Articles avec #sports et jeux tag

Publié le 15 Juillet 2017


Bonjour à tous

A la veille de la possible attribution par le C.I.O. des J.O. 2024 à la ville de Paris, petite mais passionnante exposition consacrée aux jeux olympiques de Paris 1924 au musée d'histoire de Colombes, site de construction du célèbre stade olympique. Petit retour en arrière pour un éventuel centenaire...

Tonton Daniel

 

Les photos prises aujourd'hui :

 

L'affiche

L'affiche

Inauguration du stade du Matin

Inauguration du stade du Matin

Projet

Projet

Livraison du stade olympique en 1924

Livraison du stade olympique en 1924

La gare du stade !

La gare du stade !

Le musée d'histoire de Colombes

Le musée d'histoire de Colombes

Vue aérienne 1924

Vue aérienne 1924

Le village olympique...

Le village olympique...

La cérémonie d'ouverture

La cérémonie d'ouverture

Johnny Weissmuller, futur Tarzan à Hollywood...

Johnny Weissmuller, futur Tarzan à Hollywood...

Football 1924

Football 1924

Médaille d'argent anonyme 1924

Médaille d'argent anonyme 1924

Vas-y Léon !

Vas-y Léon !

La carte des jeux (Source internet)

La carte des jeux (Source internet)

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #paris - ile de france, #sports et jeux, #actualité

Repost 0

Publié le 3 Août 2016

Bonjour à tous

Racisme en 1936 à Berlin, terrorisme en 1972 à Munich, guerre froide en 1980 à Moscou, marketing à outrance en 1996 à Atlanta, sauvegarde de l'environnement en 2010 à Vancouver, dopage systématique et corruption organisée depuis toujours, les Jeux Olympiques d'été, miroir symbolique de notre société, reflètent tous les quatre ans l'état de notre civilisation à l'occasion de la trêve olympique.

En 2016, regroupés pour la première fois dans l'histoire des Jeux dans une délégation fantôme, une dizaine de réfugiés politiques natifs de Syrie, du Congo, d'Ethiopie et du Sud-Soudan, vont défiler à Rio sous la bannière olympique du CIO avec le statut "d’athlètes olympiques réfugiés". Pour les présidents du CIO (Comité international olympique) et du HCR (Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés), il s'agit d'un acte politique fort, attirer l'attention du monde sur le sort des soixante millions de réfugiés dans le monde.

Message d'espoir ? Valeurs olympiques ? Humanisme universel ? La "refugee olympic team" deviendra peut-être un magnifique groupe d'ambassadeurs pour la paix mais, dénonçant également l'état pitoyable de certaines infrastructures, la misère à l'ombre des stades brésiliens ou la pollution de la baie de Rio, les mauvaises langues, elles, parlent déjà "d'opération de communication" et de "machinerie financière"...

Sans surprise hélas, le miroir des Jeux se révèle également opaque, grossissant ou déformant selon l'occasion.

Tonton Daniel

une délégation de réfugiés

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #sports et jeux, #actualité, #international

Repost 0

Publié le 29 Octobre 2015

Bonjour à tous

Au Ier siècle de notre ère, l'empereur romain Vespasien aurait déclaré que l'argent n'a pas d'odeur... Deux mille ans plus tard, le footballeur Zlatan Ibrahimovic n'est pas forcément de cet avis ! A l'instar de nombreuses "stars" avant lui, le sulfureux attaquant du Paris-Saint-Germain et ancienne ceinture noire de taekwondo vient de lancer son premier parfum pour hommes, sobrement baptisé "Zlatan" et accompagné d'une ligne de produits dérivés, spray corporel, gel douche et déodorants. En "zlatanant" au passage et sans vergogne le parfum officiel du Paris Saint-Germain édité en 2014 avec l'appui de la maison St Dupont...

Fidèle à son égo et en toute simplicité, "Ibra" aurait déclaré vouloir faire "le meilleur parfum du monde." Ou plutôt faire faire... Imaginée par le nez Olivier Pescheux de la maison Givaudan, la fragrance se veut fraiche et sensuelle, aux antipodes de l'image virile et prétentieuse du célèbre suédois. Une note de tête hespéridée et verte, un coeur aux notes "marines" agrémentées de lavande et de quelques épices, un fond boisé de cuir et de vétiver. En fermant les yeux, le voyageur curieux pourrait presque se croire en Scandinavie, au fin fond de la silencieuse forêt suédoise... Sur le bouchon du petit flacon bleu nuit, le logo de la marque déposée Zlatan Ibrahimovic Parfums regroupe les deux tatouages favoris du sportif, une carpe japonaise qui symbolise la poursuite de sa propre voie et la plume indigène sur laquelle sont gravées les initiales de ses deux fils, Maximilian et Vincent.

Acteurs, chanteurs, mannequins et sportifs, beaucoup de célébrités opportunistes ont déjà lancé avec plus ou moins de succès leur propre ligne parfumée. Après David Beckham, Cristiano Ronaldo et Keisuke Honda, Zlatan Ibrahimovic ne pouvait donc pas négliger ce marché générateur de substantielles royalties. Il a donc suffi de gommer l'image d'un homme souvent désagréable et mégalomane grâce à un jus vert et frais, un flacon sans prétention, un marketing tout en douceur et un lancement tout en sourire pour faire oublier au grand public sa déclaration fracassante de mars 2015 sur la France qualifiée de "pays de merde"...

Avec un salaire annuel dépassant 10 millions d'euros et bénéficiaire de multiples contrats publicitaires (Nike, Microsoft, Volvo, Nivéa...), le suédois n'avait pourtant pas besoin de liquidités ! Sa fortune personnelle, investie principalement dans l'immobilier grâce aux conseils de son épouse, la très avisée Helena Seger, a été chiffrée à un milliard de couronnes suédoises, soit environ 60 millions d'euros : immeubles, station de ski, ile personnelle, collection de voitures... Une revanche éclatante sur une jeunesse difficile, un palmarès sportif à rallonge, un patrimoine considérable, une biographie best-seller, un timbre à son effigie en Suède et même un disque d'or obtenu avec une version slam de l'hymne national suédois (!) n'auront donc pas suffi à combler cet homme hors normes. Comme beaucoup d'individus aisés et malgré tout insatisfaits par la vie, le millionaire parti de rien accumule toujours plus de biens matériels et en veut encore, encore et encore ! Prochaine étape après le parfum pour fans, un parfum pour femmes ?

A propos, qui a dit que l'argent n'avait pas d'odeur ?

Tonton Daniel

https://fr.wikipedia.org/wiki/Zlatan_Ibrahimovi%C4%87

parfum zlatan ibrahimovic

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #le parfum, #portraits, #sports et jeux

Repost 0

Publié le 13 Juillet 2014

Bonjour à tous

Et non ! Le Tour de France en musique, ce n'est pas que du musette et de l'accordéon ! A deux semaines de l'arrivée de la Grande Boucle sur les Champs-Elysées à Paris, retrouvons le Tour vu par le groupe allemand de musique électronique Kraftwerk, puis revu et corrigé par Senor Coconut ! A quand une reprise par Yvette Horner ? En selle !

Tonton Daniel

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #paroles et musique, #sports et jeux

Repost 0

Publié le 7 Février 2014

Bonjour à tous

Vodka, balalaïkas et troïkas ! La cérémonie d'ouverture des jeux olympiques d'hiver de Sotchi vient juste de s'achever, nous donnant l'occasion, comme tous les deux ans en comptant les jeux d'été, de réviser histoire et géographie mondiales et de croire naïvement à la paix dans le monde pendant la trêve olympique. Le faste déployé à cette occasion nous a également permis de revisiter la Russie éternelle mais sans nous projeter dans l'avenir...

Hélas en effet, le rythme, l'imagination, la musique et la folie des jeux de Londres en 2012 ont laissé la place à la légendaire nostalgie slave et à une série de clichés d'une autre époque : les bulbes de Saint-Basile, les ballets russes, la faucille et le marteau, Tolstoï et Gagarine, Spoutnik et le Lac des cygnes... Grandeur et décadence, aucun symbole ne manquait et rien ne présentait la Russie de demain à l'exception du dernier tableau illustrant un éventuel retour vers l'Espace... Des évocations du temps passé, le retour de l'idéologie religieuse orthodoxe, des gloires passées comme Valentina Terechkova en porteuse de drapeau... jusqu'au stade dont la forme imite la couronne impériale des Romanov et au mât supportant la flamme olympique rappelant furieusement le design du stade olympique de Montréal en 1976 !

Sans réclamer un exposé sur les ambitions "eurasiennes" du président Vladimir Poutine ou des éclaircissements sur ses relations avec Alina Kabaeva, avant-dernière relayeuse de la flamme olympique ce soir, on aurait aimé un peu plus de vie et de modernité, une vision moins "slave" et moins fataliste, l'espoir d'un vrai projet pour un grand pays qui ne manque pas d'atouts humains, géographiques ou naturels. L'exercice est raté. Dommage ! Et maintenant, place aux jeux !

Tonton Daniel

Voir les commentaires

Rédigé par tonton daniel

Publié dans #sports et jeux, #actualité, #international, #russie-urss

Repost 0