Publié le 31 Décembre 2008

Bonjour à tous

Petit cadeau pour finir l'année avec le sourire !

Tonton Daniel



Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #humour

Repost 0

Publié le 26 Décembre 2008

Bonjour à tous

 

C’est la crise pour tout le monde !

La liste des gogos et des victimes du financier américain Bernard Madoff ne fait que s’allonger !

Banques, fonds, assureurs, financiers, promoteurs, associations et particuliers, tous sont touchés :

http://www.challenges.fr/actualites/finance_et_marches/20081215.CHA9317/la_liste_desvictimes_delaffaire_madoff.html?xtor=RSS-20

Hélas , des associations caritatives ont aussi été flouées, et une première victime physique, le financier français Thierry Magon de la Villehuchet, dont le fonds et les clients ont été ruinés, s’est suicidé mardi 23 décembre.

Parmi les particuliers figureraient entre autres la famille Grimaldi de Monaco, Liliane Bettencourt, Mortimer Zuckerman, Fred Wilpon, Jeffrey Katzenberg, Daniel Hechter, Caroline Barclay, la famille Racamier ou Alicia Koplowitz, tous ultra-fortunés et bien trop confiants !

Pour une fois, les riches payent aussi ! On s’en réjouirait presque !

 

Tonton Daniel

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #économie

Repost 0

Publié le 24 Décembre 2008

Bonjour à tous

 

Toujours depuis le Pays Basque, voici la recette (trouvée sur le net) du célèbre (et fameux !) gâteau basque. A noter qu’à l’origine, ce gâteau n’était pas proposé avec de la crème pâtissière, mais avec des cerises noires.

 

Le gâteau basque

 

Préparation : 40 minutes - Cuisson: 35 minutes

 

 

Les ingrédients :

Pour 6 personnes
La pâte
300 g de farine
200 g de sucre
200 g de beurre
1 oeuf - 2 jaunes d'oeufs
1 citron
1 cuillère à café de levure
Sel

 

La crème pâtissière
1/4 de litre de lait
50 g de farine
50 g de sucre
2 jaunes d'oeufs - 2 oeufs
1/2 gousse de vanille

 

 

Préparation:

Verser la farine dans une terrine et creuser une fontaine.

Ajouter les 2 jaunes d'oeufs ainsi que l'oeuf entier (battu au préalable). Ajouter ensuite la levure, le sucre, le sel, le beurre (en petits morceaux) et le zeste de citron.

Travailler la pâte jusqu'à ce qu'elle devienne bien lisse. La rouler en boule et la laisser reposer au moins deux heures au frais, dans un linge fariné.

Pour la crème pâtissière, faire chauffer le lait en y ajoutant la 1/2 gousse de vanille.

Dans une terrine, mettre le sucre, les 2 jaunes d'oeufs, les deux entiers (battus). Faire blanchir le mélange en le travaillant avec une cuillère en bois. Ajouter la farine en pluie ainsi que le sel. Ajouter ensuite le lait chaud tout en continuant à tourner.

Verser le mélange obtenu dans une casserole et faire chauffer très doucement, tout en tournant. Veiller à ce que la crème épaississe un peu. Sortir enfin la casserole du feu, et continuer à tourner jusqu'a ce que la crème refroidisse.

Prendre ensuite un "moule à manque (ou un moule à tourte, c'est-à-dire avec un fond profond). Beurrer et fariner le moule. Prendre la boule de pâte et la diviser en deux parts, correspondant au 1/3 et 2/3. Etendre au rouleau le plus gros morceau et garnir le moule, en veillant bien à former un bourrelet sur les côtés.

Verser la crème refroidie dans le moule.

Prendre le reste de pâte, l'étendre au rouleau et le placer au dessus de la crème, comme un couvercle. Veiller à "raccorder" les bords des 2 morceaux de pâte en les mouillant et les pinçant.

Prendre une fourchette et dessiner des décorations sur le haut du gâteau. Mettre au four (180 °C - préalablement chauffé) et laisser cuire 30 à 35 minutes.

 

Bon appétit !

 

Tonton Daniel

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #pays basque, #alimentation

Repost 0

Publié le 23 Décembre 2008

Bonjour à tous

 

Dépêche de l’agence Associated Press ce jour :

 "Plus de 10 tonnes de chocolats de contrefaçon saisies par les douaniers de Rungis :

Les douaniers du marché de Rungis (Val-de-Marne) ont saisi 10,7 tonnes de bouchées au chocolat de contrefaçon lors d'un contrôle mené le 28 novembre dernier dans un container réfrigéré en provenance de Turquie, annonce mardi la Direction générale des douanes.

Alors que les documents accompagnant les marchandises parlaient de paquets de gaufrettes, les douaniers ont découvert près de 4.700 cartons contenant des bouchées de chocolat semblant contrefaire des produits de la marque de Ferrero. Ils ont dénombré 32.832 boîtes de chocolats pour un poids total de 10.769 kilos.

Alors que Ferrero "a très rapidement confirmé l'existence d'une violation de ses droits de marques", les premières analyses effectuées par le laboratoire des douanes de Paris ont révélé que les produits saisis "n'étaient pas dangereux, même si leur composition ne correspondait pas à celle des bouchées originales".

La valeur de l'ensemble des marchandises est estimée à près de 223.500 euros.

Les Douanes notent que cette nouvelle saisie "vient confirmer la tendance observée ces dernières années en matière de contrefaçons de produits de grande consommation, médicaments, produits alimentaires, appareils de haute technologie et pièces détachées automobiles". En 2007, les douanes ont saisi 4,6 millions d'articles de contrefaçon pour une valeur de plus de 400 millions d'euros. Sur les 11 premiers mois de 2008, près de 5,4 millions d'articles ont déjà été saisis ».

 

La question suivante est évidente : que vont devenir ces 10 tonnes de chocolat, de mauvaise qualité, mais consommables malgré tout ? Les douaniers vont-ils tout détruire, de manière symbolique et ostentatoire comme ils en ont l’habitude ? Ou vont-ils en faire profiter des associations caritatives comme les Restos du cœur par exemple ? Doit-on privilégier le droit des entreprises ? Ou, de manière plus pragmatique, le bon sens et les familles dans le besoin ?

 

Tonton Daniel

 

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #économie

Repost 0

Publié le 21 Décembre 2008


Bonjour à tous
 

Enfin les vacances ! Comme chaque année, me voici reparti vers le Pays Basque, et plus précisément vers la Soule, pour une cure familiale de confits et de gâteaux basques...

A cette occasion, un petit article sur une composante importante de la culture basque : la pastorale, héritière des "mystères" médiévaux.
La définition de Wikipedia est simple et précise :
 

"Les pastorales sont des pièces de théâtre chantées, montées par les habitants d'un même village sur un thème religieux ou historique.
Essentiellement jouées en Soule, les pastorales représentent l'une des plus anciennes formes de culture du Pays basque. Elles puisent leurs origines dans le Moyen Âge, portées par la tradition orale, les premiers écrits datant du XVIIIe siècle".
 

Pendant plusieurs heures, le public qui rôtit au soleil (les pastorales ont lieu pendant l'été) est donc convié à un spectacle de chants (en basque), de danses (costumées), de déclamations et de défilés de troupeaux sur scène, le genre étant très codifié (déroulement, personnages, mise en scène) et passablement ennuyeux pour les non-initiés...
 

En dehors d'un spectacle assez hermétique pour le vulgum pecus et très manichéen sur le fond (combat caricatural des bons et des méchants), on doit surtout noter le fait singulier que ces pastorales sont préparées, jouées et mises en scène par des non-professionnels, souvent des éleveurs déjà surchargés de travail, qui donnent énormément de leur temps pour cette représentation annuelle et unique. La qualité des chanteurs basques n'étant plus à prouver, ces spectacles sont très appréciés et il est fréquent que deux représentations soient données à une semaine d'intervalle. Voltaire ne désignait-il pas déjà les Basques au XVIIIe siècle comme "ce petit peuple qui chante et qui danse au pied des Pyrénées" ?
 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pastorale_(Pays_basque)

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Myst%C3%A8re_(th%C3%A9%C3%A2tre)
 

La pastorale de Camou-Cihigue en 2007 :
 

http://www.youtube.com/watch?v=flGQksjp25E
 

Tonton Daniel



 

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #pays basque

Repost 0