice-président du Conseil, un ambassadeur des États-Unis et un Président de l'Assemblée nationale avant que le Général De Gaulle n'attribue la Lanterne en 1959 à l'usage du Premier ministre en fonction. Exception notable, le passage du ministre de la culture André Malraux et de sa compagne Louise de Vilmorin de 1962 à 1969.

Depuis, tous les premiers ministres de la Ve République, de Michel Debré à Dominique de Villepin, en passant par Georges Pompidou, Jacques Chirac, Laurent Fabius ou Jean-Pierre Raffarin, passeront plus ou moins de temps à la Lanterne à l'exception notable d'Edith Cresson. Michel Rocard y fera construire piscine et court de tennis pendant son ministère (il sera d'ailleurs épinglé par le Canard enchaîné pour dépenses somptuaires), Mazarine Pingeot, fille du président François Mitterrand, y montera à cheval, Édouard Balladur y fera enterrer son chien, Lionel Jospin et son épouse y viendront souvent après en avoir interdit le survol. Certains y auraient même travaillé, loin des hypothétiques micros installés dans le Pavillon de musique de Matignon par Valéry Giscard d'Estaing pour espionner son premier ministre Jacques Chirac...

C'est en 2007 que les français redécouvrent la Lanterne grâce au président Nicolas Sarkozy qui y séjourne d'abord avec son épouse Cécilia avant d'y organiser en 2008 son diner de noces avec Carla Bruni et d'y faire un malaise vagal en juillet 2009. C'est au tout début de son mandat que le Président décide sans vergogne de l'utilisation exclusive et monarchique du domaine par la présidence, "échangeant" la Lanterne à Matignon avec le domaine de Souzy-la-Briche. D'aucuns affirmeront alors que les feux de la Lanterne devaient servir à reconquérir Cécilia et le dauphin Louis, à l'instar de Louis XVI offrant Trianon à Marie-Antoinette ! Anne Sinclair n'a-t-elle pas décrit l'endroit comme "Un peu du Petit Trianon, une pincée de résidence secondaire style "Maisons et Jardins" et un zeste d'auberge à Barbizon" ? Plus tard, accompagné de Valérie Trierweiler ou de ses enfants, François Hollande viendra souvent à la Lanterne. Aujourd'hui mis à disposition de l'Elysée, le site reste néanmoins officiellement attribué à Matignon qui continue d'en supporter les frais d'entretien, ce que dénonce régulièrement la Cour des comptes depuis 2013.

Avec un seul étage, le logis principal ne comporte que quelques pièces, personnel, cuisines, garages et services de sécurité occupant les deux ailes latérales. Elegant, paisible, confortable, proche de Paris, à l'abri des regards, bien protégé et à échelle humaine, le domaine présente tous les attraits d'une résidence secondaire où le temps semble s'arrêter et où il fait bon vivre à l'ombre des arbres centenaires. L'exact contraire du Fort de Brégançon ! Ajoutons que les invités et les proches collaborateurs n'ont accès ni au jardin privatif ni à la porte dérobée ouvrant directement sur le parc du château de Versailles de jour comme de nuit... Quant à la cave à vins, emplie de prestigieux Bordeaux amenés par Jacques Chaban-Delmas, elle est réputée pour être la plus belle de la République selon Dominique de Villepin qui regretta après l'élection de Nicolas Sarkozy qu’elle soit mise à disposition "d’un buveur de jus d’orange"...

Avec sa double exposition et ses 36 hautes fenêtres laissant généreusement entrer le soleil, la Lanterne a bien mérité son nom. Une lanterne forcément magique, où les ors de la République brillent en secret sous un voile désespérément opaque. On en comprendrait presque l'acharnement de certains à vouloir se faire élire à la tête de l'Etat...

Tonton Daniel

Sources :

http://www.vanityfair.fr/actualites/france/articles/10-choses-lanterne-trierweiler-hollande/2149

http://www.francetvinfo.fr/politique/six-choses-que-vous-ignorez-sur-la-lanterne-residence-d-ete-de-francois-hollande_663635.html

http://www.lefigaro.fr/politique/2013/08/02/01002-20130802ARTFIG00220-francois-hollande-succombe-aux-charmes-de-la-lanterne.php

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20140801.OBS5282/la-lanterne-residence-des-vacances-de-francois-hollande.html

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/la-lanterne-fuite-a-versailles_540348.html

 

la lanterne

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #le saviez-vous, #histoire, #architecture

Repost 0
Commenter cet article