Publié le 31 Juillet 2012


Bonjour à tous

 

En 1845, un homme épris de liberté décide de s'isoler en fôret dans une simple cabane de rondins afin de quitter la société des hommes, se libérer des contraintes sociales et prouver qu'on peut vivre en autarcie, sans argent et sans superflu. De cette expérience d'indépendance et de simplicité qui durera deux ans va naitre un récit, "Walden ou la vie dans les bois", dans lequel l'ermite volontaire relate son expérience dans les moindres détails et qui est chargé de nombreux symboles : le passage des quatre saisons comme "symbole du développement de soi", les sentiers de la fôret à rapprocher des "sentiers parcourus par l'esprit", la construction de la cabane comme "métaphore illustrant l’édification attentive de l’âme"...

 

L'homme est américain et s'appelle Henry David Thoreau. Considéré par ses contemporains comme un misanthrope asocial et cynique, il va néanmoins devenir l'un des hommes les plus influents de son siècle, sera pour les uns une référence, un modèle, un pionnier, pour les autres un héros, une légende, un mythe, un visionnaire ou un prophète.

 

Ecrivain, poète et philosophe, ses écrits inspireront la non-violence à Gandhi, le mouvement des droits civiques contre la ségrégation raciale à Martin Luther King et à Nelson Mandela. Dénonçant la peur systématique et opposant l'individu à la société et à l'Etat, il crée le concept de "désobéissance civile", milite contre l'esclavage, remet en cause le fonctionnement des institutions politiques, "dénigre la conception protestante du travail rédempteur" et encourage les citoyens à "être hommes d'abord et sujets ensuite".

 

Outre ses conceptions politiques, il devient aussi, grâce à son approche de la Nature, botaniste et naturaliste. Opposé aux préjugés et à la foi religieuse, son discours scientifique est basé sur l'expérience et le pragmatisme. Admirateur des thèses de Charles Darwin, de Carl von Linné et d'Alexander von Humboldt, il veut "replacer l'homme dans son milieu naturel" et appelle au respect de l'environnement, devenant l'un des premiers écologistes reconnus.

 

Politiciens, écologistes, écrivains, musiciens, architectes, végétariens, paysans du Larzac, grévistes de mai 68... tous se réclament ou se sont réclamés de sa pensée ! Aujourd'hui, Peter Weir et ses "Poètes disparus", Stéphane Hessel ou Nicolas Vanier, José Bové et partisans de la décroissance sont les héritiers de celui qui refusait pourtant tout prosélytisme : "chacun [doit] découvrir et suivre sa propre voie".

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Henry_David_Thoreau

 

Citations :

 

"Ne fixe pas ton coeur sur ce qui est transitoire."

 

"Voici les hommes devenus les outils de leurs outils !"

 

Tonton Daniel

 

 

Henry David Thoreau

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #portraits

Repost 0

Publié le 30 Juillet 2012


Bonjour à tous

 

"Que faire des éthylotests une fois utilisés ? Les jeter à la poubelle ou les brûler serait source de pollution et de danger pour la santé publique, alerte l'ONG Robin des bois. Obligatoires dans les voitures depuis le 1er juillet, ils contiennent du chrome 6, une substance cancérigène. Or, compte tenu du nombre d'éthylotests à mettre sur le marché, il faudra prévoir de traiter annuellement environ 30 tonnes de chrome 6. L'ONG plaide pour la mise en place d'une filière de récupération spécifique ou pour l'intégration des rebuts dans les entreprises gérant les "déchets diffus spécifiques."

 

(source presse - 20 juillet 2012)

 

Sans compter le ballon en plastique et l'emballage d'un produit dont la durée de vie ne dépasse pas un an et qu'il faut donc remplacer après cette période !

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89thylotest

 

Tonton Daniel

 

ethylotest

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #déchets et recyclage

Repost 0

Publié le 29 Juillet 2012


Bonjour à tous

 

Ouvert en 1991 à Boulogne-sur-mer, Nausicaa, le plus grand "centre de culture scientifique et technique de découverte de l’environnement marin" d'Europe, regroupe 40 000 animaux et végétaux dans 40 aquariums totalisant 4,5 millions de litres d'eau de mer. Parmi les moments forts de la visite, outre le chant des baleines, toujours aussi mystérieux et lointain, il faut évoquer les requins-léopards évoluant dans une fôret de kelp, le poulpe géant collé à sa vitre, prédateur aussi laid qu'intelligent, le ballet des otaries toujours en mouvement, un débonnaire requin-taureau de trois mètres de long régnant sur le plus grand bassin du centre, et les fascinantes méduses, transparentes, lentes, a priori faibles et inoffensives... Du temps d'Ulysse et de Nausicaa, le regard de la Gorgone Méduse pétrifiait les curieux imprudents... Aujourd'hui, la méduse attire toujours tous les regards !

 

Au-delà de l'aspect visuel et spectaculaire, au-delà de la beauté et des couleurs des aquariums, le centre Nausicaa se consacre depuis sa création à la pédagogie et à la sensibilisation des plus jeunes au développement durable. Il nous rappelle pendant toute la visite que, pour préserver l'environnement, les actions individuelles commencent en amont : "Il ne s'agit pas de mettre la Terre en réserve, mais bien de vivre en meilleure intelligence avec notre environnement." Et plus loin : "Si les récifs coralliens disparaissaient,la planète s'en remettrait, mais pas l'Homme"...

 

Le pari semble réussi : beaucoup de jeunes enfants étaient hier le nez et les mains collés aux vitres, fascinés par le spectacle silencieux de poissons parfois beaucoup plus grands qu'eux ! Dans ces moments-là, je me dis qu'il y a encore de l'espoir, et que ces enfants lutteront sans doute un jour mieux que nous pour la sauvegarde de la planète et de ses habitants !

 

 

http://tontondaniel.over-blog.com/article-l-aquarium-de-paris-74123952.html

 

http://tontondaniel.over-blog.com/article-aquarium-de-saint-malo-53930807.html

 

http://tontondaniel.over-blog.com/article-31824920.html (La Rochelle)

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Boulogne-sur-Mer

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nausica%C3%A1_-_Centre_national_de_la_mer

 

http://www.nausicaa.fr/

 

Pour une consommation responsable : www.mrgoodfish.com

 

Tonton Daniel

 

 

méduses nausicaa

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #sur les routes de france

Repost 0

Publié le 25 Juillet 2012


Bonjour à tous

 

"Voulez-vous sentir comme Paris ?

 

Si vous n’avez pas les moyens de voyager, pas de problème, vous n’avez qu’à vous planter devant une photo de ville (Paris, Munich, Miami) puis fermer les yeux et renifler un flacon couvert d’une étiquette pour bagage.
Une ligne de parfum, nommée «Scents of Departure» (soit «fragrances de départ» en français) vous propose Tokyo, Londres ou Dubai (14 villes en tout) en flacons. Gérald Ghislain, créateur de sa marque de parfums, et Magali Sénéquier, designer, ont lancé des fragrances (en vente en France depuis la mi-mai) qui évoquent les odeurs de villes.

 

«Les odeurs thématisées sont intitulées d’après les codes des aéroports comme DXB pour Dubai ou LHR pour Londres», précise le Huffington Post. Gaby Perez, porte-parole de Scents of Departure a confié au site américain:
«Les odeurs représentent les sentiments et les idées qui évoquent la ville, ce n’est pas une traduction olfactive littérale de la ville. Par exemple, pour New York, le créateur Gerald [Ghislain] veut que le parfum recrée une promenade dans Central Park et comme il adore jouer avec les mots et les odeurs, il a ajouté une touche de pomme verte, en honneur, évidemment, à la Grosse Pomme. Mais pour Los Angeles, l’interprétation est plus abstraite. Les créateurs ont voulu jouer avec les symboles d’Hollywood, Los Angeles a donc un parfum à la fois luxueux et prétentieux, comme un jaillissement de gloire et de séduction».

 

Pour CDG Paris, vous trouverez dans votre flacon bergamote, orange, citron, feuilles d'arbres ; du muguet, de la rose, du cyclamen, des nénuphars et des fleurs blanches, puis du musc blanc, de la poudre de riz, et du bois blond. Tout cela pour rendre l'idée d'une «aube dans le jardin des Tuileries» :
«L'air doux embaume la charmante odeur de fleurs blanches et de feuilles d'arbres craquantes. Dans un rayon du soleil matinal, vous marchez silencieusement sous les tilleuls et vous vous vous délectez de ce chemin apaisant, bordé de roses. Vous levez les yeux sur le Louvre, luisant sous les premiers rayons de soleil. Derrière vous : les Champs-Elysée. Toute la magie de Paris».

 

Qui a dit que Paris sentait les crottes de pigeons ?"

 

(source : http://www.slate.fr/lien/57157/parfum-odeurs-villes-aeroports)

 

http://usa.thescentofdeparture.com/destinations.php

 

Voilà une idée très... commerciale (!) qui me rappelle la mise en canette d'air de montagne pour les citadins en manque d'oxygène et d'air pur...
Suivez mon conseil : descendez plutôt les "Champs-Elysées" avec Guerlain, préférez les roses de Bulgarie offertes par Yves Saint Laurent dans son inimitable "Paris", offrez le bouquet de fleurs blanches de "French Cancan" par Caron, redécouvrez l'intemporel "Soir de Paris" par Bourjois ou rendez-vous au "24 Faubourg" pour retrouver l'élégance parisienne de la maison Hermès...

 

Tonton Daniel

 

EDT CDG Paris

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #le parfum

Repost 0

Publié le 23 Juillet 2012


Bonjour à tous

 

A l'occasion du 40e anniversaire de sa disparition, le musée Galliera et la cité de la Mode et du Design présentent sur le site des Docks de Paris une exposition "Hors les Murs" consacrée à Cristobal Balenciaga et à ses collections. Robes de cocktails, bustiers, chapeaux cloches, lignes fluides et épurées, c'est tout l'esprit des années 50 et 60, l'audace, l'inventivité,  les épaules nues, l'époque de Dior, de Saint-Laurent, de Courrèges, le temps des stars et du festival de Cannes qui sont ici évoqués.

 

Parallèlement aux noires et sublimes créations du couturier espagnol sont exposées quelques oeuvres immaculées et plus modernes de Rei Kawakubo, créatrice de la marque "Comme des garçons". Entièrement blanches et couvrant les mannequins des pieds à la tête, ses tenues évoquant le mariage, la grossesse ou le deuil renvoient paradoxalement avec leurs voiles, leurs paniers-crinolines et leurs grosses fleurs une image de la féminité beaucoup plus classique et traditionnelle ! Signe des temps ? Nouvelles valeurs ? Retour en arrière ?

 

"La mode, c'est ce qui se démode" suggérait Jean Cocteau... Après avoir vu ces deux expositions, on peut se poser la question ! Le directeur du musée Galliera, Olivier Saillard, ajoute d'ailleurs : "La mode ne surgit pas du néant, elle se nourrit du passé"...

 

Merci à sylvie et à Chantal pour la double découverte des expositions et du site réaménagé depuis avril 2012.

 

http://www.paris-docks-en-seine.fr/

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Crist%C3%B3bal_Balenciaga

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Comme_des_Gar%C3%A7ons

 

Tonton Daniel

 

 

balenciaga

 

 

balenciaga 1952

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #paris - ile de france

Repost 0