Publié le 29 Novembre 2015

Bonjour à tous

A l'heure où débute à Paris la 21e conférence mondiale sur le climat organisée par les Nations unies nommée COP21 (Conference of the parties), et à moins d'un an de l'ouverture des Jeux olympiques d'août 2016 à Rio, le Brésil vient de vivre dans l'indifférence quasi générale l'une des pires catastrophes environnementales de son histoire.

Le 5 novembre dernier, de très fortes pluies ont frappé le Brésil, entrainant la rupture des deux barrages miniers en remblai de Bento Rodrigues puis une gigantesque coulée de boues toxiques chargées entre autres produits de plomb, de chrome et d'arsenic.

Bilan très provisoire : 60 millions de mètres cubes de déchets miniers déversés dans le fleuve Rio Doce, deuxième plus grand fleuve du pays après l'Amazone, un village détruit, 13 morts, 11 disparus, des millions de poissons morts d’asphyxie, 280.000 personnes privées d'eau après contamination des nappes phréatiques, et des images impressionnantes qui laissent présager un désastre écologique majeur jusqu'à l'océan Atlantique.

Une bataille juridique et financière, aussi dérisoire que tardive, a commencé entre les états concernés (Minas Gerais et Espírito Santo) et les compagnies minières propriétaires des barrages mal entretenus qui ont cédés, la compagnie Samarco et ses deux actionnaires, les géants miniers brésilien Vale et anglo-australien BHP Billiton.

Tonton Daniel

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rupture_de_barrages_de_Bento_Rodrigues

pollution brésil
pollution brésil
pollution brésil
pollution brésil

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #environnement

Repost 0

Publié le 28 Novembre 2015

"Gambie : défense absolue d'exciser !

25 Novembre 2015

Enfin une décision à saluer sous le ciel sombre du régime de Yahya Jammeh pour qui l'excision est à considérer comme "une pratique d'un passé révolu".

Le président gambien Yahya Jammeh a décrété l'interdiction de l'excision, "avec effet immédiat", soulignant que cette pratique très répandue dans le pays n'était pas dictée par l'islam et devait par conséquent être abolie, a annoncé mardi le ministre de l'Information. Le président Jammeh "a déclaré que la mutilation sexuelle féminine (excision, NDLR) était interdite avec effet immédiat", a écrit le ministre, Sherrif Bojang, sur sa page Facebook.

Une décision annoncée à Kanilai, son village natal

"Le président a fait cette déclaration la nuit dernière (lundi) lors d'un rassemblement à Kanilai", sa localité natale, sous les applaudissements des femmes de l'assistance, a précisé mardi le ministre, interrogé par l'AFP. Cette décision vise à "la protection des fillettes", a assuré M. Bojang, soulignant que le chef de l'État l'avait motivée par l'absence de justification religieuse de cette pratique dans l'islam. M. Jammeh a prévenu les parents et les autorités locales qui ne respecteraient pas cette interdiction qu'ils subiraient des sanctions. Selon les commentateurs, les peines devraient être alignées sur celles prévues par la loi en cas de coups et blessures volontaires.

La lutte contre l'excision n'est pas encore gagnée

Le quotidien britannique The Guardian, qui a lancé en 2014 une campagne mondiale contre l'excision en coopération avec le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) avec à la clef un prix du reportage sur l'excision en Afrique en 2015, cite mardi la réaction enthousiaste d'une militante de l'abolition de cette pratique en Gambie. "Je suis vraiment impressionnée que le président ait fait ça. Je ne m'y serais jamais attendue en un million d'années", a déclaré Jaha Dukureh au journal, se disant "fière de (son) pays". Selon le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), la Gambie est l'un des dix pays, tous africains, où l'excision est le plus pratiquée, touchant environ trois quarts de la population féminine. Parvenu au pouvoir par un coup d'État sans effusion de sang en 1994, puis constamment réélu depuis 1996, Yahya Jammeh dirige d'une main de fer la Gambie, petit État anglophone d'Afrique de l'Ouest enclavé dans le territoire du Sénégal, hormis sa façade atlantique."

(Source : lepoint.fr)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Excision

http://tontondaniel.over-blog.com/article-6668579.html

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #actualité, #afrique, #sexualité

Repost 0

Publié le 27 Novembre 2015

Bonjour à tous

Saviez-vous que James Bond avait un frère cadet ? Ou, plus exactement, que Sean Connery avait à la ville un frère cadet prénommé Neil ? Parfaitement inconnu du grand public, celui-ci a néanmoins été recruté en 1967 pour jouer sous son vrai nom le rôle du frère de 007 dans une mise en abyme surprenante, au titre évocateur et malicieux, "Opération frère cadet", "Operation Kid Brother" ou "OK Connery" dans la version originale !

Réalisée par Alberto De Martino, cette parodie dans laquelle se mêlent réalité et fiction regroupe tous les thèmes de la saga James Bond à l'exception du générique : un groupe terroriste international (Thanatos) et son quartier général, un méchant à l'ego surdimensionné, une arme destructrice (ici une onde magnétique), des jolies filles, une belle héroïne, une base secrète, des décors exotiques, une victime, des gadgets et, bien entendu, beaucoup d'humour, avec quelques allusions à "zéro zéro" et à Ian Fleming !

Mieux, on y retrouve plusieurs acteurs de trois des quatre films de la série officielle sortis en salles précédemment, Anthony Dawson (Docteur No), Daniela Bianchi (Bons baisers de Russie), Adolfo Celi (Opération Tonnerre), sans oublier Bernard Lee et Lois Maxwell dans les rôles de M et de Moneypenny qui comparent à plusieurs reprises les physiques, personnalités et méthodes des deux frangins !

Au final, une vraie curiosité, un film typique des années 60, délicieusement kitsch et qui ne se prend pas au sérieux malgré l'importante production. Musique signée Ennio Morricone, décors naturels à Monaco, Taitouan, Malaga et Munich, scénario aussi invraisemblable qu'un James Bond officiel ! Si comme moi vous aimez les nanars des sixties, le film est en accès libre sur internet (lien ci-dessous) : "O.K. Connery ! You were almost better than your brother."

Tonton Daniel

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #cinéma, #internet et informatique

Repost 0

Publié le 24 Novembre 2015

Bonjour à tous

Fi de l'étiquette et des usages du monde ! Oubliez vite les codes, conseils et bonnes manières prônés par la baronne Staffe et la baronne Nadine de Rotschild ! A ranger dans les bibliothèques entre Coluche et Pierre Dac, le "Manuel du savoir-vivre à l'usage des rustres et des malpolis" écrit par Pierre Desproges en 1981 prouve que savoir insulter un abruti avec le sourire est tout un art et que citer Cambronne n'est pas incompatible avec une bonne éducation et une certaine finesse d'esprit. Ne surtout pas confondre grossièreté et vulgarité, goujaterie et bêtise !

Misogyne, misanthrope, anticonformiste et fidèle à lui-même, Desproges mêle avec bonheur absurdité, surréalisme, humour noir et provocation. Devant la mort inéluctable et face à la sottise de ses contemporains, le fataliste désabusé vise en vrac toutes ses cibles habituelles : l'armée et les militaires, les footballeurs et leurs supporters, le clergé, la religion, les grenouilles de bénitier, les hommes politiques, les bourgeois, les immigrés et les étrangers, l'académie française et ses immortels, les publicitaires, les intellectuels, les machos, les fous du volant, les croque-morts et tous les cons en général, ce qui fait beaucoup de monde !

Et vous ? Confrontés aux incivilités et aux inconvenances, empoisonnés par votre chef de bureau, votre voisin de palier ou votre belle-mère adorée, cernés par tous les malotrus, les pignoufs, les enquiquineurs, les sans-gêne et les casse-pieds de tout poil, n'hésitez pas à chercher dans ce manuel comment répondre et réagir avec panache ! Merde, quoi !

Tonton Daniel

http://tontondaniel.over-blog.com/2015/10/vivons-heureux-en-attendant-la-mort.html

manuel de savoir-vivre

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #littérature

Repost 0

Publié le 20 Novembre 2015

Bonjour à tous

Dans l'univers de la parfumerie, en dehors de la création artistique, le flacon d'un parfum a souvent autant d'importance que le jus ou le nom du produit. Peu importe que la composition soit réussie, si le contenant est raté, le contenu sera invendable. Exemples d'échecs marketing, les parfums Bic en 1988 et "C'est la vie" de Christian Lacroix en 1990 qui restent dans toutes les mémoires. Pour sa fragrance, Lacroix avait imaginé une fiole en forme de coeur humain avec une crosse aortique pour bouchon, un résultat ni très romantique ni très raffiné ! Souvent associés au rêve, aux fleurs, aux voyages, à l'exotisme, au luxe ou à la mode, les flacons copient aussi parfois les courbes féminines avec plus ou moins de pudeur, comme le sensuel "Shocking" de Schiaparelli en 1937 ou le buste suggestif de Jean-Paul Gaultier en 1993.

Au fil du temps, au gré de la concurrence, de la mondialisation et de l'évolution des moeurs, les héritiers de Lalique et de Baccarat sont passés à l'étape suivante. La très ancienne et respectable maison Fabergé a été l'une des premières dès 1964 a lancé pour "Brut" un flacon viril, très stylisé et discrètement phallique, aujourd'hui remplacé par un récipient moderne aux lignes beaucoup plus géométriques. Des sexes masculins en érection ? Les plus pudiques et les plus incrédules refusent souvent de reconnaitre l'imagination de certains créateurs alors qu'il suffit de feuilleter les magazines de mode pour s'en convaincre. Témoins les flacons provocateurs assumés et revendiqués, "L'homme" signé Jean Nouvel pour Yves Saint-Laurent en 2008, le porno-chic "For men" de Tom Ford, les flacons imbriqués "Il et Elle" d'Armani en 2007 ou les bien nommés "Avant l'amour" et "Après l'amour" de Namara. Enfin, comment ne pas nommer la sulfureuse styliste américaine Donna Karan dont les bouteilles dans l'air du temps, masculines ou féminines, sont on ne peut plus réalistes et à côté desquelles l'enveloppe de "Brut" parait bien sage aujourd'hui ?

Phares (Alain Delon), colonnes (D'Orsay ou Laura Biagiotti), totems (Thierry Mugler), obélisques (Lubin ou Bichara), amphores (Christian Dior), gratte-ciels (Worth), fusées (Rochas), serpents (Nikki de Saint-Phalle), les exemples phalliques ne manquent pas en parfumerie. Sans être particulièrement obsédé, on trouvera facilement quelques ressemblances verticales dans "Pharos" griffé Alain Delon, "Cologne homme" de Pierre Cardin ou "L'eau noir absolu" d'Issey Miyaké. D'autres bouteilles, beaucoup plus stylisées comme celles de "Decibel" d'Azzaro, "Eau Torride" de Givenchy ou, plus surprenantes, "Féminité du Bois" de Shiseido ou "Coriolan" de Guerlain, sont parfois associées à des campagnes de publicité agressives, des corps dénudés, des positions lascives voire lubriques et sans équivoque.

Que dire enfin de l'eau de toilette "SAS Prince Malko" commercialisée en 1983 par Gérard de Villiers dans un flacon en forme de balle de fusil ? Plus viril, tu meurs !

"Madame rêve d'atomiseurs

Et de cylindres si longs

Qu'ils sont les seuls

Qui la remplissent de bonheur

Madame rêve d'artifices,

De formes oblongues

Et de totems qui la punissent..."

(Alain Bashung - 1991)

Tonton Daniel

Fabergé Brut

Fabergé Brut

Yves Saint-Laurent L'Homme

Yves Saint-Laurent L'Homme

Tom Ford For Men

Tom Ford For Men

Armani Il Elle

Armani Il Elle

Namara Avant l'amour

Namara Avant l'amour

Donna Karan

Donna Karan

Donna Karan Eau de parfum profil

Donna Karan Eau de parfum profil

Donna Karan Eau de parfum face

Donna Karan Eau de parfum face

Pharos Alain Delon

Pharos Alain Delon

Pierre Cardin Cologne

Pierre Cardin Cologne

Issey Miyaké Eau noir absolu

Issey Miyaké Eau noir absolu

Shiseido Féminité du bois

Shiseido Féminité du bois

Guerlain Coriolan

Guerlain Coriolan

SAS Prince Malko

SAS Prince Malko

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #le parfum, #sexualité

Repost 0