Articles avec #au jardin tag

Publié le 16 Août 2016

Jardins de l'école du Breuil - Bois de Vincennes - Le marronnier blanc

Jardins de l'école du Breuil - Bois de Vincennes - Le marronnier blanc

Jardins de l'école du Breuil - Bois de Vincennes - Parterre fleuri

Jardins de l'école du Breuil - Bois de Vincennes - Parterre fleuri

Jardins de l'école du Breuil - Bois de Vincennes - Fuschias

Jardins de l'école du Breuil - Bois de Vincennes - Fuschias

Jardins de l'école du Breuil - Bois de Vincennes - Le plan d'eau

Jardins de l'école du Breuil - Bois de Vincennes - Le plan d'eau

Arboretum de Paris - Bois de Vincennes - Les fruits du platycarya

Arboretum de Paris - Bois de Vincennes - Les fruits du platycarya

Arboretum de Paris - Bois de Vincennes - La prairie

Arboretum de Paris - Bois de Vincennes - La prairie

Arboretum de Paris - Bois de Vincennes - La prairie

Arboretum de Paris - Bois de Vincennes - La prairie

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #paris - ile de france, #au jardin

Repost 0

Publié le 3 Juillet 2016

Bonjour à tous

A l'origine étaient l'aridité du désert, les oasis, les fleuves de Mésopotamie et les palmiers dattiers. Puis, avec la civilisation humaine, vinrent les canaux, les aqueducs, les fontaines, les bassins d'irrigation, les jardins suspendus de Babylone et de Ninive. Enfin furent dessinés les premiers jardins orientaux, géométriques, rectangulaires, fermés sur eux-mêmes et séparés en quatre parties égales par autant de canaux représentant les fleuves du paradis.

D'abord utilitaire et nourricier, puis symbolique et princier, l'espace clos devient peu à peu un lieu de détente, de délices, de musique ou de contemplation. Au jardin qu'elle structure, l'eau est partout, elle rafraichit, désaltère, murmure avec les oiseaux et permet une profusion de jasmins, d'orangers, de roses de Damas, de tulipes turques et de plantations luxuriantes. Dans les jardins paisibles de Shalimar à Lahore, de l'Alhambra de Grenade ou du Taj Mahal à Agra, parfums des fleurs, saveur des dattes et des oranges, ombre des arbres, bruissement du vent, chatoiement des céramiques, confort des pavillons et raffinement des kiosques éveillent les sens, inspirent les poètes et favorisent les rencontres galantes...

Bien des siècles plus tard et loin des routes orientales, construite sur le parvis autour de son jardin éphémère et en intérieur le long d'un canal bleu azur aux fontaines de marbre blanc, l'exposition Jardins d'Orient présentée par l'Institut du Monde Arabe à Paris nous invite aujourd'hui à un voyage immobile, silencieux, intérieur et philosophique. Prenez un siège, fermez les yeux, enivrez-vous du parfum des roses et du murmure de la fontaine... Le "pairi-daeza" persan désignant un espace fermé n'aurait-il pas donné naissance à notre "paradis" ?

Tonton Daniel

jardins d'orient

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #paris - ile de france, #au jardin

Repost 0

Publié le 13 Avril 2016

Bonjour à tous

Le saviez-vous ? Malgré les apparences, les carottes n'ont pas toujours été orange ! Cette couleur résulte de la sélection au XVIe siècle de légumes originellement blancs, jaunes, rouges et violets. Les horticulteurs hollandais ont en effet patiemment sélectionné des carottes aux teintes de plus en plus orangées afin de rendre hommage à Guillaume Ier d'Orange-Nassau, gouverneur général de Hollande de 1559 à 1584 et aïeul de l'actuelle famille royale des Pays-Bas.

Tous les historiens ne sont pas d'accord sur l'origine de cette teinte orange toujours couleur nationale néerlandaise mais les nutritionnistes sont unanimes : riche en bêta-carotène, en minéraux, en fibres et en vitamines de toutes sortes, la carotte, de variété ancienne ou moderne, est à consommer crue, cuite, en salade, en rondelle ou râpée sans modération et quelle que soit sa couleur !

Sources : internet et "Histoires extraordinaires de plantes et d'hommes" - Serge Schall - Ed. La source vive.

Tonton Daniel

http://tontondaniel.over-blog.com/article-30348034.html

http://www.carrotmuseum.co.uk/

carotte
carotte

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #le saviez-vous, #alimentation, #au jardin, #histoire

Repost 0

Publié le 19 Juillet 2015

Bonjour à tous

Parmi les nombreuses espèces animales et végétales ayant colonisé accidentellement de nouveaux territoires à cause des activités humaines, on appelle plantes obsidionales (ou polémochores) les végétaux "qui sont arrivés sur un territoire par fait de guerre". D'origine latine, "obsidional" qualifie ce qui est relatif aux sièges militaires alors que "polémochore", d'origine grecque, signifie "dispersé par fait de guerre". Les deux termes sont employés depuis 1870, date à laquelle des botanistes ont remarqué l'apparition de nouvelles plantes autour de Paris, apportées volontairement ou non et sans aucun doute possible par les troupes allemandes et prussiennes assiégeant la Capitale.

La Première Guerre Mondiale a aussi été la cause de l'invasion en Lorraine et dans la région de Verdun de nombreuses plantes étrangères transportées dans le fourrage des chevaux et sous les semelles des fantassins : laîche fausse-brize (Carex brizoides) et géranium des près (Geranium pratense) apportés par les troupes allemandes, bermudienne ou herbe aux yeux bleus (Sisyrinchium montanum), glycérie striée (Glyceria striata) et scirpe vert noirâtre (Scirpus atrovirens) accompagnant les soldats américains par exemple.

Aujourd'hui, contrairement aux plantes exportées, transportées et diffusées volontairement à des fins alimentaires ou ornementales, les graines invasives appartiennent le plus souvent à des espèces férales, espèces introduites par accident lors des échanges commerciaux internationaux ou à cause du tourisme de masse. Très bien acclimatées et menaçant parfois les niches écologiques et les écosystèmes régionaux naturels, elles sont l'une des nombreuses conséquences de la mondialisation et les héritières directes des plantes obsidionales et polémochores à l'heure des drones, des satellites et des conflits informatiques !

Tonton Daniel

plantes obsidionales et polémochores

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #environnement, #lexique, #au jardin

Repost 0

Publié le 19 Juin 2015

Bonjour à tous

Surprise printanière ! Le petit olivier installé l'année dernière sur mon balcon est aujourd'hui couvert d'une multitude de minuscules fleurs jaunes et blanches !

Contrairement à la majorité des plantes à fleurs dont la reproduction est assurée par une espèce animale (insecte, oiseau, chauve-souris), l'olivier fait partie des plantes dites anémophiles dont la pollinisation est assurée par le vent (graminées, conifères, chênes, saules, marronniers, cyprès...).

Plus aléatoire et donc moins efficace, cette méthode nécessite la production de très nombreuses fleurs et donc de grandes quantités de pollen potentiellement allergisant pour l'homme. En revanche, ces fleurs n'ont pas besoin d'être grandes, colorées ou parfumées afin d'attirer un reproducteur. Sur un olivier, moins de 10% d'entre elles donneront une olive sauf si l'arbre appartient à une espèce autofertile.

La récolte est donc prévue à l'automne ! A suivre !

Tonton Daniel

Les photos prises cette semaine :

olivier en fleurs
olivier en fleurs
olivier en fleurs

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #au jardin, #arbres

Repost 0