Publié le 26 Octobre 2013


Bonjour à tous

Impressionnant de modernité et d'intuition scientifique géniale, le recueil philosophique "De la nature" (De rerum natura) a été rédigé par le poète latin Lucrèce au 1er siècle avant notre ère. En s'opposant au stoïcisme et au christianisme, il défend et développe les principales conceptions du philosophe grec Epicure, sa conception du Monde, la place de l'Homme dans l'Univers, la manière de trouver le bonheur sans passion ni trouble et comment atteindre l'état d'ataraxie. Pour atteindre cette paix de l'âme, Lucrèce se base sur l'observation de la nature, sur l'expérience et la logique afin d'éliminer du coeur des hommes toute forme de peurs, de désirs, de croyances et de préjugés. Son message est simple : "C'est ici-bas que la vie des sots devient un véritable enfer" !

Au fil des siècles, l'enseignement d'Epicure a peu à peu été transformé, principalement sous l'impulsion des autorités religieuses. Si l'on n'en retient aujourd'hui que l'aspect hédoniste, la recherche du plaisir et l'individualisme, il ne faut surtout pas oublier son aspect scientifique. Si le texte original a souvent été interprété et si nombre de traductions sont toujours sujettes à caution, Lucrèce nous rappelle ainsi qu'Epicure (inspiré sans doute par Leucippe et Démocrite) a affirmé la théorie atomiste et l'assemblage hasardeux des atomes, l'existence d'autres planètes dans l'Univers, l'hérédité expliquée par un "double germe", le cycle de la matière et de la vie ("La nature du monde entier se modifie avec le temps")... Il démonte un par un les arguments en faveur d'une action divine au profit de causes naturelles pour expliquer la marche de l'Univers : "La foudre n'est pas l'oeuvre des Dieux" !

Malgré tout, paradoxe au sein de cet ordre "naturel", ni Epicure ni Lucrèce ne semblent remettre en cause l'existence des Dieux. Pour eux, ils sont des "maitres orgueilleux", lointains et indifférents dont l'Homme n'a pas à se soucier : "Les châtiments infernaux ne sont que des légendes ou des symboles". D'autres erreurs, plus "techniques", apparaissent au fil des pages : dans un système géocentrique, la Terre n'est pas une sphère mais un disque, l'esprit est un processus "fait de substance" mais localisé dans la poitrine, les espèces terrestres ne sont pas "sorties des profondeurs de la mer" ou encore c'est l'usage qui crée la fonction, et pas l'inverse... Mais peu importent les erreurs, seule compte la démarche scientifique, raisonnée, pragmatique. Lucrèce, d'ailleurs, n'hésite pas à avouer son ignorance sur certains points.

Le résumé de l'ouvrage est simple : l'Homme est mortel comme toutes choses dans l'Univers et il n'y a donc rien à espérer après la mort. Il faut ainsi profiter de notre bref passage sur Terre pour éviter problèmes et passions qui ne peuvent qu'engendrer souffrances et chagrins. Le but ultime étant d'atteindre la liberté pour le corps et le bonheur pour l'esprit à travers l'équilibre, la sagesse et la sérénité. Ce que le poète Horace a très bien résumé quelques années plus tard en deux mots : "Carpe diem !"

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lucr%c3%a8ce

http://fr.wikipedia.org/wiki/De_rerum_natura

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ataraxie

http://fr.wikipedia.org/wiki/Carpe_diem

http://tontondaniel.over-blog.com/quattrocento

Tonton Daniel

de la nature

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #littérature

Repost 0

Publié le 23 Octobre 2013


Bonjour à tous

Attention ! Chef-d'oeuvre ! Sorti aujourd'hui sur les écrans français, "Gravity" du mexicain Alfonso Cuarón dépasse de loin tout ce qui a été fait jusqu'à présent au cinéma dans le genre science-fiction. La seule référence possible, pour la crédibilité scientifique et l'ampleur du message, est évidemment "2001, l'odyssée de l'espace" le film génial de Stanley Kubrick qui a marqué plusieurs générations depuis 1968 et qui a sans doute inspiré quelques séquences de Gravity, dont celle du foetus par exemple. Même s'il est moins "musical", Gravity a d'autres atouts comparé à son ancêtre : la qualité numérique qui permet des effets spéciaux époustouflants (la désintégration de l'ISS restera une séquence d'anthologie), la 3D qui ajoute à la beauté exceptionnelle des images, le scénario en béton armé (le problème des déchets spatiaux est un réel problème) ainsi que les pointes d'humour distillées par George Clooney. Sans compter le talent de Sandra Bullock, beaucoup plus émouvante et humaine que les héros imperturbables de "2001" et dont les larmes versées en apesanteur ajoutent un côté magique et poétique à l'ensemble.

Depuis le long plan-séquence initial jusqu'à l'image symbolique finale, de la navette spatiale américaine à la station orbitale chinoise Tiangong, entre une aurore boréale et un lever de soleil, en passant devant un ciel étoilé ou en survolant les continents endormis, chacun pourra trouver ce qu'il cherche dans ce film incroyable : parabole métaphysique sur la petitesse de l'Homme dans l'Univers, message écologiste sur la beauté de la Planète Bleue, dénonciation des risques technologiques, constat sur la futilité des conflits humains ou simplement assurance de passer un excellent moment !

"Gravity" est un film extraordinaire, magnifique, haletant, rythmé, intelligent, dynamique, bouleversant... A voir et à revoir afin d'éprouver des sentiments qui échappent à toute pesanteur ! Vite !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gravity_(film)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sandra_Bullock

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tiangong_1

http://tontondaniel.over-blog.com/article-7022631.html (Navette spatiale)

http://tontondaniel.over-blog.com/article-31686302.html (ISS)

http://tontondaniel.over-blog.com/article-a-bord-de-l-iss-110060533.html

http://tontondaniel.over-blog.com/article-6287501.html (George Clooney)

Tonton Daniel

gravity

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #cinéma, #astronomie et espace

Repost 0

Publié le 22 Octobre 2013

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #paroles et musique

Repost 0

Publié le 20 Octobre 2013


Bonjour à tous

Si Arsène Lupin dupait son monde en faisant fréquemment de "fausses sorties" (dans "813" ou dans "L'aiguille creuse" par exemple), le comédien Georges Descrières qui immortalisa le célèbre gentleman-cambrioleur sur le petit écran dans les années 70 a, lui, définitivement quitté la scène hier. Bien que sociétaire de la Comédie Française dont il fut longtemps le doyen, Georges Descrières restera pour beaucoup l'interprète du célèbre voleur dans l'adaptation un peu mièvre mais Ô combien cultissime des romans de Maurice Leblanc. C'est pourquoi ce soir et pour toute une génération Arsène Lupin a tiré sa dernière révérence !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Descri%C3%A8res

http://tontondaniel.over-blog.com/article-le-dernier-amour-d-arsene-lupin-111373366.html

Tonton Daniel

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #portraits, #télévision

Repost 0

Publié le 19 Octobre 2013


Bonjour à tous

Amis geeks, attention ! La saison 5 de la série "The big bang theory" arrive sur la chaine NRJ12 à partir de lundi prochain à 19h45 !
Récompensée par de nombreux prix partout dans le monde, la série qui dame le pion à tous les fondamentalistes religieux est à la fois drôle et intelligente ! Deux excellentes raisons pour retrouver la joyeuse bande réunie autour de Sheldon Cooper !

http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Big_Bang_Theory

Tonton Daniel

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #télévision

Repost 0